Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

cine comedies

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Tim Curry, #Meat Loaf, #Barry Bostwick, #Peter Hinwood, #Susan Sarandon

Film américain, comédie musicale horrifique de Jim Sharman, de 1975, adapté de la pièce de Richard O'Brien sortie à Londres en 1973. Avec Tim Curry, Susan Sarandon, Barry Bostwick, Peter Hinwood, Meat Loaf. Un couple banal se réfugie dans un château à la suite d'une panne de voiture. Là, accueillis par d'étranges personnages ils tombent au beau milieu des festivités endiablées de la convention annuelle transylvanienne. Plus tard ils feront connaissance de Frank et de sa créature de Frankenstein personnelle, d'extra terrestres et de beaucoup de créatures hallucinantes. Restons dans la nostalgie. A l'époque ce film fut reçu assez tièdement mais, avec le temps, il fit son chemin grâce à son originalité, ses morceaux de bravoure, sa dinguerie dynamique, ses trouvailles, en dépit de son histoire simplette. Hommage aux œuvres fantastiques de série B, il est encore diffusé quarante ans plus tard. Il a été sélectionné pour être conservé a la bibliothèque du Congrès des Etats Unis pour son "importance culturelle, historique ou esthétique". Quand je l'ai vu à sa sortie, les spectateurs connaissaient par cœur les chansons et accompagnaient les images en fumant des substances bizarres embaumant la salle. L'ambiance était incroyable, tout le monde riait. On aimerait retrouver des moments pareils.  

The Rocky Horror Picture ShowThe Rocky Horror Picture Show
The Rocky Horror Picture ShowThe Rocky Horror Picture Show

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Michael Keaton, #Geena Davis, #Winona Ryder, #Jeffrey Jones, #Alec Baldwin, #Catherine O'Hara

Film américain, comédie fantastique de Tim Burton, de 2008, avec Michael Keaton, Winona Ryder, Geena Davis, Jeffrey Jones, Alec Baldwin, Catherine O'Hara. Le couple marié Barbara et Adam Maitland vit dans une grande maison campagnarde du Connecticut à Winter River. Après un accident de voiture, ils meurent. Ils rejoignent leur foyer sans s'en rendre compte et y découvrent un "Manuel à l'usage des nouveaux défunts". Ils réalisent alors être devenus des fantômes. Jane, agente immobilière vend leur bien à la famille Deetz de New-York. Les Maitland désirent chasser ces intrus. Un dénommé Beetlejuice, un spectre, leur adresse un spot publicitaire en se présentant comme bio-exorciste. Lydia, fille adolescente des Deetz, issue d'un premier mariage, est hyper sensible et capte la présence des anciens propriétaires. Elle devient leur amie. Entrainés malgré eux dans une cascade de soucis ils se rendent compte que Beetlejuice est démoniaque et tentent de se passer de ses services. Bourré d'idées, de décors recherchés, de scènes mémorables, servi par de bons acteurs, à consommer sans modération. 

BeeteljuiceBeeteljuice
BeeteljuiceBeeteljuice

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Meryl Streep, #Pierce Brosnian, #Amanda Seyfried, #Colin Firth, #Stellan Skarsgard

Film musical américano-britannico-allemand, de 2008, de Phyllidia Lloyd, avec Meryl Streep, Pierce Brosnian, Amanda Seyfried, Colin Firth, Stellan Skarsgard, Christine Baranski, Julie Walters, Rachel McDowall. Sur l'île grecque de Kalokairi, Sophie Sheridan, vingt ans, est sur le point de se marier. Elle ignore qui est son père. Ayant appris par le journal intime de celle-ci, que sa mère Donna, avait connu trois hommes différents dans la même période, elle décide de les inviter à la cérémonie, persuadée qu'elle reconnaîtra immédiatement son géniteur au premier regard. Elle agit à l'insu de Donna. Le trio débarque, les hommes ont fait connaissance en route et ignorent pourquoi on les a invité. Et Sophie, contrairement à ce qu'elle imaginait, est perplexe. De quiproquo en quiproquo l'intrigue avance, ponctuée de danses et de chansons devenues célèbres, à tel point que je les connaissais toutes avant même de voir ce long métrage. Voir James Bond pousser la chansonnette n'est pas le moindre mérite de cette machine à succès. Bien tourné et sympathique. J'avoue l'avoir découverte pour changer un peu des discours envahissants sur le virus et changer de registre. 

Mamma Mia !Mamma Mia !
Mamma Mia !Mamma Mia !

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Bruce Willis, #John Goodman, #Jason Momoa, #Famke Jansen, #Thomas Middleditch

Film américain de Mark et Rob Cullen, de 2017, avec Bruce Willis, John Goodman, Jason Momoa, Famke Jansen, Thomas Middleditch. Steve Ford est détective privé à Los Angeles dans le quartier de Venice. Il est la vedette du voisinage. Un gang capture son chien. Avec l'aide de son meilleur ami, Dave, déprimé et en instance de divorce, il fera l'impossible pour récupérer l'animal. Un film pas trop apprécié, d'une vulgarité confondante, mais semblant naturelle, qui donne l'occasion de scènes vraiment drôles qu'on oserait pas tourner en France pour des tonnes de raisons différentes. A chaque pays son style d'humour, celui-ci, bien gras, ne doit pas pour autant vous empêcher de vous promener à Venice, découvrir Bruce Willis dans le plus simple appareil, et rire plusieurs fois devant quelques situations. 

L A rush  ( Once upon a time in Venice )L A rush  ( Once upon a time in Venice )
L A rush  ( Once upon a time in Venice )L A rush  ( Once upon a time in Venice )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Laure Calamy, #Benjamin Lavernhe, #Jean-Pierre Martins, #Olivia Côte, #Marie Rivière

Film de 2020, de Caroline Vignal, avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Jean-Pierre Martins, Olivia Côte, Marie Rivière. Antoinette, institutrice, est amoureuse de Vladimir, homme marié. Il part en vacances en Cévennes se promener avec sa petite famille pour randonner. L'apprenant, Antoinette décide de le retrouver malgré tout et de se mettre sur son chemin pour lui arracher des moments intimes passionnés. Au fil de son périple, épousant celui de Stevenson qui en écrivit " Voyage en Cévennes avec un âne", elle s'attache à Patrick, ongulé particulièrement rétif mais adorable, et, accessoirement, à un type de passage. Le film est centré sur la comédienne, excellente, et Patrick est bien sympathique. Sinon c'est la petite musique de fond actuelle consistant à expliquer que la plupart des hommes sont des lâches, les femmes formidables, et la tendresse dans tout ça? Discours convenu qui lasse. Gentillet. Ne mérite ni excès d'honneur ni indignité. 

Antoinette dans les Cévennes
Antoinette dans les Cévennes
Antoinette dans les Cévennes
Antoinette dans les Cévennes

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #John Wayne, #Lee Marvin, #Elisabeth Allen, #Jack Warden

Film américain de John Ford, de 1963, avec John Wayne, Lee Marvin, Jack Warden, Elisabeth Allen, Cesar Romero, Dorothy Lamour. Dernière collaboration entre John Wayne et John Ford. Trois anciens combattants de la guerre du Pacifique sont restés sur une île française après son attaque par les japonais. (Historiquement c'est faux, aucune île polynésienne ne fut prise dans la tourmente.)  Le docteur Dedham a créé là un dispensaire. Il a épousé la princesse Manulani, décédée lors de l'accouchement de leur troisième enfant. Depuis Boston, la fille de son premier mariage, Amélia, vient vérifier s'il mène une vie irréprochable en vue de pouvoir, grâce à une clause de moralité, prouver le contraire, obtenir ses parts d'une riche société maritime. Pour aider le docteur, parti en mission, Donovan prétend que les trois enfants sont le siens. Avec le temps Amélia découvrira les charmes de l'endroit, l'amitié qui lie Donovan, Thomas et son père. Notons au passage, une fois de plus, la caricature du Français, gouverneur de l'île, comme par hasard fat et libidineux, avec un accent totalement faux, figure déjà vu dans de nombreux westerns, Vera Cruz, par exemple. Gentil. Je n'avais jamais vu ce film, par instinct, c'est fait. 

La taverne de l'Irlandais (Donovan's reef)La taverne de l'Irlandais (Donovan's reef)
La taverne de l'Irlandais (Donovan's reef)La taverne de l'Irlandais (Donovan's reef)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Chris Pine, #Tom Hardy, #Reese Witherspoon, #Chelsea Handler

Film américain de Mac G, de 2012, avec Chris Pine, Tom Hardy, Reese Witherspoon, Angela Basset, Chelsea Handler. Deus agents d'élite de la CIA et véritables amis courtisent la même femme, d'abord sans le savoir, ensuite en toute connaissance de cause. S'ensuivent des situations cocasses. Belle distribution pour une comédie à l'humour USA appuyé quand même plutôt drôle, objectivement. Reese Witherspoon est pour beaucoup dans la qualité des gags exposés. Dispensable, mais peux vraiment se regarder un jour où on a pas spécialement la frite et le cerveau disponible pour accepter pour la quinzième vision " La source" de Bergman. 

Target (This means war)
Target (This means war)Target (This means war)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Brad Pitt, #Leonardo di Caprio, #Margot Robbie, #Al Pacino, #Kurt Russell, #Bruce Dern

Film américano-britannique de Quentin Tarentino, de 2019, avec Brad Pitt, Leonardo di Caprio, Margot Robbie, Kurt Russell, Timothy Oliphant, Bruce Dern, Al Pacino, Dakota Fanning, Michael Madsen, Damian Lewis, et une tripotée de seconds rôles, le tout devant exciter d'avance vos rétines à l'idée de voir cette comédie dramatique de presque trois heures. 1969, année charnière pour les studios d'Hollywood, les mœurs changent, de nouveaux réalisateurs bouleversent les codes établis, on s'insurge contre la guerre du Vietnam. Rick Dalton, star déclinante d'une série western, et Cliff Booth, sa doublure et ami, assistent à ces changements et tentent de relancer leur carrière. Après la période hippie "power of love", la fin de l'innocence de toute une génération sera provoquée par le meurtre sauvage de Sharon Tate perpétré par Charles Manson. Le film dans le film dans le film, une maîtrise du rythme, des images inspirées, le rendu impeccable d'une époque, deux magnifiques acteurs au mieux de leurs capacité, faudrait être fou pour en demander plus.  (Ceci reflète mon avis, l'honnêteté m'oblige à dire qu'en parlant à d'autres personnes de lui certaines ont été déçues ou n'ont pas accroché. Oeuvre polémique donc, contraire de l'indifférence.) Je suis retourné le voir. Cette fois j'ai redécouvert des détails, approfondi mes impressions en me concentrant sur eux puisque connaissant l'histoire. Jeu excellent de Margot Robbie, évocation, sans doute adressée à Clint Eastwood jadis, d'une nouvelle carrière en passant par le western Italien pour Rick Dalton, belle prestation de la chienne, adorable, de Cliff. Et j'en passe.

Il était une fois à Hollywood ( Once upon a time in Hollywood )Il était une fois à Hollywood ( Once upon a time in Hollywood )
Il était une fois à Hollywood ( Once upon a time in Hollywood )Il était une fois à Hollywood ( Once upon a time in Hollywood )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Zombies, #Bill Murray, #Adam Driver, #Tilda Swinton, #Chloe Sevigny, #Steve Buscemi

Film américain de 2019, de Jim Jarmusch, avec Tom Waits, Bill Murray, Adam Driver, Chloe Sevigny, Iggy Pop, Steve Buscemi, Selena Gomes, Danny Glover. A Centerville, 728 habitants, des zombies sortent de leurs tombes, s'attaquent aux citoyens. La police locale, formée du chef Cliff Robertson, des adjoints Ronald Peterson et Minerva Morrison, tente de rétablir l'ordre. Ils sont aidés par une Écossaise, adepte des arts martiaux, accessoirement médecin-légiste. Ce film fut présenté à Cannes et peu apprécié. En fait Jarmusch a réalisé là une comédie à sa sauce, mis le film dans le film, truffé d'allusions sympathiques aux maîtres du fantastique et de l'horreur. Il décrit parfaitement la petite vie tranquille d'une bourgade typiquement américaine restée sur les années soixante dix jusque dans ses habitudes, ses décors, ses façons de vivre. Jarmusch est singulier. Il a pour habitude de filmer lentement, d’entraîner le spectateur dans un voyage initiatique, calme, riche. Confèrent: " Dead man", étrange western, " Dawn by law" chronique sociale, le superbe " Mystery train" pour ne citer que ceux-là. Donc ne vous méprenez pas, si vous voulez voir un film d'horreur, passez. Si vous appréciez une comédie "avec des zombies dedans" comme dit " Shaun of the dead", vous pouvez la voir et bénéficier d'un casting formidable. Une fois de plus, Tilda Swinton est étonnante.  

The dead don't die The dead don't die
The dead don't die The dead don't die

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Horreur, #Ciné Comédies, #Jessica Rothe, #Israel Broussard

Film américain de Christopher B Landon, de 2019, suite de"Happy birthdead", avec Jessica Rothe, Israel Broussard, Ruby Modine, Phi Vu. Se croyant sortie d'affaire Tree est reprise dans une boucle temporelle type: "Un jour sans fin". Elle doit encore débusquer le tueur qui sévit sur ce nouveau plan. J'ai trouvé le premier opus réjouissant, ai rigolé souvent pendant cette seconde mouture. Jessica Rothe est à découvrir, je lui souhaite une belle carrière. 

 

Happy Birthdead 2 youHappy Birthdead 2 you
Happy Birthdead 2 youHappy Birthdead 2 you

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog