Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #samuel l jackson catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Héros BD, #Tom Holland, #Samuel L Jackson, #Jake Gyllenhall

Film américain de Jon Watts, de 2019, avec Tom Holland, Samuel L Jackson, Jake Gyllenhall, Zendaya, John Favreau. 23 ème film de l'univers MARVEL et onzième et dernier de la phase 3. Peter Parker peine à faire son deuil d'Iron Man. Il part en voyage scolaire en Europe avec ses amis. Contacté par Nick Fury il devra faire équipe avec Mystério pour combattre des élémentaux venus d'autres univers. Pour être franc, j'ai vu avec plus ou moins de plaisir au fil du temps cette avalanche de super-héros et commence, seulement, à m'en lasser. Celui-ci est bien fait, distrayant, et surtout, ne manque pas d'humour! Pour cette raison, il m'a plu. 

Spiderman: far from homeSpiderman: far from home
Spiderman: far from homeSpiderman: far from home

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Héros BD, #Brie Larson, #Samuel L Jackson, #Jude Law

Film américain de 2019, d'Anna Boden et Ryan Fleck, avec Brie Larson, Samuel L Jackson, Jude Law.  21 ème film issu de l'oeuvre sur l'univers cinématographique de MARVEL débuté en 2008. Carol Denvers, l’héroïne, est le super héros le plus puissant de l'univers MARVEL imaginé par Stan Lee, décédé depuis peu, qui fait ici de touchantes apparitions. Images superbes, comme toujours, histoire à rebondissements, quelques pointes d'humour bienvenues, un chat adorable. A la seconde vision, bien sympathique, ouvre la voie à la suite " Avengers endgame". 

Captain MarvelCaptain Marvel
Captain MarvelCaptain Marvel

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Fantastique, #Bruce Willis, #Samuel L Jackson, #James McAvoy

Film américain de 2019 de M Night Shyamalan, avec Bruce Willis, Samuel L Jackson, James McAvoy, Sarah Paulson, Ania Taylor-Joy. Suite des films "Incassable", de 2000, et "Split", de 2017. L'homme "Incassable", David Dunn, se lance à la poursuite de "la bête". Elijah Price, "Le bonhomme qui casse", génie du mal, attend leur affrontement avec impatience. Le docteur Ellie Staple veut les réunir pour les soigner en prétendant qu'ils n'ont rien de surhumain et sont

juste gravement névrosés. Une grande salle de cinéma bondée, ce qui est relativement rare, pour un film où la performance de James McAvoy est à saluer mais dans lequel je n'ai pas compris, ou adhéré, à grand chose. 

GlassGlass
GlassGlass

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Samuel L Jackson, #Kurt Russel, #Tarentino, #Jennifer Jason Leigh, #Michael Madsen, #Bruce Dern

Film américain de Quentin Tarentino, de 2015, avec Samuel L Jackson, Kurt Russel, Jennifer Jason Leigh, Michael Madsen, Tim Roth, Demian Bichir, Walton Goggins, Bruce Dern. Le chasseur de primes John Ruth convoie sa prisonnière Daisy Domergue, avec la ferme intention de la faire pendre à Red Rock. En chemin, sa diligence rencontre un de ses collègues, Marquis Warren, (nom d'un réalisateur de westerns des années cinquante), et Mannix qui prétend être le nouveau shérif de Red Rock. Bloqués par le blizzard ils se réfugient avec leur cocher dans la mercerie de Minnie. Celle-ci et son mari sont absents. Un mexicain tient le refuge à leur place. Trois hommes patientent à l'abri: Oswaldo Mobray, bourreau, Joe Gage, cow-boy, et Sanford Smithers, vieux général confédéré. Des tensions diverses apparaissent entre les personnages, les règlements de compte sanglants commencent.

Quentin Tarentino a produit un beau scénario, qui peut faire penser aux meilleurs livres d'Agatha Christie, sa réalisation en 70 mm est magnifique. Les acteurs sont quasiment tous formidables, même Bruce Dern, c'est dire! J'appréhendais un peu de voir cette oeuvre, craignant un huis-clos rasoir, j'ai été agréablement surpris.

The hateful eight
The hateful eight The hateful eight
The hateful eight

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Action, #Samuel L Jackson
Hitman and  bodygard

Film Américain de 2017, de Patrick Hugues, avec Salma Hayek, Samuel L Jackson, Ryan Reynolds, Gary Oldman, Elodie Yung. Un peu dubitatif avant d'aller voir ce film j'ai été agréablement surpris par ses qualités, en ne tenant pas compte de la minceur du scenario. Le duo Samuel L Jackson/Ryan Reynolds fonctionne parfaitement, les scènes, nombreuses, de poursuites et d'action sont parmi les meilleures vues depuis longtemps, de bons moments d'humour enrichissent l'ensemble. (Gary Oldman a été plus inquiétant ailleurs, ici on lui a donné un look de soi disant dictateur, bizarrement peu charismatique, voire insipide, ce qui n'aide pas son jeu.)

Hitman and  bodygardHitman and  bodygard
Hitman and  bodygardHitman and  bodygard

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Héros BD, #Samuel L Jackson, #Eva Mendes
The spirit

Film de 2008 de Frank Miller avec Samuel L Jackson, Eva Mendes, Scarlett Johanson, Gabriel Macht. Le héros masqué de Will Eisner, dessiné dans les années quarante, n'a jamais été dans mes préférés mais cette oeuvre étant réalisée par Frank Miller et vu la beauté de Sin City, je m'attendais à mieux. Rien à dire sur le choix des acteurs et le graphisme excellent mais l'histoire, à mon sens, est assez faible. A connaitre cependant pour découvrir des images qui sortent de l'ordinaire.

The spiritThe spirit
The spiritThe spirit

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Hayden Christiansen, #Jamie Bell, #Samuel L Jackson
Jumper

Film américain de 2008, de Doug Liman, avec Jamie Bell, Hayden Christensen, Rachel Bilson, Samuel L Jackson, Diane Lane, Michael Rooker. David Rice découvre à quinze ans qu'il peut se téléporter où il veut, quand il veut. Il vit des relations difficiles avec son père, sa mère les a quitté depuis longtemps. Très vite, grâce à son don, il s'envole de ses propres ailes, littéralement, subvient à ses besoins en volant des banques, vit comme un nabab. Pas unique en son genre il ignore qu'une secte de fanatiques, menée par Roland, estime que ses pouvoirs ne devraient appartenir qu'à Dieu, et veut les éliminer, lui et ses semblables. Il rencontre un allié inattendu, tombe amoureux d'une amie d'enfance, se bat pour sauver leurs vies en se déplaçant dans le monde entier. Après plusieurs films décevants que j'ai vu ces temps derniers, celui-ci, pas très apprécié par la critique, ne me semble mériter ni trop d'honneur ni indignité. Il est résolument calibré pour un public jeune, bien tourné, joué par des acteurs épatants et, à sa manière, est une prouesse de réalisation. On devine une suite possible. Hayden Christensen, inquiétant dans son rôle de Dark Vador dans "La guerre des étoiles", montre ici un autre visage et Jamie Bell semble très à l'aise dans cette fiction. ( On le retrouve avec plaisir en 2019 dans le rôle de Bernie Taupin dans " Rocketman")

 

Jumper Jumper
Jumper Jumper
Jumper Jumper

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Espionnage, #Samuel L Jackson, #Taron Egerton, #Colin Firth, #Michael Caine
Kingsman: the secret service
Kingsman: the secret service
Kingsman: the secret service

Film britannico-américain de 2014, de Matthew Vaughn, avec Colin Firth, Michael Caine, Taron Egerton, Samuel L Jackson, Marc Strong, Sofia Boutella, Mark Hamill, Jack Davenport.  Parodie sérieuse des films d'espionnage célèbres mêlant James Bond, "L'espion qui venait du froid", "Austin Powers", et autres "Jason Bourne". Pour vous laisser le plaisir de la découverte parlons juste de l'essentiel: un service secret plus secret que tous les autres, autonome, existe: Kingsman. Un de ses meilleurs agents disparaît. Pour le remplacer l'organisation appelle un jeune homme inattendu qui, évidemment, se révélera à la hauteur. Colin Firth et Taron Egerton sont excellents, Marc Strong surprenant. Samuel L Jackson compose un méchant décalé, espiègle, inventif. Michael Caine nous réjouit de sa présence. Mention spéciale aux prouesses de Sofia Boutella qui a bien révisé ses John Woo et déménage fort ! Images et actions époustouflantes, une longueur de-ci de-là, mais sans conséquence. Un régal.

Kingsman: the secret serviceKingsman: the secret service
Kingsman: the secret serviceKingsman: the secret service
Kingsman: the secret serviceKingsman: the secret service

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Samuel L Jackson

Film de 2012 de Hugh weaver avec Samuel L Jackson, co producteur, on n'est jamais mieux servi que par soi même... Luke Kirby, Ruth Negga, Gil Bellows.                                                                                         

 

le samaritain Foley a purgé vingt ans de prison. Il rencontre une jeune fille. Ethan, le fils de son ex partenaire, qu'il a tué, menace Iris et oblige Foley à voler un baron de la drogue. Une histoire bien tordue, pas mal jouée.

Le samaritainLe samaritain

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Samuel L Jackson, #Julianne Moore
La couleur du crime  ( Freedomland )

Film de 2006 de Joe Roth avec Julianne Moore et Samuel L.Jackson appuyés par Edie Falco , Ron Eldard, William Forsythe et autres seconds rôles qu'on put voir notamment dans :"Il était une fois en Amérique", une référence!  Le talent de Julianne Moore est, ici, éclatant. Son jeu riche et subtil est  le pivot de cette oeuvre où tourne tout un univers. Samuel L.Jackson dégage une humanité profonde, un idéal personnel préservé; malgré sa lassitude d'enquèteur piégé entre deux communautés prêtes à tout moment à se déchirer. L'action est relativement lente, les images la-couleur-du-crime.jpgrecherchées: beau travail sur les tons sombres, beaux cadrages, bon son. Un polar qui sort de l'ordinaire, sans tueur en série, sans poursuites, sans cadavre découpé au sabre. Une oeuvre sombre qui nous ouvre une porte sur l'âme humaine et ses motivations.

La couleur du crime  ( Freedomland )La couleur du crime  ( Freedomland )
La couleur du crime  ( Freedomland )La couleur du crime  ( Freedomland )

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog