Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #shelley winters catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Robert de Niro, #Bruce Dern, #Shelley Winters, #Don Stroud
Bloody Mama
Bloody Mama
Bloody Mama
Bloody Mama
Bloody Mama

Film américain de 1970, de Roger Corman, avec Shelley Winters, Robert Walden, Robert de Niro, Don Stroud, Bruce Dern, Pat Hingle, Diane Varsi. "Ma"Kate Barker quitte son logis avec ses quatre fils. La bande commet tous les délits imaginables. Au fur et à mesure de leurs rencontres la famille s'agrandira jusqu'à prendre en otage un homme d'affaire pour en tirer une rançon. Ce film à sa sortie me fit une forte impression. Je voulais en parler depuis longtemps ici, il n'est jamais trop tard. Formidable rôle pour Shelley Winters, accompagnée d'acteurs familiers, tous célèbres aujourd'hui. Pour jouer dans ce film Robert de Niro avait maigri de 30 kilos. 

Bloody MamaBloody Mama
Bloody MamaBloody MamaBloody Mama
Bloody MamaBloody Mama

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Joseph Cotten, #Shelley Winters, #Lee van Cleef, #Scott Brady

Film américain d'Hugo Fregonese, de 1952, avec Shelley Winters, Joseph Cotten, Lee Van Cleef, Scott Brady. Histoire sentimentale sur fond de guerre des pâturages qu'un propriétaire obstiné veut refuser à des émigrants.

Comme souvent, dans ces années de production, Lee Van Cleef est bien présent mais trop vite ravi à notre affection pour cause d'indigestion de plomb. A voir pour Shelley Winters et Joseph Cotten, à la hauteur.

Passage interdit  ( Untamed frontier )Passage interdit  ( Untamed frontier )
Passage interdit  ( Untamed frontier )Passage interdit  ( Untamed frontier )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Telly Savalas, #Shelley Winters, #Ossie Davis

Film américain de Sidney Pollack, de 1968, avec Burt Lancaster, Telly Savalas, Shelley Winters, Ossie Davis. En 1850, Joe Bass, trappeur, convoie ses fourrures. Des indiens Kiowas les volent et lui laissent en échange un esclave noir qu'ils ont gagné sur une tribu Apache. Joe Bass entend récupérer son bien à tout prix. Au moment d'y parvenir une bande de chasseurs de scalps, truands sans foi ni loi, ont déjà décimé les Kiowas et sont partis avec ses affaires. Son partenaire de fortune, Joseph Lee, capturé par Jim Howie, s'adapte à sa situation. Joe Bass les poursuit jusqu'à retrouver sa mule et ses possessions. Après moult aventures et rebondissements Joe et Joseph Lee continueront la route. Western de facture classique, plutôt sympathique. Distrayant.

Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )
Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )Les chasseurs de scalps  ( The scalphunters )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Paul Newman, #Lauren Bacall, #Janet Leigh, #Shelley Winters
Détective privé (Harper)

Film américain de 1966, de Jack Smight, d'après le livre de Ross Mac Donald, "The moving Target." Avec Paul Newman, Lauren Bacall, Julie Harris, Arthur Hill, Janet Leigh, Robert Wagner, Shelley Winters, Strother Martin. Distribution superbe pour un polar où Paul Newman joue le rôle de Lew Harper, dur à cuire appelé par une femme très riche le chargeant d'enquêter sur la disparition de son mari. Le meilleur ami d'Harper est amoureux de la fille de cet homme. Bientôt on exige une rançon pour le libérer. Harper fouille, découvre que l'absent, Sampson, fréquentait des gens dangereux.

Dans un second film de Stuart Rosenberg, de 1973,"La toile d'araignée" Paul Newman conserva le rôle d'Harper. Ayant remarqué que la lettre"h" lui réussissait il tenait à conserver des patronymes débutant par cette lettre. J'avais gardé un bon souvenir de ce "Détective privé". Le revoir m'a fait très plaisir, la copie est excellente, ce qui ne gâte rien.

Détective privé (Harper)
Détective privé (Harper) Détective privé (Harper)
Détective privé (Harper) Détective privé (Harper)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #James Stewart, #Westerns Américains, #Rock Hudson, #Shelley Winters, #Dan Duryea
Winchester 73
Winchester 73
Winchester 73
Winchester 73
Winchester 73

Film américain de 1950, d'Anthony Mann, noir et blanc, avec James Stewart, Rock Hudson, Shelley Winters, Stephen Mc Nally, Dan Duryea, Will Geer, Jay C Flippen, Tony Curtis. Une carabine à répétition légendaire est le prix d'un concours organisé à Dodge City, ville où Wyatt Earp exerce son autorité. Deux frères ennemis se disputent l'arme. L'un parvient à la voler à l'autre, une course poursuite s'ensuit. Au fil du voyage la winchester passe de mains en mains et nous permet de découvrir plusieurs aspects et scènes du Western faisant de celui-ci un concentré de bons plans : acteurs de talent, duels, voyou charmeur, femme abandonnée, attaque d'indiens, marchand d'armes, poker, shérif, chevauchée : tout y est.

Winchester 73Winchester 73
Winchester 73Winchester 73
Winchester 73Winchester 73

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western Dames, #Westerns Américains, #Shelley Winters
Shelley Winters

Née Shirley Schrift le 18 Août 1920 à Saint Louis, Missouri, USA, décédée le 14 Janvier 2006 à Beverley Hills, Californie.

Westerns: WINCHESTER 73

                 LA RIVIERE ROUGE

                 LA BRIGADE HEROIQUE

                 Le trésor de Pancho Villa

                 Les chasseurs de scalps

                

Shelley Winters

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Alan Ladd, #Shelley Winters

la brigade héroïque

Film de Raoul Walsh de 1954 avec Alan Ladd, acteur ici assez pâle, mais soutenu par Gordon Douglas, Shelley Winters et des seconds rôles sympathiques. L'action se déroule au Canada, avec beaucoup d'indiens et de tuniques rouges, naturellement. On montre là les vies d'hommes, et d'une femme, partageant risques, aventures, courage, détermination. Le point de vue porté sur les Sioux et Crees n'est pas caricatural. Le message dit clairement que si les Américains avaient traité les natifs avec le même respect que les Canadiens ils auraient évité bien des malheurs. L'image est belle, le technicolor en valeur. Cette oeuvre est considérée, à juste titre, comme mineure dans celle du réalisateur, mais elle si bien filmée et rythmée qu'il ne faut pas s'en priver. A la seconde lecture, j'apprécie encore plus le jeu de Shelley Winters, juste et délicat. 

La brigade héroïque  (Saskatchewan)La brigade héroïque  (Saskatchewan)
La brigade héroïque  (Saskatchewan)La brigade héroïque  (Saskatchewan)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog