Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

maurice biraud

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Bernard Blier, #Maurice Biraud, #Martine Carol, #Françoise Rosay, #Robert Dalban

Film de Gilles Grangier, de 1961, inspiré de la trilogie de Max le Menteur, d'Albert Simonin, deuxième volet traité, comme "Les tontons flingueurs", avec dialogues de Michel Audiard, sous l'angle de la comédie alors que "Touchez pas au grisbi" était sérieux. Avec Jean Gabin, Bernard Blier, Maurice Biraud, Martine Carol, Françoise Rosay, Robert Dalban. Charles, Lucas et Eric, trois truands, décident de se lancer dans la fabrication de fausse monnaie. Eric pense qu'il n'y a rien de plus facile car il sort avec la femme d'un imprimeur hors-pair, Robert Mideau, un brave homme, un cave, aisé à manipuler. Ne connaissant rien aux pratiques subtiles du métier ils font appel à Ferdinand Maréchal, dit "Le dabe", exilé depuis quinze ans en Amérique centrale et toujours en délicatesse avec la police. Le Dabe prend l'affaire en main, se montre efficace et pointilleux, décide du partage, et contrarie ses trois associés. Il supporte de plus en plus difficilement les erreurs et vantardises de ceux-ci et, inversement, apprécie de plus en plus Robert Mideau. Ce dernier s'avèrera bien moins "cave" qu'escompté. 

Le cave se rebiffeLe cave se rebiffe
Le cave se rebiffeLe cave se rebiffe

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Alain Delon, #Maurice Biraud, #Viviane Romance, #Dora Doll

Film franco-italien d'Henri Verneuil, de 1963, avec Alain Delon, Jean Gabin, Maurice Biraud, Viviane Romance, Dora Doll, Henri Virlojeux, Jean Carmet. Tiré du livre "The big grab" de John Trinian. Après cinq ans de prison, Charles, malfrat sexagénaire, rentre chez lui. Il compte finir en beauté et faire un dernier coup exceptionnel. Mario, un ami, lui suggère de braquer le casino "Palm Beach" de Cannes. Il lui procure toutes les informations mais, fatigué, malade, ne peut le suivre. Charles appelle alors un compagnon de cellule, de vingt sept ans, Francis Verlot, et demande l'aide de son beau frère, Louis Naudin, honnête garagiste devant faire office de chauffeur. Les trois hommes se rendront dans le Sud. Le destin, ironique, se chargera de la suite. Des dialogues de Michel Audiard, la complicité sans faille de Gabin et Delon, une histoire excellente, un beau noir et blanc. A déguster.  

Mélodie en sous-sol Mélodie en sous-sol
Mélodie en sous-sol Mélodie en sous-sol

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog