Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Asiatique, #Kwon Sang-Woo, #Yu Ji-tae, #Son Biyung-Ho
Running wild

Film de Kim Seong-su, de 2006. Polar Sud Coréen. Un peu naïf, mais pas plus que d'autres qui pensent être meilleurs. Pas joyeux, efficace, dur, exigeant, pas mal tourné. Des acteurs crédibles assurant chacun selon leur registre, à savoir: "le Bon, la Brute et le Truand "à Séoul. Les femmes sont sous représentées, peu à dire à leur sujet. Difficile de départager les trois principaux protagonistes mais on peut préférer le caïd, stylé, féroce, imbu d'une philosophie de bazar, manifestement excellent acteur. Musique de Kenji Kawai, ressemblant étonnamment à celle d'Avalon", mais s'écoute. Ni poursuites insipides, ni danses avec des révolvers pour imiter John Woo, une certaine pertinence dans la critique du monde, autant de bons points. Ames sensibles, préparez vos mouchoirs, on rigole pas là bas, même si on y joue au loto.

Running wildRunning wild
Running wildRunning wild

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Sylvester Stallone, #Mickey Rourke, #Rhona Mitra, #Miranda Richardson, #Rachael Leigh Cook
Get Carter

 

Film américain de 2000, de Stephen T Kay. Bancal. Convenu, avec au moins deux courses poursuites obligées pour copier "Bullit". L'histoire entière réside dans le titre américain qu'on peut traduire par: "Jack Carter revient" sous entendu, chez lui, et ça va péter! Mais pas loin. Pourquoi regarder çà? me direz- vous, à juste titre. Parce qu'on y voit Stallone et Mickey Rourke, aussi des actrices féminines sympathiques, Miranda Richardson, Rachael Leigh Cook et Rhona Mitra, une ville américaine où on nous trimbale comme des touristes et que des indices indiquent que cela se passe en période de Noël.

Get CarterGet Carter
Get CarterGet Carter

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Musique Rock, #Mick Jagger, #The Rolling Stones, #Martin Scorcese

 Film de Martin Scorcese sur les Rolling Stones, considéré unanimement par les critiques comme un chef d'oeuvre.

 Prise de vue et mise en scène sont formidables,  c'est vrai. Voir les Stones en action un plaisir. Mais il est gâché par le répertoire choisi où ils nous servent seulement quatre de leurs meilleures chansons  alors qu'ils en créèrent des tonnes ! La moitié du temps on écoute des balades sans intérêt, inconnues, insipides. Jagger accueille un jeune homme et une brailleuse sensuelle (que ses fans reconnaîtront en me vouant aux gémonies) pour l'accompagner dans un morceau chacun.Il leur a donné un coup de pouce,élégamment, mais nous, en s'en fout, c'est mauvais. Le meilleur de tout sera la prestation avec

Guy, à voir absolument. Jagger et lui assurent magnifiquement .

Donc, en gros, je me suis emmerdé la plupart du temps, dans un écrin de luxe. Chaque journal que j'ai lu balance trois étoiles à ce film, ça en vaut deux.

Shine a lightShine a light
Shine a lightShine a light

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Steven Spielberg, #Tom Hanks, #Catherine Zeta Jones, #Diego Luna
Le Terminal

Film américain de Steven Spielberg, de 2004. Un homme piégé dans un aéroport. En Amérique, évidemment. La présence d'une belle actrice, Catherine Zeta Jones, pour ne pas la nommer. Cela ne me tentait pas mais j'ai été agréablement surpris. Par le jeu de Tom Hanks, d'abord, puis des seconds rôles. Celui de Diego Luna, par exemple, si attachant déjà dans le personnage de "Button" de "Open Range"? Et ce policier noir, intelligent, bon enfant. Et aussi ce balayeur indien. Ode à l'esprit d'adaptation, à une certaine confiance en l'humain, l'œuvre est positive et , suprême élégance, évite le happy-end amoureux entre l'infortuné voyageur et la belle, rejoignant la vérité des complexités féminines et masculines. Réalisé par un autre que Spielberg, on aurait un truc sans intérêt. Il n'y a ici aucune idée esthétique, tout repose sur le récit, malgré cela, c'est sans lenteur et à voir. La marque du génie.

Le Terminal
Le Terminal
Le Terminal

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Séries cultes, #Ciné Polars Français, #Jean-Hugues Anglade, #Karole Rocher, #Joseph Malerba, #Nicolas Duvauchelle
BRAQUO
BRAQUO
BRAQUO
BRAQUO

Toujours en retard d'un métro, Valcogne a enfin regardé BRAQUO. Et il n'a pas été déçu. Ayant toujours apprécié Olivier Marchal, aux débuts prometteurs, dès sa série "Police" sur M6, il savait que l'auteur, continuant dans sa veine, nous gratifierait de chef d’œuvres au fil des années.  BRAQUO n'a rien à envier, parce que plus crédible, à 24h chrono, et enfonce des films de braquage qui semblent en comparaison des bluettes asthmatiques.

     On nage dans l'adrénaline du début à la fin. Les  personnages sont joués impeccablement par Jean Hugues Anglade et ses petits amis. Ici, les truands sont vrais, les policiers authentiques, les procureurs, l'idée qu'on s'en fait, et les mœurs générales, qui animent ce monde qu'on ne veut pas voir, décrites impitoyablement.

     La réalisation d'Olivier Marchal et de Frédéric Schoendorfer est inventive, incisive. Le choix du graffiti et des couleurs sales rappellent Seven, une référence.

BRAQUOBRAQUO
BRAQUOBRAQUO
BRAQUOBRAQUOBRAQUO

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Steve Mac Queen, #Linda Evans, #Slim Pickens, #Richard Farnsworth, #Billy Green Bush
Tom Horn, sa véritable histoire.  (Tom Horn)

Film de William Wiard avec Steve Mac Queen, Linda Evans, Richard Farnsworth, Billy Green Bush, Slim Pickens. En le regardant attentivement on note que les scènes, splendides, de chevauchées, ont du inspirer, pour le meilleur, le grand défenseur du western et créateur-acteur qu'est Kevin Costner. Steve Mac Queen emplit les plaines du Wyoming tels les héros de "Open Range" et "Wyatt Earp" plus tard. A part la qualité de ses prises de vue le réalisateur n'a pas fourni un travail digne du héros dont il parle et de son interprète. 

Tom Horn, sa véritable histoire.  (Tom Horn)Tom Horn, sa véritable histoire.  (Tom Horn)
Tom Horn, sa véritable histoire.  (Tom Horn)Tom Horn, sa véritable histoire.  (Tom Horn)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Dessins animés

le-chat-potte.jpg

Je tire mon chapeau au chat potté. Ce sacré félin n'est pas un empoté!  Orphelin devenu chapardeur,  fidèle en amitié, grand séducteur, bretteur, danseur, courageux, ce chat roux nous fait bien rire. Le voir en trois dimensions apporte, (ce n'est pas le cas de tous les films), un vrai plus. Une dernière chose: nos petits amis n'ont pas fait une énième moûture de Shreck. Une raison de plus pour le découvrir. A déconseiller aux adultes trop sérieux. A montrer sans restrictions aux enfants.

Le chat potté   ( Puss n'boots )Le chat potté   ( Puss n'boots )
Le chat potté   ( Puss n'boots )Le chat potté   ( Puss n'boots )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Clint Eastwood, #Bee Vank, #Scott Eastwood, #Christopher Carley, #Ahney Her
GRAN TORINO
GRAN TORINO

Film de 2008 de et avec Clint Eastwood avec Bee Vanq, Ahney Her, Scott Eastwood, Christopher Carley. C'est mon anniversaire. C'était aussi celui de Clint Eastwood dans son film. Beau concours de circonstances. J'ai toujours apprécié, voire admiré, ce type. Et, encore une fois, je n'ai pas été déçu. Bien sûr, beaucoup d'entre vous l'ont vu bien avant et j'en avais entendu parler par nombre de personnes. Mais il m'a flanqué un choc quand même pour: son approche, sa sincérité, sa mise en scène, le choix toujours judicieux de ses acteurs, les touches authentiques des rapports humains. Pas d’esbroufe, du solide. On est pas dans la guimauve, on touche la vraie vie. Il nous avait déjà habitué avec cette profondeur dans "Chasseur blanc, cœur noir", "Mystic River", "Josey Wales hors la loi", "L'échange", "Bird" et j'en passe, mais là, on a du grand, du sage, de l'intense, Eastwood. "L'Impardonnable" trouve son pardon. Le héros d'impitoyable" peut reposer en paix. C'est tout ce que je nous souhaite, à tous.

GRAN TORINOGRAN TORINO
GRAN TORINOGRAN TORINO
GRAN TORINOGRAN TORINO

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Françaises Comédies, #Omar Sy, #François Cluzet

" Les intouchables" dépassent le record d'entrée jamais vu en France. Donc, la télévision nous le passera trois fois par an pendant des décennies comme elle le fait pour "La grande vadrouille, pour une fois, je saurai pourquoi je paye ma redevance. 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog