Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #karl malden catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Steve McQueen, #Karl Malden, #Edward G Robinson, #Rip Torn, #Tuesday Weld, #Joan Blondell

Film américain de 1965, de Norman Jewison, tiré du roman de Richard Jessup, avec Steve McQueen, Tuesday Weld, Joan Blondell, Edward G Robinson, Rip Torn. Dans les années trente, en Amérique, Eric Stoner, joueur de poker professionnel qu'on surnomme "Le kid de Cincinnati", vient tenter sa chance à la Nouvelle Orléans. Shooter, son manager, arrange une rencontre avec Slade afin que le kid s'oppose au vieux Lancey Howard, champion incontesté du poker. Pendant des parties interminables Shooter tente d'avantager le kid en lui servant de bonnes cartes. Alors, le kid le renvoie. Le jeu se poursuit, Howard reçoit une main formidable...

A voir avec "Le flambeur", " L'arnaqueur", dans la même veine. Excellent film où, évidemment, le charisme de Steve McQueen éclate encore. 

Le kid de Cincinnati  (The Cincinnati Kid) Le kid de Cincinnati  (The Cincinnati Kid)
Le kid de Cincinnati  (The Cincinnati Kid) Le kid de Cincinnati  (The Cincinnati Kid)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #William Holden, #Ryan O'Neil, #Karl Malden

Film américain de 1971, de Blake Edwards, en général plutôt spécialiste des comédies, avec William Holden, Ryan O'Neil, Karl Malden, Joe Don Baker, Tom Skerrit, Moses Gunn, Charles Gray. Deux cow-boys, l'un dans la cinquantaine, l'autre de vingt cinq ans, travaillent pour le rancher Walter Buchman. Ils aspirent à une autre vie, décident de dévaliser une banque. Ils fuiront les conséquences de cet acte, poursuivis par les fils de Buchman, suite à nombre de quiproquos tragiques qui les mèneront à leur perte. Personne ne sortira indemne de cette affaire, d'une manière ou d'une autre. Volontairement très lent, descriptif, empli de beaux paysages, ce vrai western peut déconcerter, mais tous les ingrédients sont là. Belle scène de domptage d'un cheval, bagarres, joueurs, prostituées, réflexions sur le sens de la vie et de l'inéluctable. Mélancolique.

Deux hommes dans l'ouest  ( Wild rovers )
Deux hommes dans l'ouest  ( Wild rovers )Deux hommes dans l'ouest  ( Wild rovers )
Deux hommes dans l'ouest  ( Wild rovers )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Karl malden, #Westerns Américains
Karl Malden

Né Mladen George Seculovitch le 22 Mars 1912 à Chicago, Illinois, USA et décédé le 1er Juillet 2009 à Los Angeles, Californie, USA.

Westerns : La cible humaine

                  La colline des potences

                  La vengeance au deux visages

                  La conquète de l'Ouest

                  Les cheyennes

                  Nevada Smith

                  El gringo

                  Blue

                  Deux hommes dans l'Ouest

              

Karl Malden

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Brian Keith, #Karl Malden, #Martin Landau, #Steve Mc Queen

Nevada-Smith.jpg

Film d'Henry Hattaway, de 1966 . La présence forte de Steve Mac Queen et la qualité de l'histoire  nous entraînent vers des péripéties inattendues, traitées avec talent. Une réflexion sur la vengeance, ses raisons profondes, ses motivations, là où elle peut conduire, et sur le libre arbitre de l'homme, ici, celui du héros, métis dont on a massacré mère et père. Réflexion aussi sur le racisme ordinaire érigé en dogme et condamnation de l'idiotie. Réflexion sur l'amour, laissant sa marque à jamais. Malgré, ou grâce à, ces profondeurs, on a un vrai film d'action, peuplé de personnages typiques, de beaux paysages, d'une lumière éclatante. Brian Keith, bienveillant et avisé vendeur d'armes, est formidable. J'ai toujours peiné à accepter Martin Landau et Karl Malden en méchants vicieux et féroces mais c'est sans doute parce que je me suis habitué dans ces années soixante à un mauvais gars comme Klaus Kinsky, bien plus crédible dans la noirceur.

Nevada Smith
Nevada SmithNevada Smith
Nevada Smith

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Terence Stamp, #Karl Malden
Blue

blue.jpgFilm de 1968 de Silvio Narizzano et Yakima Canutt avec Terence Stamp, Karl Malden, Joanna Pettet., Ricardo Montalban. Le héros de ce western se nomme "Blue" pour les Américains, "Azul", ce qui se conçoit, pour ses amis bandidos Mexicains et leur chef Ortega, qui jadis le recueillirent, et "El gringo" pour titre exact sur les affiches!Terence Stamp ayant fait merveille avec son air impénétrable et sa beauté, révélées par "Théorême", on a pensé qu'il ferait un exemplaire cow boy mystérieux. Homme déchiré entre deux cultures, deux mondes, aimablement accueilli et soigné par Karl Malden, il tentera de réconcilier sa nature profonde et ses aspirations contradictoires. Le film est dans le même état d'esprit...

Blue
Blue
Blue
Blue

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog