Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #ray liotta catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Thriller, #Ray Liotta, #John Cusack

Film américain de James Mangold, de 2003, avec Ray Liotta, John Cusack, Armanda Peet, Alfred Molina, Jake Busey, John C Mc Ginley, John Hawkes, Rebecca de Mornay. Par une nuit d'orage dix personnes se retrouvent dans un motel perdu, coupé de tout. A la suite d'accidents, de morts violentes, elles disparaîtront une à une. Ailleurs, un homme attend la peine capitale. Ses défenseurs veulent prouver qu'on ne peut lui appliquer à cause de sa dissociation de personnalité. Un malade mental  doit voir son cas considéré autrement que celui d'une personne saine d'esprit. Brillant travail directement inspiré des "Dix petits nègres" d'Agatha Christie et lorgnant très fort vers le génie d'Alfred Hitchcock sans que cela gène en aucune manière vu la qualité atteinte dans ce huis clos singulier.

IdentityIdentity
IdentityIdentity

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Ray Liotta, #Christian Slater, #Ving Rhames
La rivière du crime  ( The river murders )

Film américain de 2011, de Rich Covan, avec Ray Liotta, Christian Slater, Ving Rhames. Des jeunes filles sont retrouvées mortes dans une rivière. L'inspecteur Jack Verdon a été l'amant de certaines jadis. Il semble que le tueur en série qui sévit s'attache à le détruire par personnes interposées. Suspect, Jack se voit obligé d'agir en parallèle de la police pour stopper la folie sanguinaire de son ennemi. Moyen.

La rivière du crime  ( The river murders )La rivière du crime  ( The river murders )
La rivière du crime  ( The river murders )
La rivière du crime  ( The river murders )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Thriller, #Jason Statham, #Ray Liotta

Film de Guy Ritchie de 2005 sur un scenario co-écrit avec Luc Besson. Avec Jason Statham, Ray Liotta, Mark Strong, Vincent Pastore, Andre Benjamin. Jake Green est joueur et arnaqueur. Il a fait des années de prison à la place du Caïd Macha et entend bien que celui-ci s'acquitte de sa dette envers lui. Pourtant, quand il va le voir, Macha l'humilie en public. Jake rumine des idées de vengeance. Deux inconnus, joués par Andre Benjamin et Vincent Pastore (qu'on avait découvert et apprécié dans l'excellent "Soprano"), se mettent sur sa route, le guident lentement mais sûrement vers la résolution de son problème. Ray Liotta montre ici des facettes inconnues de son talent, Jason Statham abandonne momentanément les combats de rue. Peuplé de personnages originaux, souvent comparé à "Usual suspects", tout en lorgnant sur "Fight Club", autre référence, sans vraiment en atteindre la qualité, ce film reste néanmoins intéressant et singulier comme la plupart de ceux du réalisateur. 

RevolverRevolver
RevolverRevolver
RevolverRevolver

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Action, #Ray Liotta, #Cubba Gooding Jr, #Norman Reedus, #KIm Coates
Hero Wanted

Film américain de 2008 de Brian Smrz, avec Cubba Gooding Junior, Ray Liotta, Tommy Flanagan, Norman Reedus , Kim Coates . Un homme modeste, éboueur de son état, a perdu son épouse. Il n'a pu la sauver après un accident. Il arrache une petite fille aux flammes d'un véhicule, devient un héros. Timide, il tombe amoureux d'une jeune femme, guichetière de banque. Pour l'approcher, continuer d'être un homme héroïque à ses yeux, il invente un subterfuge. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu. Des assassins sévissent. Empêtré dans sa démarche, il décide de les supprimer. Un inspecteur chevronné se doute d'une embrouille mais ne peut encore agir. Quelques rebondissements amènent à la conclusion de cette sale histoire après des épisodes de violence extrême. Sur fond de misère sociale et mentale les actes des protagonistes s'expliquent assez bien,  la tension est soutenue. Tout le monde veut " être quelqu'un" ou s'échapper de sa condition. Au nom de ce credo, la note à régler est aussi salée que sa bêtise, celle aussi d'une société où, comme le dit un intervenant, on autorise les ventes d'armes de guerre en s'étonnant ensuite qu'elles servent. On retrouvera Tommy Flanagan et Kim Coates, excellent, dans " Sons of anarchy" et Norman Reedus, archer de " Walking dead". Cubba Gooding joue bien, Ray Liotta est nickel. Une série B de bonne facture. 

Hero WantedHero Wanted
Hero WantedHero Wanted

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Ray Liotta
Au bout de la nuit 2 (Street kings 2)

Film de 2011 de Chris Fischer avec Ray Liotta, Shawn Hatosy, Scott Norman, Clifton Powell. Suite des ambiances délétères déjà décrites dans le premier opus sur fond de corruption policière à " Motor City", Détroit, qui, sans doute, se passerait bien de cette réputation après avoir subi si longtemps chômage de masse et quasi faillite avant de remonter ces dernières années. Cette fois, le flic pourri, c'est Ray Liotta. Dommage, j'aime bien Ray Liotta et ce film est moins bon que le premier. Le jeune policier joué par Shawn Hatosy est interessant et ce jeune acteur mériterait d'être poussé.

Au bout de la nuit 2 (Street kings 2)
Au bout de la nuit 2 (Street kings 2)
Au bout de la nuit 2 (Street kings 2)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Ray Liotta
Au bout de la nuit (Street kings)

Film de 2008 de David Ayer, sur un scenario de James Ellroy et Kurt Wimmer, avec Keanu Reeves, Forest Whitaker, Hugh Laurie, Chris Evans, Common, Amaury Nolasco, Terry Crews. A Détroit, des policiers corrompus exercent leurs talents. De bons acteurs pour une histoire qui se laisse voir sans être inoubliable.

Au bout de la nuit (Street kings)
Au bout de la nuit (Street kings)
Au bout de la nuit (Street kings)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Brad Pitt, #Ray Liotta, #James Gandolfini
Cogan, killing them softly

Film américain de 2012, d'Andrew Dominik, avec Brad Pitt, Ray Liotta, Richard Jenkins, James Gandolfini. Trois imbéciles décident de braquer un gangster tenancier d'un tripot. Les supérieurs ne l'entendent pas de cette oreille et chargent Cogan d'éliminer ces audacieux. Bien tourné mais très (trop) violent, assez phraseur.  On pouvait attendre mieux au vu du casting qui n'est pas à blâmer: les acteurs jouent bien. Une critique affichée des temps durs traversés par l'Amérique qui conclut en gros: "Qu'on est seul au monde, que cela justifie tout" peine à nous convaincre totalement. Même dans des sociétés plus solidaires le crime existe. Bon point cependant pour la fin, ouverte, qui surprend agréablement.

Cogan, killing them softlyCogan, killing them softly
Cogan, killing them softlyCogan, killing them softly

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #John Travolta, #William H Macy, #Martin Lawrence, #Tim Allen, #Ray Liotta, #Peter Fonda

Film de 2007 de Walt Becker avec John Travolta, William H Macy, Martin Lawrence et Tim Allen, dans mon ordre personnel de préférence ET Ray Liotta, Marisa Tomei, Jill Hennessy, plus, cerise sur le baba au rhum: Peter Fonda! Une introduction trop longue nous explique combien quatre pauvres quinquagénaires en ont marre d'être aisés et malheureux pour enfin entrer dans le vif du sujet. Nos amis décident de revenir aux bonnes vieilles valeurs de leur jeunesse et d'enfourcher leurs Harley Davidson pour tailler la route. Quelques mésaventures les y attendent, dont certaines ne manquent nibande de sauvages de sel ni de pertinence. Pas inoubliable, mais se laisse facilement voir pour sa bonne humeur et son côté Disney Productions. On aurait tort de le dédaigner car certains films Français soi disant drôles et prometteurs le sont moins que celui ci sans bénéficier d'actrices et d'acteurs aussi emblématiques.

Wild Hogs (Bande de sauvages)Wild Hogs (Bande de sauvages)
Wild Hogs (Bande de sauvages)Wild Hogs (Bande de sauvages)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Ray Liotta, #Robert de Niro, #Joe Pesci

Film de 1990 de Martin Scorcese. Plongée en apnée dans les affaires de Famille. "Toute ma vie, j'ai rêvé d'être gangster" résume George Hill, repenti caché sous le régime de protection des témoins. D'emblée, le film scotche le spectateur et l'action explique comme en un documentaire modes de vie, procédés, vies amoureuses, évolution, des personnages. Ceux ci sont brillamment interprétés par Ray Liotta, inoubliable George Hill, crevant l'écran, soutenu par l'indispensable Robert de Niro et le vibrionnant et dangereux Joe Pesci qui trouve là le rôle de sa carrière. Sans oublier Paul Sorvino dans le rôle de Paulie, Dennis Farina et autres seconds de talent. Épouses et maîtresses sont jouées par de belles actrices convaincantes telle Lorraine Bracco. Le Mal, avec ses calculs, ses actes, ses complications, sa complexité, inspire plus les hommes et les cinéastes que le Bien. L'image se contente d'être nette, propre et descriptive pour mieux coller au sujet. Pour les mêmes raisons, la musique s'efface derrière le thème aussi. "Les affranchis" est de ceux qu'on regarde plusieurs fois au fil du temps en y découvrant, encore et encore, des motifs d'étonnement ou de réflexion.

Les affranchis ( Goodfellas )Les affranchis ( Goodfellas )
Les affranchis ( Goodfellas )Les affranchis ( Goodfellas )
Les affranchis ( Goodfellas )Les affranchis ( Goodfellas )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Ray Liotta

Film de l'an 2000, mais pas futuriste pour un dollar, de Harley Cokeliss. Après une piqûre de rappel à la vue des "Affranchis" à la télé, j'essaie ce métrage avec Ray Liotta, Armin Mueller Stahl et Gloria Reuben. Cela démarre bien, Ray est devenu amnésique, au Nouveau Mexique, en plus ça rime. Mais à force, à pas grand chose...A part le plaisir de bien voir le désert, les cactus cierges et l'environnement, très pauvre, des lieux, on s'enlise dans l'ennui. Dommagee

Inferno  ( Pilgrim )Inferno  ( Pilgrim )
Inferno  ( Pilgrim )Inferno  ( Pilgrim )

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog