Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #jack palance catégorie

Publié le par nce
Publié dans : #Westerns Américains, #Charlton Heston, #Brian Keith, #Jack Palance, #Katy Jurado

Film américain de Charles Marquis Warren, de 1953, tiré d'un livre de W Richard Burnett : "Terreur apache" qui sera aussi tourné en 1972 sous le titre "Fureur Apache", chroniqué sur ce blog. Ici, jouent Charlton Heston, Brian Keith, Katy Jurado, Jack Palance. Un beau casting d'acteurs westerns emblématiques. Chez les Chiricahuas une prophétie prédit qu'un homme venu de l'Est, de race Apache, délivrera le Peuple de l'oppression des blancs. Toriano, fils du chef Chatez, revient précisément de l'Est où il a étudié chez l'ennemi. Il devient l'élu aux yeux des siens. De son côté, Ed Bannon, élevé par les Indiens, cherche à comprendre sa psychologie pour le contrer. L'armée américaine, voulant pactiser avec les Indiens, ne l'écoute pas, rechigne à l'aider... Le plaisir réside surtout dans les présences de Charlton Heston, Brian Keith et de l'impressionnant, toujours surprenant, Jack Palance. Les paysages extérieurs valent aussi le coup d’œil. Le film montre assez d'action pour être agréable. Question qualité d'ensemble on est en droit de préférer "Fureur Apache", Charles Marquis Warren n'arrive pas à la cheville, pardonnez moi, de Robert Aldrich. 

 

 

Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )
Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Italiens, #Franco Nero, #Jack Palance, #Tomas Milian
Companeros

Film de Sergio Corbucci, de 1970, avec Franco Nero, Tomas Miliàn, Fernando Rey, Jack Palance, Karin Shubert. Musique d'Ennio Morricone. Pendant la révolution mexicaine le professeur Xantos est prisonnier des Américains. Un trafiquant d'armes veut le libérer, accompagner la guérilla, afin qu'il l'aide à ouvrir un coffre où se trouve une énorme somme d'argent. Il rencontre un Mexicain débrouillard qui ne le quittera pas d'une semelle. Encore une belle réalisation de Sergio Corbucci,  second volet de sa trilogie de western-zapata.

CompanerosCompaneros
CompanerosCompaneros

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Billy The Kid, #Emilio Estevez, #Charlie Sheen, #Jack Palance

Film américain de 1988, de Christopher Cain, avec Emilio Estevez, Kieffer Sutherland, Lou Diamond Philipps, Charlie Sheen, Dermot Mulroney, Terence Stamp, Jack Palance, Brian Keith, Patrick Wayne. Les origines de la guerre du comté de Lincoln où Billy The Kid commença à forger sa légende. Rôles joués par les enfants de Martin Sheen, John Wayne, Donald Sutherland et d'autres qui, plus tard, se tailleront de belles places dans le monde du cinéma: Lou Diamond Phillips et Dermot Mulroney, par exemple. Un riche aventurier Anglais dont certains ranchers ne supportent pas la présence a pris sous son aile le jeune Billy The Kid. A la suite d'un lâche attentat sa mort entraîne une cascade d’événements que plus personne ne pou

rra contrôler. Tentative assez réussie de rajeunissement d'un thème cher au western où le soutien de grands acteurs comme Jack Palance et Terence Stamp apporte une crédibilité bienvenue.

Young gunsYoung guns
Young gunsYoung guns
Young gunsYoung guns

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Lee Marvin, #Jack Palance, #Claudia Cardinale
Les professionnels  (The professionals )

Film américain de Richard Brooks, de 1966, avec Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Lee Marvin, Robert Ryan, Jack Palance, Woody Strode, Ralph Bellamy, Marie Gomez. La fine fleur du western dans une histoire simple, pleine d'intérêt: un magnat du rail demande à d'anciens aventuriers, qui ont participé jadis à la révolution mexicaine auprès de Pancho Villa, de ramener son épouse kidnappée par un homme redoutable qui en exige une rançon. Nos héros traverseront le désert, attaqueront des bandes qui veulent leur peau, sauveront celle-ci après moult stratagèmes et accompliront leur mission. Mais les apparences sont trompeuses, les brutes peuvent changer, les choses ne pas être ce qu'elles semblent, les êtres surprendre. Paysages, action, dialogues savoureux, équipe épatante, héroïnes au caractère bien trempé font de cette oeuvre un très bon western. On va ici à l'essentiel, les images sont belles, le réalisateur laisse quelques moments calmes bien placés agrémenter le récit, aider à percer les motivations de tous. Pour une fois, les bonus du DVD sont assez informatifs même si on tombe encore sur le côté obligé style:"Tout était si formidable!" car on sent bien qu'il doit y avoir une part de vérité. Un grand plaisir de le revoir.

 

Les professionnels  (The professionals )Les professionnels  (The professionals )
Les professionnels  (The professionals )Les professionnels  (The professionals )
Les professionnels  (The professionals )Les professionnels  (The professionals )
Les professionnels  (The professionals )Les professionnels  (The professionals )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Jack Palance, #Westerns Américains
Jack Palance

Né Volodymyr  Palahniuk le 18 Février 1919 à Lattimer Mines, Penssylvanie, USA et décédé le 10 Novembre 2006 à Montecito, Californie.

Westerns :       L'homme des vallées perdues

                        Le sorcier du Rio Grande

                        Jicop le proscrit

                        Les professionnels

                        Il mercenario

                        La haine des desperados

                        Monte Walsh

                        Amigo, mon colt a deux mots à te dire

                        Les collines de la terreur

                        L'or noir de l'Oklahoma

                        Pour un dollar d'argent

                        God's gun

                        Young guns

                        L'or de Curly

Jack Palance

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Jack Palance, #David Carradine, #John Carradine, #L Q Jones, #Nancy Kwan, #Burl Ives

Film de 1970 de Alf Kjellin avec Burl Ives, David Carradine, Brock Peters, Nancy Kwan, Jack Palance, John Carradine, LQ Jones, Dan Clark. Benjamin, (Brock Peters), a fait la guerre de sécession avec les nordistes, homme de couleur, il revient chez lui, en plein territoire sudiste. Il n'est pas le bienvenu et, d'entrée, Kolby,(Jack Palance), le lui fait savoir. Son père adoptif a partagé ses terres avec Benjamin el la communauté peine à avaler la pillule. A la faveur d'une rencontre Benjamin se lie avec un indien et se marie avec sa sœur. Préjugés, haine, jalousie, vont éclater en multiples incidents conduisant  au drame. Beaucoup y perdent la vie. Au final, Benjamin ne pliera pas. Pour quel destin, on l'ignore, en espérant qu'il parvienne enfin à rétablir sa dignité et sa condition d'homme libre. Bien avant "Django unchained" ce western a valorisé un Américain noir,  jeté un regard bienveillant sur une tribu indienne pour qui "L'homme appartient à la terre et non l'inverse" et se débrouille comme elle peut pour survivre. LQ Jones joue très bien son rôle de salopard et, comme toujours, Jack Palance, manchot, jette son fiel, sa méchanceté, avec autant de talent que d'habitude et reste inoubliable. David Carradine, en tant que "White Feather", "Plume Blanche", est sympathique et emplit bien l'écran également. Nancy Kwan compose une jeune indienne bien jolie et décidée. Un honnête western à ne pas négliger.

Le clan des Mac Masters  (The McMasters) Le clan des Mac Masters  (The McMasters)
Le clan des Mac Masters  (The McMasters) Le clan des Mac Masters  (The McMasters)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Italiens, #Franco Nero, #Jack Palance
El Mercenario
El Mercenario
El Mercenario

Film de 1968 de Sergio Corbucci avec Franco Nero, Jack Palance, Tony Musante, Giovanna Ralli, Eduardo Fajardo. Ici, Jack Palance a des bouclettes brunes, Franco Nero des rouflaquettes. On a des clowns, des déserts, des chevaux, une mitrailleuse efficace et des dialogues  savoureux. Le thème de la révolution, menée par un homme simple et idéaliste associé à un autre plus cynique, est ici exploité avec une distance critique renvoyant tout le monde dos à dos. Les emprunts au "Bon, la Brute et le truand" sont légion, dès le générique, on peut trouver des comparaisons comme au jeu des sept erreurs ! Malgré celà, ce film jouissif, dynamique, joyeux et virevoltant était, tout simplement, dans l'air du temps...Il peut le redevenir. La musique d'Ennio Morricone est encore une fois à la hauteur.

A la troisième vision: pas de doute, on tient là un excellent western Italien.

El MercenarioEl Mercenario
El MercenarioEl Mercenario
El MercenarioEl Mercenario

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Angelica Huston, #Jack Palance, #Sam Elliot, #Peter Coyote, #Melanie Griffith

 

Western de 1995 de Ron Hardy avec Angelica Huston, tiré du livre de Larry Mc Murtry. Long, sentimental,  pleurnichard, mais retraçant la fin de vie de Calamity Jane, de ses amies et amis, la nostalgie de l'Ouest en voie de

. C'est tourné sans génie mais avec une tripotée d'acteurs qu'on adore: Jack Palance, Sam Elliot, un vieil indien sympathique, de vieux loubards des plaines, Peter Coyote, Gabriel Byrne, Melanie Griffith, et j'en oublie... Au début du film, c'est saisissant, un soldat ressemble à s'y méprendre à...José Bové! ça vaut le coup d’œil.

Buffalo GirlsBuffalo Girls
Buffalo GirlsBuffalo Girls

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #Jack Palance, #Richard Basehart, #James Whitmore

 

Cet âpre et excellent western de Michael Winner de 1972 , est devenu, par la grâce des producteurs et du sens bien Français de la traduction de l'Anglais:

"Les collines de la terreur." On y voit surtout des types se prenant pour des durs poursuivre l'indien, Charles Bronson, dans de belles zones désertiques où seuls coyotes, crotales, chevaux sauvages, pumas et vautours sont chez eux. Ces hommes, menés par Jack Palance,  ancien officier nostalgique de l'armée sudiste, sont obsédés par l' idée de tuer Chato, qui eut le tort d'abattre un shérif pourri.  Du soleil, des poursuites, une tripotée de caractères bien campés par des acteurs de tous âges et assez connus, un indien athlétique sautillant de rocher en rocher, juste vêtu de bottes apaches, d'un pagne, d'un fusil et d'un couteau autant de raisons de revoir ou découvrir une oeuvre de qualité.

Les collines de la terreur  ( Chato's land )Les collines de la terreur  ( Chato's land )
Les collines de la terreur  ( Chato's land )Les collines de la terreur  ( Chato's land )

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog