Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

burt lancaster

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Burt Lancaster, #Chefs d'oeuvre divers, #Jean Simmons, #Arthur Kennedy, #Shirley Jones, #John McIntire

Film américain de 1960, de Richard Brooks, avec Burt Lancaster, Jean Simmons, Arthur Kennedy, Shirley Jones, Patti Page, John McIntire. Elmer Gantry est représentant de commerce. Il connait des hauts et des bas, un jour à l'aise, le lendemain proche de la clochardisation. Séduisant, il collectionne les aventures genre "une femme dans chaque port". Familier de la Bible il est rompu aux chants religieux. Il sait, pour la vivre, ce qu'est la débauche mais aussi ce que peut être le bien. Il est subjugué par une femme dirigeant un barnum évangélique. Ils deviennent amis, puis amants. Du passé d'Elmer surgit une personne qui se venge de lui. Le destin emprunte de drôles de chemins. J'étais trop jeune quand j'ai vu cette œuvre, j'avais, bien sûr, apprécié le jeu magnifique de Burt Lancaster, sans forcément comprendre toutes les subtilités de l'histoire. Richard Brooks a su capter au mieux les sentiments de ses acteurs, valoriser les décors, inscrire le récit en un tempo impeccable. Rien de pesant dans "Elmer Gantry", pas de blablas inutiles, de larmes injustifiées, d'explications redondantes. Le final est surprenant. Un grand film.

Elmer Gantry le charlatan  ( Elmer Gantry )Elmer Gantry le charlatan  ( Elmer Gantry )
Elmer Gantry le charlatan  ( Elmer Gantry )Elmer Gantry le charlatan  ( Elmer Gantry )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Audrey Hepburn, #Lillian Gish, #Audie Murphy, #Doug McClure, #John Saxon, #Charles BIckford

Film américain de 1960, de John Huston, avec Burt Lancaster, Audrey Hepburn, Lillian Gish, Audie Murphy, Doug McClure, John Saxon, Charles Bickford, Albert Salmi, Joseph Wiseman. De prime abord, juste en considérant ce casting, le cinéphile le considère de bon augure, à juste raison. Le vent qui souffle sur la plaine est mauvais: deux familles vivent en harmonie sur des terres difficiles où les indiens Kiowas luttent pour conserver la leur. Débarque un illuminé porteur d'une nouvelle dérangeante, désireux de se venger de la mort de son fils, égaré par la folie. Il accuse Rachel, jeune fille du clan Zachary, d'être une indienne. Plus tard trois indiens se présentent chez cette famille, l'un prétendra plus tard être le frère de Rachel. Certains cow-boys commencent à croire à cette version des faits, s'en ouvrent au rancher Zeb Rawlins dont le fils, qui courtisait Rachel vient d'être tué. Sa mère l'accuse d'être une peau-rouge et la cause du meurtre de son fils. Capturé par Ben Zachary le cavalier fou, même avant d'être pendu, persistera sur ses dires. Cette fois les Zachary sont mis au ban de la société. De retour chez eux ils découvrent une peau peinte relatant la vérité sur l'origine de Rachel. Assiégés par les Kiowas, ils se battent. John Huston, déçu de son travail, estimait avoir juste fait un film d'action banal lors qu'il voulait surtout dénoncer l'intolérance. Corrigeons son appréciation:  il a écrit un beau western au message limpide.  

Le vent de la plaine  ( The Unnforgiven )Le vent de la plaine  ( The Unnforgiven )
Le vent de la plaine  ( The Unnforgiven )Le vent de la plaine  ( The Unnforgiven )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Espionnage, #Alain Delon, #Burt Lancaster, #Paul Scofield, #John Colicos, #Gayle Hunnicut

Film américain de Michael Winner, de 1973, avec Alain Delon, Burt Lancaster, Gayle Hunnicut, Paul Scofield, John Colicos, J D Cannon. Cross, vétéran de la CIA, a pris sous son aile le Français Laurier pour le former aux subtilités de l'espionnage. L'élève, surnommé "Le scorpion" pour ses talents de tueur, apprend vite qu'il "ne faut faire confiance à personne." Cross est soupçonné par ses patrons de pactiser avec l'ennemi en échange de fortes sommes d'argent. Ils demandent à Scorpion d'éliminer son mentor. Scorpion refuse. Dans un premier temps. Ensuite, piégé, il accepte. Cross s'enfuit et déjoue tous les guet-apens qu'on lui tend. Les services secrets, à la suite d'une opération douteuse, tue son épouse. Cross et Scorpion se retrouveront en un ultime face à face. Deux monstres sacrés du cinéma ensemble, dirigés par un Michael Winner en forme, sur une histoire assez réaliste, avec en plus le parfum de nostalgie que j'évoquais cette semaine, et réputé bon pour la santé mentale en cette époque naze, ça ne se refuse pas.

 

ScorpioScorpio
ScorpioScorpio

Voir les commentaires

Film franco-germano-italien de Bernardo Bertolucci, de 1976, avec Gérard Depardieu, Robert de Niro, Donald Sutherland, Dominique Sanda, Burt Lancaster, Sterling Hayden, Romollo Valli, Francesca Bertini, Laura Betti. Une distribution prestigieuse pour un film-fleuve de 5h 20 en deux parties racontant, sur fond historique Italien, les destins croisés d'un garçon riche et d'un autre pauvre. J'ai vu ce film à sa sortie et m'en souviens encore. Avec le confinement on a le temps de le découvrir ou le revoir. Si je ne raconte rien du scénario, ce n'est pas par fainéantise mais pour vous laisser le plaisir intact à la vision de cette fresque. 

1900  ( Novecento )1900  ( Novecento )
1900  ( Novecento )1900  ( Novecento )
1900  ( Novecento )1900  ( Novecento )
1900  ( Novecento )1900  ( Novecento )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Katharine Hepburn, #Lloyd Bridges, #Wendell Corey

Film américain de 1956, de Joseph Anthony, adaptation d'un pièce de théâtre à l'écran de N Richard Nash. Avec Katharine Hepburn, Burt Lancaster, Wendell Corey, Lloyd Bridges, Earl Holliman. A Three Point, petite bourgade du Sud américain, au début du vingtième siècle, la sécheresse menace fortement le ranch de la famille Curry. Le père s'inquiète pour l'avenir de sa fille Lizzy, encore célibataire et d'âge mûr. Aidé par les deux frères de Lizzy il organise un rendez-vous avec le seul homme disponible, le shérif. Mais ce dernier ne tombe pas dans le piège et s'en va. Un inconnu, Starbuck, arrive, prétend qu'il a le pouvoir de faire tomber la pluie. Il est drôle, séduisant, et, malgré l'animosité de Noah Curry, l'aîné qui veut protéger la vertu de sa sœur, elle succombe au charme de Starbuck. Plus tard le shérif vient prévenir l'assemblée de l'existence d'un voyou se promenant dans la région et découvre Starbuck. Les deux hommes se disputent alors l'amour de Lizzy...

Le faiseur de pluie ( The rainmaker )Le faiseur de pluie ( The rainmaker )
Le faiseur de pluie ( The rainmaker )Le faiseur de pluie ( The rainmaker )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Charles Bronson, #Jean Peters, #John McIntire

Film américain de Robert Aldrich, de 1954, avec Burt Lancaster,

Jean Peters, Charles Bronson (encore connu sous son nom de Buchinsky), John McIntire. Après la reddition de Geronimo les Apaches doivent quitter leur territoire et sont littéralement déportés. Massaï se révolte. Il décide de continuer la lutte contre les blancs jusqu'à la mort. Sa femme indienne lui offre une opportunité: cultiver du maïs comme font les Cherokees qui vivent à présent en bonne intelligence avec leurs anciens ennemis. Elle lui donne aussi un enfant. Massaï continue le plus possible son combat et, au final, empruntera les chemins de la raison. Cette fin a été voulue par la production, au départ Massaï devait mourir. Ce choix contrariait Burt Lancaster qui épaulait l'idée de Robert Aldrich. Au spectateur donc, recevant ce happy-end, d'imaginer une autre fin selon ses goûts. En 1972 Robert Aldrich créa "Ulzana's Raid", chroniqué sur ce blog, avec Burt Lancaster, à voir également car très bon aussi.

Bronco Apache  ( Apache )Bronco Apache  ( Apache )
Bronco Apache  ( Apache )Bronco Apache  ( Apache )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Joaquin Martinez, #Richard Jaeckel, #Bruce Davison, #Jorge Luke

Film américain de Robert Aldrich, de 1972, avec Burt Lancaster, Joaquin Martinez, Bruce Davison, Richard Jaeckel, John Pearce, Jorge Luke, Douglass Watson. Maltraité dans sa réserve, le chef Apache Ulzana s'en échappe avec quelques guerriers. On lance à leurs trousses un détachement de cavalerie commandé par un jeune lieutenant, DeBuin. Empli de préjugés, il ne connait rien des mœurs Apache, applique des stratégies apprises, perd des hommes pour rien. L'éclaireur MacIntosh, embarqué, aidé par un pisteur Apache, tentera de faire au mieux pour éviter un drame prévisible. Un très bon western. Déjà, en 1954, Robert Aldrich avait réalisé l'excellent "Bronco Apache" également avec Burt Lancaster sur un thème proche. Les deux sont à connaître. 

 

Fureur Apache (Ulzana's raid) Fureur Apache (Ulzana's raid)
Fureur Apache (Ulzana's raid) Fureur Apache (Ulzana's raid)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Telly Savalas, #Shelley Winters, #Ossie Davis

Film américain de Sidney Pollack, de 1968, avec Burt Lancaster, Telly Savalas, Shelley Winters, Ossie Davis. En 1850, Joe Bass, trappeur, convoie ses fourrures. Des indiens Kiowas les volent et lui laissent en échange un esclave noir qu'ils ont gagné sur une tribu Apache. Joe Bass entend récupérer son bien à tout prix. Au moment d'y parvenir une bande de chasseurs de scalps, truands sans foi ni loi, ont déjà décimé les Kiowas et sont partis avec ses affaires. Son partenaire de fortune, Joseph Lee, capturé par Jim Howie, s'adapte à sa situation. Joe Bass les poursuit jusqu'à retrouver sa mule et ses possessions. Après moult aventures et rebondissements Joe et Joseph Lee continueront la route. Western de facture classique, plutôt sympathique. Distrayant.

Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )
Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Kirk Douglas, #Burt Lancaster, #Tony Curtis, #Robert Mitchum, #Ciné Polars Anglo-Saxons
Le dernier de la liste (The list of Adrian Messenger)

Film Américain de 1963, de John Huston, avec George C Scott, Kirk Douglas, Marcel Dalio, Jacques Roux, Robert Mitchum, Frank Sinatra, Tony Curtis, Burt Lancaster, Dana Winter. Adrian Messenger remet une liste de noms à son ami Anthony Gethyin, ancien des services secrets britanniques. Il explique qu'il cherche à connaitre les adresses des individus inscrits mais qu'il ne s'agit pas d'une conspiration. Plus tard, Messenger prend l'avion, celui-ci explose. Gethryn aidé d'un ami Français tente de dénouer le mystère, la plupart des personnes qu'ils recherchent ayant disparues à la suite d'accidents. Intrigue confuse, exercice de style où Huston a grimé ses acteurs principaux de telle sorte qu'on ne puisse les reconnaitre, font de ce film une curiosité mais pas une oeuvre majeure.

Le dernier de la liste (The list of Adrian Messenger) Le dernier de la liste (The list of Adrian Messenger)
Le dernier de la liste (The list of Adrian Messenger) Le dernier de la liste (The list of Adrian Messenger)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Burt Lancaster, #Montgomery Clift, #Deborah Kerr
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )

Film américain de 1953, de Fred Zinneman, avec Burt Lancaster, Montgomery Clift, Deborah Kerr, Donna Reed, Frank Sinatra, Ernest Borgnine, Philip Ober. Un homme est affecté à la base de Schofield, dans le Pacifique. Son supérieur veut à tout prix qu'il boxe pour lui. Il refuse, fait l'objet de brimades incessantes, au même titre que son ami italien qui le soutient. Il ne cède jamais. L'histoire tourne au drame. Hommes et femmes se lancent dans des amours impossibles. A la veille de l'attaque de Pearl Harbour, chacun rencontrera son destin. Tiré du livre de James Jones: " From here to eternity" cette oeuvre montre des aspects sombres de la vie militaire et se voit comme un film noir. Les interprétations sont à la hauteur du sujet.

Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )
Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )Tant qu'il y aura des hommes  ( From here to eternity )

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog