Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #jean gabin catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Jean Gabin, #Ciné Drames
Le sang à la tête

Film Français de 1956, de Gilles Grangier, d'après un livre de Georges Simenon "Le fils Cardinaud". Avec Jean Gabin, Renée Faure,Paul Frankeur, Monique Mélinand, Henri Crémieux. A la Rochelle, l'ancien débardeur François Cardinaud, à force de travail acharné, est devenu armateur, mareyeur et riche. Sa femme disparait quelques jours avec un jeune homme revenu d'Afrique. Les mauvaises langues et les sous-entendus pleuvent sur François qui cherche à retrouver son épouse. Un bon rôle pour Jean Gabin, incontestablement, mais Grangier, une fois de plus, fait plutôt un documentaire sur une époque, une société, qu'un film au sens strict. En toute franchise, il ne se passe pas grand chose de passionnant. Je m'attendais vraiment à mieux.

Le sang à la têteLe sang à la tête
Le sang à la tête

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Jean Gabin
Gas oil

Film de Gilles Grangier, de 1955, avec Jean Gabin, Jeanne Moreau, Ginette Leclerc, Marcel Bozzufi, Roger Hanin, Robert Dalban, Henri Crémieux. Jean Chappe est routier à Clermont Ferrand. Un jour qu'il pleut des cordes, sans visibilité, il écrase un homme allongé sur la route près de sa voiture. Il l'ignore, mais ce mort a participé à un vol meurtrier et s'est envolé avec l'argent. Ses complices entendent  récupérer celui-ci et viennent de Paris persécuter Jean, convaincus qu'il a pris le magot pour lui. Aidé par ses amis camionneurs, Jean retrouvera une vie normale et pourra convoler avec Alice, sa femme de coeur. Il existe un contraste difficile à comprendre entre la violence des truands qui n'hésitent pas à tuer des innocents lors du braquage et l'aspect presque bon enfant de l'histoire avec de braves routiers qui défont une bande de malfrats en famille. Comme on va boire un beaujolais en somme. Sinon, c'est un plaisir de voir Gabin, Jeanne Moreau et autres. Aujourd'hui, soixante dix ans plus tard, on regarde une sorte de documentaire en admirant les paysages et les routes tels qu'ils étaient à l'époque. Le camion, par exemple, est un beau Willème LD 610, qui nous rappelle bien des souvenirs.

Gas oil
Gas oilGas oil
Gas oil

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog