Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

robert dalban

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Bernard Blier, #Maurice Biraud, #Martine Carol, #Françoise Rosay, #Robert Dalban

Film de Gilles Grangier, de 1961, inspiré de la trilogie de Max le Menteur, d'Albert Simonin, deuxième volet traité, comme "Les tontons flingueurs", avec dialogues de Michel Audiard, sous l'angle de la comédie alors que "Touchez pas au grisbi" était sérieux. Avec Jean Gabin, Bernard Blier, Maurice Biraud, Martine Carol, Françoise Rosay, Robert Dalban. Charles, Lucas et Eric, trois truands, décident de se lancer dans la fabrication de fausse monnaie. Eric pense qu'il n'y a rien de plus facile car il sort avec la femme d'un imprimeur hors-pair, Robert Mideau, un brave homme, un cave, aisé à manipuler. Ne connaissant rien aux pratiques subtiles du métier ils font appel à Ferdinand Maréchal, dit "Le dabe", exilé depuis quinze ans en Amérique centrale et toujours en délicatesse avec la police. Le Dabe prend l'affaire en main, se montre efficace et pointilleux, décide du partage, et contrarie ses trois associés. Il supporte de plus en plus difficilement les erreurs et vantardises de ceux-ci et, inversement, apprécie de plus en plus Robert Mideau. Ce dernier s'avèrera bien moins "cave" qu'escompté. 

Le cave se rebiffeLe cave se rebiffe
Le cave se rebiffeLe cave se rebiffe

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Françaises Comédies, #Lino Ventura, #Mireille Darc, #Michel Constantin, #André Pousse, #Robert Dalban

Film de Georges Lautner, de 1966, avec Lino Ventura, Jean Lefebvre, Mireille Darc, Michel Constantin, André Pousse, Robert Dalban, Tommy Dugan. Antoine Beretto, ancien gangster, loue des bateaux à Collioure. Des amis en cavale lui demandent de l'aide. Pour le payer ils lui proposent de recouvrer l'argent auprès d'un bookmaker minable, Léonard Michalon, qui exerce ses talents à Cagnes sur Mer. Il se révèle à la hauteur de sa réputation, lâche, veule, sournois, escroc, pleurnichard, déloyal et surtout insolvable. En plus il est recherché par la troupe du colonel anglais "Mc Lean" qui, pour des raisons obscures, tient à lui faire la peau. Pour rentrer dans ses frais Antoine devra protéger son investissement, sauver Michalon. Grosse marrade et acteurs qu'on aime. Une touche d'étrangeté surréaliste avec les voyous britanniques en mobylettes et discours avenants. Du Lautner pur jus.

Ne nous fâchons pasNe nous fâchons pas
Ne nous fâchons pasNe nous fâchons pas

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Jeanne Moreau, #Ginette Leclerc, #Marcel Bozzuffi, #Roger Hanin, #Robert Dalban
Gas oil

Film de Gilles Grangier, de 1955, avec Jean Gabin, Jeanne Moreau, Ginette Leclerc, Marcel Bozzufi, Roger Hanin, Robert Dalban, Henri Crémieux. Jean Chappe est routier à Clermont Ferrand. Un jour qu'il pleut des cordes, sans visibilité, il écrase un homme allongé sur la route près de sa voiture. Il l'ignore, mais ce mort, ayant participé à un vol meurtrier, s'était envolé avec l'argent. Ses complices entendent le récupérer et viennent de Paris persécuter Jean, convaincus qu'il a pris le magot. Aidé par ses amis camionneurs, Jean retrouvera une vie normale, pourra convoler avec Alice, sa femme de cœur. Il existe un contraste difficile à comprendre entre la violence des truands qui n'hésitent pas à tuer des innocents lors du braquage et l'aspect presque bon enfant de l'histoire avec de braves routiers qui défont une bande de malfrats en famille. Comme on va boire un beaujolais en somme. Sinon, c'est un plaisir de voir Gabin, Jeanne Moreau et autres. Aujourd'hui, soixante dix ans plus tard, on regarde une sorte de documentaire en admirant paysages et routes tels qu'ils étaient à l'époque. Le camion, par exemple, est un beau Willème LD 610, qui nous rappelle bien des souvenirs.

Gas oilGas oil
Gas oilGas oil

Voir les commentaires

Les tontons flingueurs

Film de Georges Lautner, de 1963, avec Lino Ventura, Bernard Blier, Jean Lefèbvre, Venantino Venantini, Henri Cogan, Robert Dalban, Claude Rich, Sabine Sinjen, Horst Frank, Francis Blanche, Mac Ronay, Pierre Bertin, Philippe Castelli, Paul Meurisse. Casting de rêve pour une oeuvre indéboulonnable, au départ boudée par la critique mais encensée par le peuple, toutes catégories sociales confondues. C'est l'été, je replonge avec délice dans le bouquin d'Albert Simonin "Grisbi or not grisbi" à partir duquel, avec Georges Lautner, il a créé le scénario, portant quelques différences avec l'original, et bénéficié du génie de Michel Audiard pour ciseler les dialogues devenus quasi historiques, mordants, typiquement hexagonaux, dont le merveilleux: "On devrait jamais quitter Montauban!". Tout le monde est à sa place, joue juste, la mécanique est impeccable, un parfum de bonheur souffle pendant chaque scène. La jeune actrice Allemande, Sabine Sinjen, ici la délicieuse nièce, Patricia, de Lino Ventura, est hélas décédée à 52 ans d'un cancer et la plupart de ces acteurs que nous aimons tant nous ont quitté, raison de plus pour redécouvrir cette merveille dont les DVD et Blu-Ray ont été réalisés avec tant de soins qu'ils offrent une magnifique image-cinéma, un son à la hauteur.

Les tontons flingueursLes tontons flingueurs
Les tontons flingueursLes tontons flingueurs
Les tontons flingueursLes tontons flingueurs
Les tontons flingueursLes tontons flingueurs

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog