Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #james caan catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #James Caan, #Paul Sorvino, #Laurel Hutton, #James Woods

Film américain de Karel Reisz, de 1974, avec James Caan, Laurel Hutton, Paul Sorvino, James Woods. Inspiré du livre de Dostoïevski, "Le joueur". Alex Freed est professeur de littérature et s'adonne au jeu. Il doit de l'argent à des partenaires et en  emprunte à sa petite amie, puis à sa mère. Au lieu de rembourser ce qu'il doit il joue les sommes accordées...Histoire de la descente aux enfers d'un homme brillant mais esclave de ses pulsions. Magistrale interprétation de James Caan. Il jouera plus tard le rôle d'un directeur de casino de Las Vegas dans la série du même nom, avec talent. On note ici les présences de James Woods dans un petit rôle et de Paul Sorvino, déjà parrain, et d'Antonio Fargas qui deviendra " Huggy les bons tuyaux" dans "Starsky et Hutch". Pas mal de raisons de découvrir ou revoir cette œuvre. 

Le flambeur (The gambler)Le flambeur (The gambler)
Le flambeur (The gambler)Le flambeur (The gambler)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #James Caan, #Tuesday Weld, #Wilie Nelson

Film américain de 1981, de Michael Mann, avec James Caan, Tuesday Weld, Willie Nelson, James Belushi, Robert Prosky.  Après onze ans de prison Frank aspire à cesser sa carrière de voleur d'élite, fonder une famille, trouver enfin le paradis sur terre. Il a l'habitude de travailler seul mais cela devient impossible car un parrain dangereux le prend sous sa coupe et le commandite. De plus, des policiers corrompus le tracassent pour le racketter sur les sommes de ses larcins. Il rencontre une jeune femme, adopte un petit garçon. Et dans ce Chicago filmé à la perfection, aux ambiances nocturnes impressionnantes, le rêve tournera au cauchemar. Le solitaire le restera vraisemblablement et, sans doute, se taillera un nouveau futur toute vengeance accomplie. Michael Mann, dont c'est le premier film cinéma, démarre fort. Si sous Napoléon, déjà, pointait Bonaparte, sous "Le flingueur" viendra "Heat". Tout est là: ambiance, casting impeccable, tempo lent mais bien dosé grâce à des scènes d'action formidables. Histoire d'amour bien traitée. Au passage observons ici la présence de Willie Nelson ressemblant fort à celle de Jon Voight dans"Heat", des années plus tard. Un des meilleurs rôles de James Caan. Et une sorte de documentaire sur le cambriolage de haut vol, sans jeu de mots.

Le solitaire (Thief) Le solitaire (Thief)
Le solitaire (Thief) Le solitaire (Thief)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Thriller, #James Caan, #Robert Duvall
Tueur d'élite (The killer elite)

Film américain de 1975, de Sam Peckinpah, avec James Caan, Robert Duvall, Bo Hopkins, Burt Young, Arthur Hill. Mike Locken et son ami George Hansen sont deux tireurs d'élite travaillant pour une antenne secrète de la CIA, censée ne pas exister. Lors d'une mission Hansen abat Locken en lui laissant la vie sauve. Après un long combat pour se remettre sur pied Locken pense à se venger. Commissionné par un de ses ex-employeurs il doit protéger un asiatique important et sa fille puis les aider à quitter le territoire. Hansen fait tout pour contrecarrer ses plans. L'ensemble est assez conventionnel, même si les acteurs sont bons et les vues de San-Francisco réussies, notamment celles du cimetière de bateaux. Dans le genre je préfère "Osterman week-end" du même réalisateur.

Tueur d'élite (The killer elite)Tueur d'élite (The killer elite)
Tueur d'élite (The killer elite)Tueur d'élite (The killer elite)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #James Caan, #Senta Berger, #Slim Pickens, #Tom Tyron, #Harve Presnell

Film américain de 1965, d'Arnold Laven, sur un scénario de Sam Peckinpah qui, semble t'il, réalisa aussi une partie du travail. Avec Tom Tryon, James Caan, Senta Berger, Harve Presnell, Slim Pickens, Jeanne Cooper, Michael Anderson Jr. Sorte d'allégorie sur le destin des hommes qui suivirent celui qui n'est pas nommé franchement ici: Custer. Un beau film sur la cavalerie, un peu coupé en deux pour cause de romance pas très utile, aux combats magnifiquement filmés, le tout avec une belle image due au talent de l'excellent chef-opérateur. On s'amusera à bien détailler Harve Presnell , noter comme il fait penser à James Coburn, qu'on retrouve comme par hasard dans Pat Garret et Billy le Kid du même Peckinpah...James Caan, débutant, est épatant.

Les compagnons de la gloire  (The glory guys )
Les compagnons de la gloire  (The glory guys )
Les compagnons de la gloire  (The glory guys )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #John Wayne, #Robert Mitchum, #James Caan
El dorado
El dorado
El dorado
El dorado
El dorado
El dorado

Film américain de 1966, d'Howard Hawks, remake, plus fouillé, de "Rio bravo" du même réalisateur. Avec John Wayne, Robert Mitchum, Arthur Hunnicut, James Caan, Charlene Holt, Christopher George, RG Armstrong, Paul Fix. Cole Thornton est engagé par Bart Jason contre la famille Mac Donald. Avant de le voir, Cole passe en ville et retrouve un ami, devenu shérif, Jimmy Harah, qui lui explique ce que veut vraiment Bart Jason. Pendant ce temps, les Mac Donald, inquiets de la venue de Cole, le font guetter par un  jeune homme. Ce dernier s'endort et, entendant un cheval venir, tire sur Cole qui l'abat par réflexe. Plus tard, sa sœur, pour le venger, tirera sur Cole. La balle, proche de la moelle épinière, lui causera ensuite bien des déboires. Cole part. Sept mois plus tard, il rencontre un tueur à gages devant se rendre à El dorado. Après un chagrin d'amour, Johnny Harah s'y console au whisky. Cole revient à El dorado, décidé à aider son ami et en finir avec Bart Jason.

El doradoEl dorado
El doradoEl dorado
El doradoEl dorado

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #James Caan, #Maud Adams
Rollerball

Film américain de Norman Jewison, de 1975, avec James Caan, Maud Adams, John Houseman, John Beck, Moses Gunn. Le monde appartient aux conglomérats, les pays n'existent plus. Le bonheur matériel est assuré. Les dirigeants, pour empêcher que des chefs n'émergent des masses moutonnières, érigent en dogme l'esprit d'équipe par le truchement d'un jeu combinant plusieurs sports, pratiqué dans des arènes dignes du temps des gladiateurs. Malheureusement pour ces despotes éclairés, une de leurs ouailles, donnant jusque là d'immenses satisfactions, décide d'être elle-même, ne pas se coucher au tapis comme on le lui ordonne. Jusqu'à, sans doute, devenir une menace populaire et égaler Spartacus. De bonnes idées par-ci par-là, un côté kitsch involontaire qui, le temps passant, prend tout son sel, la bonne prestation de James Caan, l'invention de ce jeu et ses déroulements, font de ce film une curiosité à connaitre.

RollerballRollerball
RollerballRollerball

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog