Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

lino ventura

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Lino Ventura, #Jeanne Moreau, #Paul Frankeur, #René Dary, #Delia Scala

Film de Jacques Becker, de 1954, tiré du livre d'Albert Simonin, premier volet de sa trilogie sur Max le Menteur, suivi de "Le cave se rebiffe" puis de "Grisbi or not grisbi' qui deviendra en 1963 "Les tontons flingueurs". Avec Jean Gabin, Lino Ventura, Jeanne Moreau, Paul Frankeur, René Dary, Delia Scala, Dora Doll, Daniel Cauchy. Max et Riton, amis depuis vingt ans, ont volé cinquante millions en lingots. Malheureusement la petite amie de Riton en parle à un rival, Angelo. Celui-ci échoue à enlever Max mais réussit à kidnapper Riton. Il propose de le libérer en échange du trésor. Le rendez-vous prendra des allures de catastrophe. Un bijou.

Touchez pas au grisbi Touchez pas au grisbi
Touchez pas au grisbi Touchez pas au grisbi

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin, #Lino Ventura, #Magali Noël, #Paul Frankeur, #Marcel Dalio, #Marcel Bozzufi

Film d'Henri Decoin, de 1955, tiré du roman d'Auguste Breton édité dans la Série Noire. Avec Jean Gabin, Lino Ventura, Magali Noël, Paul Frankeur, Marcel Dalio, Marcel Bozzufi, Auguste le Breton. Casting présentant une grande similitude avec celui de "Touchez pas au grisbi" filmé un an auparavant. Henri Ferré dit "Le Nantais", après un long séjour en Amérique, revient au pays. Sa mission est de restructurer un réseau de drogue. Il devient patron d'un bar fréquenté par le milieu et servi par des gens de confiance, "Le troquet". La caissière tombe rapidement amoureuse du patron. Lui, de son côté, s'informe sur toutes les filières de son activité et n'hésite pas à mettre à l'amende les fortes têtes. Un classique. Souvent passé à la télévision avec :"Touchez pas au grisbi", " Le rouge est mis", " Le cave se rebiffe", du même ton. 

Razzia sur la chnoufRazzia sur la chnouf
Razzia sur la chnoufRazzia sur la chnouf

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Lino Ventura, #Jean Gabin, #Paul Frankeur, #Annie Girardot, #Marcel Bozzufi, #Jean-Pierre Mocky

Film de 1957, de Gilles Grangier, d'après le roman d'Auguste le Breton, avec Jean Gabin, Lino Ventura, Paul Frankeur, Annie Girardot, Marcel Bozzufi, Jean-Pierre Mocky, Albert Dinan. Jean Bérard. Le garagiste Louis Bertain dirige une bande composée de Pépito, dit "Le gitan", Frédo et Raymond. Pierre, jeune frère de Louis, interdit de séjour, est arrêté par la police alors qu'il allait voir sa maîtresse. L'inspecteur Pluvier le questionne en vain sur les activités de Louis et Pierre retourne à la prison de la Santé. Relâché, plus tard, il travaille au garage. Il surprend alors une conversation entre Louis et Pépito qui préparent un hold-up vers Dourdan.  L'attaque tourne mal, Pépito tue les deux convoyeurs de fonds et blesse grièvement deux motards qui le poursuivaient. Pendant la course poursuite, Raymond est tué... Un gang utilisant des tractions-avant, onze chevaux Citrôen, elles-mêmes vedettes de la guerre quarante, des acteurs qu'on ne présente plus, une ambiance, un argot typique, du noir et blanc de qualité, que du bon.

Le rouge est mis
Le rouge est mis
Le rouge est mis
Le rouge est mis

Voir les commentaires

Les barbouzes
Les barbouzes
Les barbouzes
Les barbouzes
Les barbouzes

Film franco-italien de Georges Lautner, de 1964, avec Lino Ventura, Mireille Darc, Francis Blanche, Bernard Blier, Jess Hahn, André Weber, Noël Roquevert, Charles Millot. Constantin Benard Shah, marchand d'armes, est décédé. A son enterrement se présente un quatuor d'individus prétendant tous avoir très bien connus le défunt. Ils font connaissance avec la belle et riche veuve, Amaranthe. Elle découvre alors le faux cousin Français, Francis Lagneau, le faux psychanalyste Allemand Hans Muller, le faux-frère de lait soviétique Boris Vasillief et enfin le confesseur Suisse Eusebio Caffarelli. Tous, mandatés par leurs gouvernements respectifs, ils sont là pour récupérer des brevets concernant des armes atomiques. Les quatre compères font tout leur possible pour séduire Amaranthe, la convaincre de confier où se trouvent les documents. Ils doivent aussi compter sur l'intrusion de l'Américain O'Brien et d'une escouade d'espions Chinois cachée dans les passages secrets du château. C'est un plaisir toujours renouvelé de retrouver ces Barbouzes incarnés par des acteurs au mieux de leur forme, surjouant volontairement, débitant des dialogues aux trouvailles inoxydables. Le trio Simonin-Audiard-Lautner produisait des étincelles. De plus ce film  des années heureuses renforce la nostalgie or, j'ai lu quelque part que les personnes les plus nostalgiques font partie de celles qui luttent le mieux contre les difficultés de cette époque de confinement. Alors pourquoi se priver? 

Les barbouzesLes barbouzes
Les barbouzesLes barbouzes

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Lino Ventura, #Jean Gabin, #Alain Delon, #Irina Demick

Film franco-italien d'Henri Verneuil, de 1967, d'après le roman d'Auguste le Breton, avec Lino Ventura, Jean Gabin, Alain Delon, Irina Demick, Yves Lefebvre, Marc Porel, Elisa Cegani. Roger Sartet, voleur, a tué deux policiers. Arrêté, il est aidé par deux membres de la famille Malanese dirigée par le patriarche Vittorio. Reconnaissant, Sartet explique à celui-ci un coup fumant à accomplir: dérober les bijoux exposés à la villa Borghese, à Rome. Le commissaire Le Goff, qui traque Sartet, mène son enquête jusque chez les Malanese. Le clan kidnappe un diamantaire aux états-unis, vole ses biens, détourne son avion en une manœuvre audacieuse et originale. Sartet compte se réfugier à Vera-Cruz et se cache à New-York en attendant sa part de butin. Une affaire de famille conduira au drame. Un film appuyé par la musique inspirée d'Ennio Morricone, joué par trois grandes figures du cinéma hexagonal, avec une histoire simple, bien ficelée. On ne s'en lasse pas. 

Le clan des SiciliensLe clan des Siciliens
Le clan des SiciliensLe clan des Siciliens

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Lino Ventura, #Jean Carmet, #Michel Bouquet, #Evelyne Bouix, #Roger Hanin, #Fernand Ledoux

Film Français de Robert Hossein, de 1982, avec Lino Ventura, Jean Carmet, Michel Bouquet, Evelyne Bouix, Fernand Ledoux, Roger Hanin, Christiane Jean, Candice Patou, Dominique Zardi et énormément de seconds rôles bien connus du public de l'époque et même d'aujourd'hui, une distribution attrayante donc. Jean Valjean sort du bagne de Toulon, en 1815. Il rencontrera Fantine, deviendra le parrain de Cosette, la fille de cette dernière. Il sera poursuivi par la haine de l'inspecteur Javert. Lino Ventura reçut pour ce film le César du meilleur acteur, largement mérité. L'oeuvre de Victor Hugo a été respectée et Robert Hossein a reçu le "César du meilleur scénario original ou adaptation", largement mérité.  

Les misérablesLes misérables
Les misérablesLes misérables

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Lino Ventura, #Jean Paul Belmondo, #Bernard Blier, #Andréa Parisy, #Reginald Kernan, #Gert Fröbe

Film franco-italien de 1964, d'Henri Verneuil, adaptation du roman " Nous n'irons pas au Nigéria", de Claude Veillot. Avec Lino Ventura, Jean Paul Belmondo, Bernard Blier, Gert Fröbe, Andréa Parisy, Reginald Kernan. Dans les années 1960, au Maroc, près du Sahara espagnol, Castigliano dirige une entreprise de transport dont il exploite honteusement les ouvriers. Il vient d'acquérir un poids lourd articulé rouge Berliet flambant neuf. Il embauche pour le conduire à deux mille kilomètres, chargé d'une cargaison valant cent mille dollars, un inconnu, la veille du départ. Ce convoi attire des convoitises. Le camion est volé avant même que le nouveau chauffeur s'en charge. Une course s'ensuit, pleine de rebondissements, de pannes, d'incidents, de retournements de situation. Derrière l'histoire, surtout une ode à l'amitié virile avec des acteurs convaincants qui, dans la vie, étaient aussi des potes. Ce qui, au passage, faisait la force de films de l'époque. Certains étaient appréciés, au delà de leurs histoires parfois faiblardes, à cause de l'authenticité que percevait le public de la complicité entre les acteurs transparaissant à l'écran. 

Cent mille dollars au soleilCent mille dollars au soleil
Cent mille dollars au soleilCent mille dollars au soleil

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Lino Ventura, #Simone Signoret, #Paul Meurisse, #Jean-Pierre Cassel

Film franco-italien de 1969, de Jean-Pierre Melville, inspiré du livre de Joseph Kessel avec Lino Ventura, Simone Signoret, Paul Meurisse, Jean-Pierre Cassel, Paul Crauchet, Serge Reggiani, le colonel "Passy", André Dewavrin jouant ici son propre rôle. Le 20 Octobre 1942 , Philippe Gerbier, qui dirige un réseau de Résistance, est accusé de "pensées gaullistes" et arrêté par la police de Vichy. Du camp de prisonniers on le donne à la Gestapo qui l'interroge à l’hôtel Majestic à Paris. Avec l'aide d'un anonyme, il parvient à s'évader. Il rejoindra Lyon plus tard. Les arrestations des membres de son réseau se multiplient. Il existe vraisemblablement des traîtres, mais lesquels? Un film dense, puissant, à l'interprétation impeccable, habité par l'Histoire.  

L'armée des ombresL'armée des ombres
L'armée des ombresL'armée des ombres

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Lino Ventura, #Patrick Dewaere, #Claude Rich, #Victor Lanoux, #Julien Guiomar, #Valérie Mairesse, #Pierre Tornade

Film de 1975, de Pierre Granier-Deferre, d'après un livre de Raf Vallet, inspiré par un fait divers survenu en 1971 à Puteaux. En pleine campagne électorale, à Rouen, le commissaire Verjeat et les inspecteurs Lefèvre et Mortrier enquêtent dans une maison close où un client est mort en pleine séance tarifée. La tenancière des lieux fait valoir ses relations. Verjeat pense que l'affaire sera enterrée. Au même moment des colleurs d'affiche politique sont agressés.  Mortrier, accouru, prend une balle. Il a reconnu Antoine Portor, homme de main du politicien Lardatte. Mortrier meurt. Le contrôleur général, supérieur de Verjeat, lui recommande de s'occuper de Portor, lui se réservant    Lardatte.  D'imbroglios en imbroglios, de coups fourrés en coups fourrés, Verjeat et Lefèvre s'activeront à faire éclater des vérités bien protégées. Au final, écœuré, Verjeat, muté à Montpellier, enverra tout promener et adressera à son ami : "Adieu Poulet!". Un duo d'acteurs formidable, des seconds rôles qui n'ont de seconds que le nom, la fine fleur des comédiens de l'époque, l'authenticité des décors et paysages. Que dire de plus? 

Adieu pouletAdieu poulet
Adieu pouletAdieu poulet

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Espionnage, #Lino Ventura, #Léa Massari, #Suzanne Flon, #Bernard Dhéran

Film de 1973, de Claude Pinoteau, avec Lino Ventura, Léa Massari, Suzanne Flon, Léo Genn, Bernard Dhéran. Une délégation soviétique vient à Londres. Les services secrets britanniques enlèvent un de ses membres. En fait l'homme est un savant français, Clément Tibère, capturé par le KGB seize ans plus tôt. Suite aux pressions Tibère accepte de dénoncer deux agents participant à la délégation. Les Anglais lui donnent alors une autre identité et le libèrent. Mais le KGB le pourchasse. Il tente alors de rallier la France et d'échapper à la chasse à l'homme dont il est l'objet. Un bon film et un grand rôle, convaincant, pour Lino Ventura. 

Le silencieuxLe silencieux
Le silencieuxLe silencieux

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog