Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #olga kurylenko catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Thriller, #Lambert Wilson, #Olga Kurylenko, #Sara Giraudeau, #Alex Lawther, #Patrick Bauchau, #Frederic Chau

Film Français de 2019, de Régis Roinsard, avec Lambert Wilson, Olga Kurylenko, Sara Giraudeau, Alex Lawther, Patrick Bauchau, Frederic Chau, Sidses Babett Knudsen, Ricardo Scarmaccio, Anna Maria Sturm, Maria Leite, Manolis Mavromatakis. Neuf traducteurs sont rassemblés, dans des conditions drastiques de confinement, dans un château-bunker, pour finaliser le dernier volume de la trilogie "Dédalus", oeuvre diffusée dans le monde entier. Hors, dix pages du roman fuitent. Le hacker à l'origine du vol réclame une énorme rançon à l'éditeur impitoyable qui dirige le projet. Par tous les moyens celui-ci cherchera le coupable. De bons acteurs pour un thriller dénonçant les travers du monde de l'édition par la caricature mais s'étant inspiré d'un fait réel, des traducteurs ayant réellement été enfermés à Milan pendant le travail sur "Inferno" de Dan Brown. Le hasard fait que ce film suive " A couteaux tirés", film à énigme aussi. On remarquera qu'au cinéma des thèmes identiques sortent souvent en même temps, de là à dire que les réalisateurs copient ce qui pourrait marcher...je vous laisse en décider. 

Les traducteurs Les traducteurs
Les traducteurs Les traducteurs

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Vincent Cassel, #Olga Kurylenko, #Fabrice Lucchini, #Denis Lavant

Film policier historique Français de 2018, de Jean-François Richet, avec Vincent Cassel, Fabrice Lucchini, Denis Lavant, Olga Kurylenko, Patrick Chesnais, Auguste Diehl, Denis Ménochet,

James Thierrée. En 1805, Vidocq, roi de l'évasion, veut obtenir sa grâce. Pour y parvenir il se met au service de la police et infiltre le milieu, qu'il connait par cœur, afin de livrer les coupables ou les supprimer. Il sera bientôt à la tête de la brigade de sûreté à l'origine de celle existant toujours aujourd'hui. Dans la réalité Vidocq et Fouché n'étaient pas les héros sympathiques qu'on nous montre ici mais c'est du cinéma, on accepte ou pas.Voila exactement ce que j'attends du cinéma Français. Une histoire locale, des décors magnifiques, des acteurs au mieux de leur forme et qu'on a envie de voir et revoir. Je suis le premier à me gaver de films américains et on me lâcherait dans Los Angeles aujourd'hui que je saurai presque m'y déplacer les yeux fermés! Mais, bon, je serai plus qu'heureux d'aller voir des œuvres de qualité émanant de chez nous pour changer un peu. Il y en eu, mais de s'engouffrer dans une pléthore de comédies bien hexagonales, même si elles sont bonnes, ne me suffit pas.  

L'empereur de ParisL'empereur de Paris
L'empereur de ParisL'empereur de Paris

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Rowan Atkinson, #Emma Thompson, #Olga Kurylenko

Film Franco-Américo-Britannique de 2018, de David

Kerr, avec Rowan Atkinson, Olga Kurylenko, Ben Miller, Emma Thompson, Jake Lacy. Un pirate informatique dévoile les noms des agents secrets britanniques. Des espions au service de sa majesté disparaissent dans le monde entier. Bientôt la première Ministre n'a plus le choix: on doit remettre en piste Johnny English, retraité du MI 7 devenu enseignant. Il apprend entre autre à ses élèves l'art du camouflage! Toujours aussi gaffeur et maladroit notre homme montre qu'on peut réussir en se prenant les pieds dans le tapis et surtout en restant soi-même. Une belle leçon de vie accompagnée de gags meilleurs que ceux du premier opus.

Johnny English contre-attaque  ( Johnny English Strikes Again )Johnny English contre-attaque  ( Johnny English Strikes Again )
Johnny English contre-attaque  ( Johnny English Strikes Again )Johnny English contre-attaque  ( Johnny English Strikes Again )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Romain Duris, #Olga Kurylenko

Film Franco-Québecois de 2018, de Daniel Roby, avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin. après une catastrophe mondiale une brume issue des tréfonds de la terre envahit Paris, stagne à plusieurs mètres. Tous ceux qui sont au dessus tentent de survivre. Deux parents, dont la fille est atteinte d'une maladie l'obligeant à l'isolement dans une bulle sophistiquée, feront tout pour la sauver au péril de leurs vies. De facture simple ce film évite l’esbroufe, va à l'essentiel, les moments pathétiques, par exemple, n'en font pas des tonnes, les rebondissements sont bien amenés, les acteurs justes.

Dans la brume
Dans la brumeDans la brume

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Tom Cruise, #Ciné Science-.Fiction, #Andrea Riseboro, #Olga Kurylenko, #Morgan Freeman, #Nikolaj Coster-Waldau

oblivion.jpg

Film de J Kocinsky, 2013. La terre a été détruite par des extra terrestres. Des machines fantastiques pompent l'eau des mers, sous la surveillance de gardiens, en vue de sécuriser des approvisionnements vers une lune de Titan où s'est installé le reste de l'humanité. Tom Cruise, accompagné d'une belle jeune fille, est l'un de ces soldats, protecteurs, techniciens, aidés de drones impitoyables pour éradiquer les ennemis survivants après une guerre gagnée par son camp. De cette simple trame naissent  des implications, rebondissements et aventures diverses que je me garderai de vous dévoiler. Mélange réussi de diverses sources science-fictionnesque bien établies: les machines, les avatars, les conglomérats spatiaux, la fin d'un monde, les hostilités. Il est préférable de voir cette oeuvre sur grand écran tant les images sont fortes et le son à tout casser. Les progrès cinématographiques ne cessent d'évoluer et à l'instar de Prometheus, par exemple, des auteurs moins connus que Ridley Scott suivent la voie du maître. On y  gagne petit à petit en qualité d'images et en grandes évocations, reconnaissant de ci de là des hommages à "La planète des singes" et autre chefs d'oeuvre. Un très bon film.

(Après une seconde vision: je confirme.)

OblivionOblivion
OblivionOblivion

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Espionnage, #James Bond, #Daniel Craig, #Olga Kurylenko, #Judi Dench, #Matthieu Amalric, #Giancarlo Giannini

quantum of solace

Film de 2008 de Marc Forster avec Daniel Craig, Olga Kurylenko, Mathieu Amalric, Judi Dench, Giancarlo Giannini, Jeffrey Wright. Les réalisateurs successifs ont décidé de donner à James Bond une part d'humanité et ce film est la suite de "Casino Royale" qu'il est préférable de connaitre pour tout comprendre. D'habitude, le générique est un bijou. Celui ci est moins imaginatif et sa musique sans doute une des plus mauvaise de toute la série. Heureusement,  orchestration, bruitages et chansons, sont meilleurs ensuite. Beaucoup d'action, mais tournée avec plus ou moins de talent. Le méchant, Français, Mathieu Amalric, n'est pas le plus convaincant. Les filles sont belles comme toujours, mais pas inoubliables . Le seul à tirer son épingle du jeu est l'acteur principal aidé par Judi Dench, toujours impeccable. Quelque chose se trame car un vrai salaud, Monsieur White, est toujours vivant, nul doute qu'il ressurgira dans un prochain opus, à notre satisfaction, car celui là est vraiment interessant.

Quantum of solaceQuantum of solace
Quantum of solaceQuantum of solace

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Peplum, #Michael Fassbender, #Olga Kurylenko, #Dominic West
Centurion

Film de Neil Marshall de 2010 dans la veine d'autres bien sanglants et réalistes se déroulant pendant les guerres entre l'Empire Romain et les peuples Pictes du Nord de l'Angleterre. L'image est soignée, travaillée dans des camaïeux de marrons, gris et bleus, style actuel pour beaucoup d’œuvres évoquant la violence, indiquant qu'on ne plaisante pas ni ne s'étripe au soleil comme on jouerait au Club. Ici, les barbares ne sont pas toujours ceux que l'on imagine, la haine entraîne la haine et la duplicité s'impose au détriment du courage et de l'honnêteté. Les acteurs sont excellents et crédibles. Michael Fassbender, Dominic West, Olga Kurylenko, au premier chef, puis les seconds r                                                                                                                                                              centurion.jpg bien choisis. Les scènes coupées auxquelles on accède en fin de film étaient, me semble t'il, essentielles, et c'est dommage de les voir quand tout est    dit...

CenturionCenturion
CenturionCenturion

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog