Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #yul brynner catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Yul Brynner, #Westerns Américains

 

Acteur américain d'origines mongole et russe, né Juli Borrisovitch Bryner le 11 Juin 1920 à Vladivostok, décédé le 10 Octobre 1985 à New York. 

Westerns :  Les sept mercenaires

                   Le mercenaire de minuit

                   Le retour des sept

                   Pancho Villa

                   Adios Sabata

                   Catlow

                   Mondwest 

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Robert Mitchum, #Charles Bronson, #Yul Brynner, #Frank Wolff, #Grazia Bruccella

Film américain de Buzz Kulik, de 1968, avec Yul Brynner, Robert Mitchum, Charles Bronson, Grazia Bruccella, Frank Wolff. Lee Arnold a volé un avion en Amérique. Il se pose à la frontière mexicaine, donne des armes au chef des insurgés mexicains "Colorados" luttant contre le président Madero. Lee reçoit pour sa livraison une ceinture pleine d'or. Son appareil endommagé l'oblige à rester au proche village et demander l'aide du forgeron. Le lendemain ce lieu est attaqué par les "Colorados" qui tuent, violent, pillent.  A l'écart, Pancho Villa et ses hommes attendent. Puis ils attaquent et gagnent. Son lieutenant, Fierro, abat les prisonniers dans un jeu sadique ne leur accordant aucune chance. Lee Arnold est révolté. Il propose un marché à Villa. Les deux hommes apprennent à se connaitre et une amitié naît entre eux. Brinner, Mitchum et Bronson tirent ici leur épingle du jeu et valent le détour. On note la présence de Frank Wolff en capitaine des Colorados, qu'on retrouve dans "Il était une fois dans l'Ouest" ,comme mari de Jill, on retrouve aussi le jeune garçon mexicain qui joue dans la série des dollars. 

Pancho Villa  ( Villa rides )Pancho Villa  ( Villa rides )
Pancho Villa  ( Villa rides )Pancho Villa  ( Villa rides )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné polars Italiens, #Martin Balsam, #Yul Brynner

Film Italien de 1976 d'Antonio Margheriti, avec Yul Brinner, Martin Balsam, Barbara Bouchet, Massimo Ranieri. Peter Marchand, tueur à la retraite, est sur la piste de l'assassin de son frère. Il part de New-York en Italie pour accomplir ce dernier contrat, venger l'être cher. Il rencontre un jeune homme qu'il prendra sous son aile pour lui apprendre le métier. Le thème ressemble furieusement à celui du "Flingueur", sans l'égaler. Là encore on a surtout le plaisir de revoir Yul Brinner, Martin Balsam, et l'Italie des années soixante dix, bien filmées.

 

L'ombre d'un tueurL'ombre d'un tueur
L'ombre d'un tueurL'ombre d'un tueur

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Trevor Howard, #Yul Brynner

Film américano-franco-autrichien de 1966, de Terence Young, commandité par l'ONU pour faire prendre conscience du problème du trafic de drogue. Avec Trevor Howard, Marcello Mastroianni, Stephen Boyd, Yul Brynner, Angie Dickinson, Rita Hayworth, Anthony Quayle, Eli Wallach, Omar Sharif, Trini Lopez, E G Marshall, George Géret, Senta Berger, Jean Claude Pascal, Grace Kelly.

Une distribution éblouissante, malheureusement seule raison de voir cette histoire conventionnelle, même écrite par Ian Fleming et réalisée par Terence Young, qui nous enchantèrent avec "James Bond contre le Dr No".

Opération opiumOpération opium
Opération opiumOpération opium

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Warren Oates, #Claude Akins, #Yul Brynner, #Robert Fuller
Le retour des sept mercenaires  ( Return of the magnificent seven )

Après "Les sept mercenaires" il était difficile de faire mieux. Burt Kennedy eut le mérite d'essayer et de donner un bon rôle à Warren Oates dans ce film de 1966 avec aussi Robert Fuller, Julian Mateos et Claude Akins. On retrouve avec plaisir Yul Brinner, El indio, les paysages mexicains empruntés à l'Espagne, les chevaux, et l'attirail western usuel. Une suite ponctuée de trois assauts meurtriers où les cadavres se comptent par dizaines pour remplir le vide du propos, mais qui se laisse voir.

 

Le retour des sept mercenaires  ( Return of the magnificent seven )Le retour des sept mercenaires  ( Return of the magnificent seven )
Le retour des sept mercenaires  ( Return of the magnificent seven )Le retour des sept mercenaires  ( Return of the magnificent seven )

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog