Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #westerns americains catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charlton Heston
Terre sans pardon (Three violent people)

Film américain de Rudolph Maté, de 1956, avec Charlton Heston, Ann Baxter, Gilbert Roland, Forrest Tucker, Tom Tryon, Robert Parker. Colt Saunders revient au Texas après quatre ans de guerre. Des carpetbaggers convoitent son ranch et son jeune frère le hait. Il rencontre une jeune femme avec qui il se marie et apprend sa condition d'ancienne prostituée par ses ennemis, trop heureux de frapper là où cela fait mal. Colt est réputé dans tout l'état pour être une tête de mule, courageux et intransigeant. Héros westernien par excellence, malgré conflits et avanies diverses, il parviendra à sauver ses biens, la famille qu'il construit, et ses amis. On a ici affaire à un vrai western où les paysages sont bien rendus, les décors justes, les protagonistes sérieux. L'ennui vient de ce que le meilleur, scènes d'action, mouvements, est un peu gâché par une histoire où l'on parle trop et trop longuement d'affaires quasi-oedipiennes que le spectateur comprend vite sans qu'on lui explique par A+B. Un peu de sentiment et de psychologie peuvent très bien s'insérer dans le genre, encore faut il doser correctement ces éléments. La fin est bâclée, par contre, trop expédiée.  Rudolph Maté était un réalisateur célèbre, cela ne suffit pas toujours pour créer un chef-d’œuvre.

Terre sans pardon (Three violent people)
Terre sans pardon (Three violent people)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Richard Widmark
Pour une poignée de plombs

Film américain de Don Siegel et Robert Totten de 1969, avec Richard Widmark, Lena Horne, Carrol O'Connor, Dub Taylor, John Saxon, Harry Carey Jr, Victor French, Tiré du livre de Lewis B Patten, "Death of a gunfighter". Une oeuvre a problème qui s'est mal déroulée. Les producteurs la sortirent sous la signature d"Alan Smithee", patronyme qu'ils utilisaient pour tous les films difficiles. Shérif depuis vingt ans à Cottonwood Frank Patch est estimé obsolète par ses concitoyens. Les temps changent, le vingtième siècle arrive, voitures à essence, progrès, avancent. Appelé jadispour maintenir la loi, il a rempli son office. Mais quelqu'un le provoque. Il le tue. Cette fois, ceux dont il connait tous les secrets, notables et autres, l'incitent à démissionner. Il refuse et ira jusqu'au bout de sa démarche. De facture classique ce western donne surtout le plaisir de revoir Richard Widmark toujours aussi convaincant.

Pour une poignée de plombsPour une poignée de plombs
Pour une poignée de plombs
Pour une poignée de plombsPour une poignée de plombs

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #William Holden
Deux hommes dans l'ouest

Film américain de 1971 de Blake Edwards, en général plutôt spécialiste des comédies, avec William Holden, Ryan O'Neil, Karl Malden, Joe Don Baker, Tom Skerrit, Moses Gunn, Charles Gray. Deux cow-boys, l'un dans la cinquantaine, l'autre de vingt cinq ans, travaillent pour le rancher Walter Buchman. Ils aspirent à une autre vie, décident de dévaliser une banque. Ils fuiront les conséquences de cet acte, poursuivis par les fils de Buchman, suite à nombre de quiproquos tragiques qui les mèneront à leur perte. Personne ne sortira indemne de cette affaire, d'une manière ou d'une autre. Volontairement très lent, descriptif, empli de beaux paysages, ce vrai western peut déconcerter, mais tous les ingrédients sont là. Belle scène de domptage d'un cheval, bagarres, joueurs, prostituées, réflexions sur le sens de la vie et de l'inéluctable. Mélancolique.

Deux hommes dans l'ouest
Deux hommes dans l'ouestDeux hommes dans l'ouest
Deux hommes dans l'ouest

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Victor Mature
Massacre à Furnace Creek

Film américain, en noir et blanc, de 1948, de Bruce HUmberstone, avec Victor Mature, Coleen Gray, Glen Langan, Charles Kemper. On ordonne à un capitaine de cavalerie de laisser le convoi de civils qu'il protège pour une autre mission. Les Apaches profitent de la situation, s'emparent des chariots, tuent leurs occupants et réussissent à pénétrer dans le fort de Furnace Creek où ils font un carnage. Le général Blackwell est accusé d'avoir donné l'ordre fatal. Il ne peut prouver son innocence et meurt pendant son procès. Ses deux fils, un militaire, l'autre aventurier, enquête pour connaitre la vérité et venger leur père. Un scénario bien ficelé, de bons moments, plutôt sympathique.

Massacre à Furnace Creek
Massacre à Furnace CreekMassacre à Furnace Creek
Massacre à Furnace Creek

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Van Heflin, #Lee Marvin
Le raid

Film d'Hugo Fregonese de 1954 avec Van Heflin, Lee Marvin, Ann Bancroft, Peter Graves, Richard Boone, Claude Akins. En 1864 des soldats sudistes s'évadent et forment le projet de dévaliser les banques d'une petite ville yankee, Saint Albans, puis de s'enfuir au Canada, assez proche de celle-ci. Ils réussiront. Ces faits sont historiques même si le film prend quelque liberté avec la réalité. Une oeuvre dénuée de manichéisme, subtile, avec des acteurs épatants qui faisaient tous leurs preuves dans les westerns qu'on aime.

Le raid
Le raidLe raid
Le raid

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Samuel L Jackson, #Kurt Russel, #Tarentino
The hateful eight

Film américain de Quentin Tarentino, de 2015, avec Samuel L Jackson, Kurt Russel, Jennifer Jason Leigh, Michael Madsen, Tim Roth, Demian Bichir, Walton Goggins, Bruce Dern. Le chasseur de primes John Ruth convoie sa prisonnière Daisy Domergue, avec la ferme intention de la faire pendre à Red Rock. En chemin, sa diligence rencontre un de ses collègues, Marquis Warren, et Mannix qui prétend être le nouveau shérif de Red Rock. Bloqués par le blizzard ils se réfugient avec leur cocher dans la mercerie de Minnie. Celle-ci et son mari sont absents. Un mexicain tient le refuge à leur place. Trois hommes patientent à l'abri: Oswaldo Mobray, bourreau, Joe Gage, cow boy, et Sanford Smithers, un vieux général confédéré. Des tensions de toute sorte apparaissent entre les personnages et les règlements de compte sanglants commencent.

Quentin Tarentino a produit un beau scenario, qui peut faire penser aux meilleurs livres d'Agatha Christie, sa réalisation en 70 mm est magnifique. Les acteurs sont quasiment tous formidables, même Bruce Dern, c'est dire! J'appréhendais un peu de voir cette oeuvre, craignant un huis-clos rasoir, et ai été agréablement surpris.

The hateful eight
The hateful eight The hateful eight
The hateful eight

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Paul Newman
Le plus sauvage d'entre tous (Hud)

Film américain de 1963 de Martin Ritt avec Paul Newman, Patricia Neal, Melvyn Douglas, Brandon De Wilde, Whit Bissel. Hommer Bannon est propriétaire d'un ranch au Texas, son fils, Ted dans la version française, Hud, dans la version américaine, a jadis causé la mort de son frère. Il est violent, séducteur impénitent, et n'hésiterait pas à faire déclarer son père atteint de sénescence pour le placer en maison de soins et faire main basse sur l'héritage qu'il dirigerait à sa façon, notamment en ouvrant la possibilité d'ouvrir des champs pétrolifères contre la volonté de son aïeul. L'un et l'autre vont se combattre sans merci, entrainant leur entourage dans le drame. Un rôle en or pour Paul Newman, homme sans foi ni loi, bousculant tout sur son passage, dont l'égoïsme infantile trouve ses racines dans des profonds complexes touchant à l'impuissance de n'avoir pu changer le destin et obtenir de la vie tout ce qu'elle pouvait, devait, à ses yeux, lui apporter. Une très belle image en noir et blanc et une musique signée Léonard Bernstein appuient l'ensemble, au ton passionnant.

Le plus sauvage d'entre tous (Hud)
Le plus sauvage d'entre tous (Hud)Le plus sauvage d'entre tous (Hud)
Le plus sauvage d'entre tous (Hud)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Gary Cooper
L'homme de l'Ouest

Fim Américain d'Anthony Mann, de 1958, avec Gary Cooper, Julie London, Lee J Cobb, Arthur O connel. Link Jones vient dans la petite ville de Cross Cut, au Texas, dans l'espoir d'y trouver une institutrice pour son village. Ses habitants l'ont mandaté pour la chercher et lui ont confié une somme d'argent en conséquence. Un filou pense pouvoir le flouer et lui présente une chanteuse de cabaret comme étant maitresse d'école. Link est moins idiot qu'il ne le montre et déjouera le piège. Cependant, à la faveur d'un arrêt de leur train, le trio est attaqué par des bandits et dévalisé. Ils en réchappent, marchent, et tentent de se réfugier dans une ferme abandonnée. Link la connait bien. A l'intérieur, la bande du chemin de fer, le capture. Et il retrouve un homme qu'il a quitté depuis bien longtemps lorsqu'il a décidé de devenir honnête: Dock Tobin. Celui-ci pense que Link est de retour pour continuer les aventures avec lui, son père adoptif qui lui a tout appris. Pour sauver la jeune femme et le joueur Link devra agir prudemment, les hommes de mains de Dock ne croyant pas une seconde à sa  nouvelle posture. Très bon film. Lee J Cobb trouve ici un de ses meilleurs rôles et Gary Cooper et Julie London sont parfaits.

L'homme de l'Ouest
L'homme de l'OuestL'homme de l'Ouest

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #George Peppard
Violence à Jericho

Film de 1967 d'Arnold Laven avec Jean Simmons, Dean Martin, George Peppard, John McIntire, Slim Pickens.Tiré du roman de Marvin Albert "The man in black". Flood, un ancien policier devenu chef de bande, règne sur Jericho où ils possède cinquante et un pour cent de toutes les affaires rentables. Il lui reste à s'emparer du service de transport d'Hickman et son associé et ex-maitresse, Molly Lang. Il tente de tuer Hickman alors que celui-ci arrive en ville en diligence, accompagné de Dolan, un shérif devenu joueur professionnel. Molly Lang fait passer Dolan dans son camp et une guerre s'engage entre les deux clans. Dean Martin joue cette fois un méchant mais on ne retrouve pas l'acteur génial de Rio Bravo, George Peppard est excellent, le tout se laisse voir sans être inoubliable. 

Violence à Jericho
Violence à JerichoViolence à Jericho
Violence à Jericho

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains
Terre de violence (Good day for a hanging)

Film américain de 1959 de Nathan Juran avec Fred Mac Murray, Maggie Hayes, Robert Vaughn, Joan Blackman. Après l'attaque d'une banque, le shérif Ben Cutler poursuit une bande et voit son collègue Hiram Cain être abattu par le Kid. Persuadé de la culpabilité de celui-ci il usera de son pouvoir pour qu'on le pende. Pourtant des doutes subsistent et un homme de loi protège le jeune homme. La fille de Ben est amoureuse de lui et, comme d'autres personnes de la ville, ne croit pas que le garçon ait tué quelqu'un de sang froid. Le Kid n'est cependant pas l'ange qu'il prétend être.

Terre de violence (Good day for a hanging)
Terre de violence (Good day for a hanging)Terre de violence (Good day for a hanging)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog