Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #thomas jane catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Sylvester Stallone, #Tom Berenger, #Thomas Jane, #Danny Trejo, #Lauren Cohan, #Tom Sizemore, #Danny Aiello

Film américain de 2014, de John Herzfeld, avec Sylvester Stallone, Tom Berenger, Terry Crews, Kira Sedgwick, Lauren Cohan, Thomas Jane, Danny Aiello, Tom Sizemore, Danny Trejo. Des personnes de divers horizons voient leurs vies tourner autour de l'oeuvre d'un ex-footballeur qui a écrit le livre "Reach me", sorte de coaching accessible à tous, connaissant un grand succès. Le film voit défiler dans des scènes diverses beaucoup des acteurs que nous apprécions sans bien lier les choses entre elles. Un film choral de plus, pas pire, ni meilleur, qu'un autre. 

Bad luck ( Reach me )Bad luck ( Reach me )
Bad luck ( Reach me )Bad luck ( Reach me )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Thriller, #Thomas Jane, #VIng Rhames

Film de 2009, de Russel Mulcahy, avec Thomas Jane, Ving Rhames, Elsa Pataky, Doug Hutchison. On a massacré toute la famille de Malone, ancien détective privé devenu redoutable tueur à gages sans pitié. Il est pris dans une histoire de mallette à protéger, accompagné d'une héroïne dont on ne sait pour qui elle roule. Évocation des bandes dessinées et polars années-cinquante se terminant par la promesse d'une suite.

Fais leur vivre l'enfer, Malone  ( GIve 'em hell, Malone )Fais leur vivre l'enfer, Malone  ( GIve 'em hell, Malone )
Fais leur vivre l'enfer, Malone  ( GIve 'em hell, Malone )Fais leur vivre l'enfer, Malone  ( GIve 'em hell, Malone )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Fantastique, #Ron Perlman, #Thomas Jane
Mutant chronicles

Film de 2008 de Simon Hunter avec Thomas Jane, John Malkovitch, Ron Perlman, Devon Aoki. Puisque nous sommes avec les mutants, restons y avec ce film. Ron Perlman, condamné aux rôles de prêtres ou de chevaliers depuis le " Nom de la rose" et autres " Templiers", tient le principal rôle pour notre plus grande joie. Tout de rouge vêtu il nous expliquera au long de cette histoire convenue, tirée d'un jeu vidéo où, inéluctablement, les héros meurent obligeamment l'un après l'autre et où les mutants sont juste là pour être décimés, que" Si vous avez la foi en notre Seigneur, vous serez capable de sauver le monde", et votre âme avec. Bon, cela dit, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, le film est bien dirigé, les péripéties se suivent sans qu'on s'ennuie, les personnages, assez typés, sont plutôt sympathiques. Un soin particulier a été apporté aux décors, les machines steampunk imaginées sont très réussies, les couleurs bien travaillées. Pensant, méchamment, peut être, découvrir une daube de plus, Oncle Valcogne a, au final, été agréablement surpris devant cette série B qui ne démérite pas.

Mutant chroniclesMutant chronicles
Mutant chroniclesMutant chronicles
Mutant chroniclesMutant chronicles

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog