Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #ron perlman catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Curiosité, #Josh Hartnett, #Ron Perlman, #Demi Moore, #Gakt, #Woody Harrelson, #Kevin McKidd

Film d'action américain, de 2010, de Guy Moshe, avec Josh Hartnett, Ron Perlman, Demi Moore, Gakt, Woody Harrelson, Kevin McKidd. Un mystérieux cowboy, joueur de poker, arrive dans une ville, où règne la loi du plus fort, en même temps qu'un jeune voyageur Japonais en quête d'un médaillon volé représentant un dragon. L'endroit, dominé par Nicola " le Bûcheron" chef impitoyable, grand duelliste, est rien moins qu'accueillant. Aidés par un barman atypique, les deux hommes vont lutter pour venir à bout de Nicola et ses tueurs. Des acteurs célèbres jouant dans des décors colorés, graphiques, imaginatifs, une histoire de vengeance conventionnelle mais filmée avec soin. Le bunraku est un théâtre de marionnettes traditionnelles. Des séquences oniriques proches de la bande dessinée les met en valeur. 

BunrakuBunraku
BunrakuBunraku

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Sean Young, #Ron Perlman, #John Saxon, #Rick Peters

Film américain de 2001, de Sheldon Wilson, avec Sean Young, Rick Peters, Ron Perlman, John Saxon, Edward Albert Jr. Jake se destine à devenir policier. En attendant il travaille comme vigile dans un hôtel. Il aide par inadvertance une belle cambrioleuse, devient le suspect principal, perd son emploi. Il entame une enquête à sa manière afin de retrouver la jeune femme, récupérer ce qu'elle a volé. Il découvre un monde inconnu où les coups tordus s'imposent. Il s'adapte. Il tombe amoureux de la voleuse. En cette canicule obstinée pourquoi ne pas rester devant son écran, faire connaissance avec une œuvrette simplette où joue Ron Perlman ? Juste par curiosité. Les critiques n'aiment pas trop ce film mais, une fois de plus, il ne mérite ni trop d'honneur ni trop d'indignité, l'histoire est assez drôle. Précisions, au passage, pendant que j'ai le temps: Sean Young jouait la femme androïde dans"Blade Runner", on la voit aussi dans "Dune"; John Saxon joua de beaux rôles dans de grands westerns critiqués ici, Ron Perlman est célèbre. 

Seduced by a thief  ( Night class )Seduced by a thief  ( Night class )
Seduced by a thief  ( Night class )Seduced by a thief  ( Night class )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Héros BD, #Vampires, #Wesley Snipes, #Chris Kristofferson, #Ron Perlman

Film germano-américain de 2002, réalisé par Guillermo del Toro, avec Wesley Snipes, Ron Perlman, Chris Kristofferson, Leonor Varela, Norman Reedus, Luke Goss. Après avoir vaincu Deacon Frost dans l'épisode 1 Blade aide une troupe de vampires à éliminer une race supérieure de semblables, les Reapers, qui déciment leurs confrères pour dominer le monde du jour et de la nuit. Blade pensait  son père adoptif et mentor, Abraham Whistler, mort, or celui-ci a survécu et succombé au virus du vampirisme. Blade le retrouve en Europe de l'Est, le délivre d'une bande cruelle. Plus tard il vaincra  les Reapers après maintes péripéties. La signature de Guillermo del Toro est déjà la raison majeure de voir cette distraction fantastique jouée, de plus, par des acteurs qu'on apprécie. A noter, par exemple, que, depuis, Norman Reedus a fait son chemin en tant qu'archer dans " Walking dead" où il tient un rôle majeur. 

Blade 2Blade 2
Blade 2Blade 2

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #James Coburn, #Ron Perlman, #Beau Bridges, #Joanna Cassidy, #James Earl Jones, #Elisabeth Pena
The second civil war

Film américain de 1997, de Joe Dante, avec James Coburn, Beau Bridges, James Earl Jones, Ron Perlman, Joanna Cassidy, Dan Hedaya, Elisabeth Pena, Phil Hartman. Une guerre nucléaire a éclaté entre l'Inde et le Pakistan. Des milliers d'orphelins doivent se réfugier en Amérique. Le pays est alors dirigé par un président plus préoccupé par son histoire d'amour avec sa maîtresse et les feuilletons télévisés que par la politique. Il est conseillé par son communiquant qui, de fait, inspire tous ses actes. Le gouverneur de l'Idaho refuse de recueillir les enfants, appuyé par sa population. Il ordonne la fermeture de ses frontières. Le Président lui ordonne de les rouvrir. Il lui laisse 67h30  afin de ne pas rater un épisode du feuilleton "All my children", pendant lequel "Erika s'enfuit avec le jardinier". Pris dans un imbroglio médiatique et des actes débiles, gouverneur et président démissionneront après avoir déclenché une guerre civile. Savoureuse vision de la niaiserie humaine et des conséquences qu'elle engendre. Et vingt ans plus tard, férocement d'actualité.  

The second civil warThe second civil war
The second civil warThe second civil warThe second civil war

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Ron Perlman
Outlander

Film américano-allemand, de 2008, de Howard Mc Cain, avec Jim Caviezel, John Hurt, Ron Perlman, Sophia Miles, Jack Huston. En 709 après JC un vaisseau spatial s'écrase dans un fjord en Norvège. Kainan, guerrier qui le pilotait, sera capturé par une tribu viking. Des destructions ont lieu alentour. Kainan, qui l' a apporté avec lui, explique à celle-ci qu'un dragon commet ces ravages. De prime abord les autochtones peinent à le croire et attribuent les événements à Gunnar, leur ennemi proche. Aidé par la fille du roi, un prétendant au trône et le roi lui-même, Kainan aidera à abattre la créature.

OutlanderOutlander
OutlanderOutlander

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Séries cultes, #Ron Perlman, #Michael Bienh, #Robert Vaughn, #Laurie Holden, #Eric CLose
Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )

Série télévisée américaine de Steve Beers, de 1998, en deux saisons, avec Michael Bienh, Ron Perlman, Laurie Holden, Eric Close, Robert Vaughn, Anthony Starke, Rick Worthy. Reprise du film original de 1961 traitée de façon classique, bon choix permettant de profiter de la prestation d'acteurs qu'on apprécie. Bonne reconstitution historique, aventures au rendez-vous. Globalement sympathique. Ne vous arrêtez pas au générique, d'un ridicule consommé. On jurerait voir une parodie réussie des "Inconnus" dans leur meilleure forme. Tout y est: cabotinage, sourires pris sous des angles avantageux, évocation de chaque personnalité grâce à un objet ou une attitude. Heureusement les épisodes ne sont pas tournés ainsi.

Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )
Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )
Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )Les sept mercenaires (série TV) ( The Magnificent Seven )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Fantastique, #JK Rowling, #Eddie Redmayne, #Colin Farrel, #Johnny Depp, #Ron Perlman

Film américano-britannique de David Yates, de 2016, avec Eddie Redmayne, Colin Farrel, Alison Sudol, Dan Fogel, Katherine Waterston, Johnny Depp, Ron Perlman. Préquelle d'Harry Potter.

                        UN           ENCHANTEMENT.

Les animaux fantastiques  (Fantastic Beasts and Where to FInd Them)Les animaux fantastiques  (Fantastic Beasts and Where to FInd Them)
Les animaux fantastiques  (Fantastic Beasts and Where to FInd Them)Les animaux fantastiques  (Fantastic Beasts and Where to FInd Them)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Aventures, #Ron Perlman, #Stephen Moyer, #Joanna Lumley, #Katherine Heigl
Prince Vaillant ( Prince Valiant )
Prince Vaillant ( Prince Valiant )
Prince Vaillant ( Prince Valiant )

Film américain de Anthony Hicockx, de 1997, avec Stephen Moyer, Katherine Heigl, Thomas Kretschmann, Ron Perlman, Edward Fox, Udo Kier, Joanna Lumley, Warwick Davis, Anthony Hickox. Inspiré de la bande dessinée de Foster ce film bénéficie de bons seconds rôles mal employés (Ron Perlman, Warwick Davis), et souffre du manque de charisme de sa princesse. Stephen Moyer compose un Prince Vaillant lisse, plutôt naïf, non sans une certaine fraîcheur. Les Vikings sont bien représentés, les châteaux sont beaux, les décors corrects, il ne manque pas beaucoup d'éléments pour donner une œuvre de meilleure qualité. Ce Prince Vaillant peut se voir, sans lui demander plus qu'il ne peut donner.

Prince Vaillant ( Prince Valiant )Prince Vaillant ( Prince Valiant )
Prince Vaillant ( Prince Valiant )Prince Vaillant ( Prince Valiant )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Fantastique, #Ron Perlman, #Thomas Jane
Mutant chronicles

Film de 2008 de Simon Hunter avec Thomas Jane, John Malkovitch, Ron Perlman, Devon Aoki. Puisque nous sommes avec les mutants, restons y avec ce film. Ron Perlman, condamné aux rôles de prêtres ou de chevaliers depuis le " Nom de la rose" et autres " Templiers", tient le principal rôle pour notre plus grande joie. Tout de rouge vêtu il nous expliquera au long de cette histoire convenue, tirée d'un jeu vidéo où, inéluctablement, les héros meurent obligeamment l'un après l'autre et où les mutants sont juste là pour être décimés, que" Si vous avez la foi en notre Seigneur, vous serez capable de sauver le monde", et votre âme avec. Bon, cela dit, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, le film est bien dirigé, les péripéties se suivent sans qu'on s'ennuie, les personnages, assez typés, sont plutôt sympathiques. Un soin particulier a été apporté aux décors, les machines steampunk imaginées sont très réussies, les couleurs bien travaillées. Pensant, méchamment, peut être, découvrir une daube de plus, Oncle Valcogne a, au final, été agréablement surpris devant cette série B qui ne démérite pas.

Mutant chroniclesMutant chronicles
Mutant chroniclesMutant chronicles
Mutant chroniclesMutant chronicles

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Action, #Danny Trejo, #Ron Perlman, #Charles S Dutton
Bad ass

Film américain de 2012, de Craig Moss, avec Ron Perlman, Charles S Dutton, Joyful Drake, où "Machete" Danny Trejo, héros ordinaire,  ne cherche qu'à vivre une existence tranquille. Las, le destin en décide autrement. Vieux mais...dynamique, il porte la barbe style Castro, sort avec une jeune femme, il est sympathique. Bon, quelquefois, et on comprend pourquoi, il doit tester in-situ des broyeurs ménagers, au détriment des méchants, mais, après tout, ceux- ci veulent le faire griller sur une chaise électrique, ça compense. Il affectionne les autobus, c'est un régal, quand on ne connait  pas Los Angeles, de découvrir cette ville grâce aux vues de ce film. D'après ce que décrit, pour la millionième fois, ce type d'oeuvre, on aurait peu envie d'y vivre. A part ça et une faiblesse ici ou là, l'action est bien menée, une bonne dose d'humour enrobe les protagonistes, l'image est très bonne.

Bad assBad ass
Bad assBad ass

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog