Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #glenn ford catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Glenn Ford, #Ingrid Thulin, #Charles Boyer, #Paul Henreid, #Yvette Mimieux, #Lee J Cobb

Film américano-mexicain de Vincente Minelli, de 1961, avec Glenn Ford, Ingrid Thulin, Charles Boyer, Paul Henreid, Yvette Mimieux, Lee J Cobb. Tiré du roman de Vicente Blasco Ibanez. Pendant la seconde guerre mondiale, à Paris, deux branches d'une famille Argentine, l'une Allemande, l'autre Française, se déchirent à cause de l'Histoire. Julio Desnoyer, personnage principal, est un jouisseur, protégé par son passeport étranger. Devant les ravages de l'Occupation il évolue, prendra partie pour la Résistance. D'excellents acteurs, une trame qui, à l'origine, se passait lors de la première guerre mondiale, transposée dans la seconde, respectée dans l'esprit. Des images marquantes, l'évocation de la fin du monde signalée par les quatre chevaux de l'apocalypse, intéressant. 

Les quatre cavaliers de l'apocalypse (The four horsemen of the apocalypse)Les quatre cavaliers de l'apocalypse (The four horsemen of the apocalypse)
Les quatre cavaliers de l'apocalypse (The four horsemen of the apocalypse)Les quatre cavaliers de l'apocalypse (The four horsemen of the apocalypse)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Glenn Ford, #Lee Marvin, #Gloria Grahame, #Jocelyn Brando

Film américain de Fritz Lang, de 1953, tourné en quinze jours, une prouesse, avec Glenn Ford, Gloria Grahame, Lee Marvin, Jocelyn Brando. Le policier Dave Bannion, à la suite du suicide d'un de ses collègues, réalise que la corruption organisée par le chef gangster Lagana touche ceux qui sont autour de lui. Il fouille un peu trop, son épouse est tuée dans un attentat. Il continue son enquête, en rage, utilise presque les mêmes méthodes que ses adversaires. Un homme redoutable, qui s'en prend facilement aux femmes, lui barre le chemin. Bannion  confondra ses ennemis, reprendra le flambeau non sans avoir payé très cher de sa personne. Glenn Ford joue bien son rôle, les actrices sont convaincantes, Lee Marvin particulièrement odieux. De plus le noir et blanc convient par définition à cette oeuvre tirée d'un roman "noir" du maitre William P Mc Givern. Nous sommes habitués aujourd'hui à des approches plus gores mais, pour l'époque, le traitement ne manquait pas d'audace.

Règlement de compte  ( The big heat )Règlement de compte  ( The big heat )
Règlement de compte  ( The big heat )Règlement de compte  ( The big heat )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Glenn Ford, #William Holden
La peine du talion  ( The man from Colorado )

Film de 1948, de Henri Levin, américain, qui se nommait au départ "L'homme du Colorado" devenu, par la magie du commerce: " La peine du talion". Avec Glenn Ford, William Holden, Ellen Drew, Edward Buchanan. Jusqu'aux derniers instants de la guerre de sécession le colonel nordiste Owen Deveraux montrera sa cruauté en assassinant une centaine de sudistes qui allaient se rendre. Son adjoint et ami s'en aperçoit mais ne le dénonce pas. Après ces événements, Deveraux sera nommé juge fédéral. Il mettra en place Del Stewart comme Marshall. Des soldats, dépossédés de leurs droits sur les mines qu'ils exploitaient sous prétexte qu'ils étaient absents pendant le conflit, se heurtent à un homme qui leur a tout volé , soutenu par le  juge. Del Stewart devra choisir son camp. Glenn Ford, dans un rôle bien halluciné, l'emporte sur William Holden, trop conventionnel. La femme qui est entre eux n'apporte pas d'intérêt particulier à l'action.

La peine du talion  ( The man from Colorado )
La peine du talion  ( The man from Colorado )La peine du talion  ( The man from Colorado )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Randolph Scott, #Claire Trevor, #Glenn Ford
Les desperados  ( The desperadoes )
Les desperados  ( The desperadoes )
Les desperados  ( The desperadoes )
Les desperados  ( The desperadoes )
Les desperados  ( The desperadoes )

Film américain de 1943, de Charles Vidor, avec Randolph Scott, Claire Trevor, Glenn Ford, Edgar Buchanan. Utah, 1863, une banque est dévalisée par son propriétaire de mèche avec des voyous. Malheureusement, des hommes sont tués. Un ancien hors la loi, qui passe en ville pour rendre visite à un ami devenu shérif, est accusé par les instigateurs du complot et risque la pendaison. La vérité triomphera. Belles images de paysages, bons jeu d'acteurs, une bagarre dans le saloon avec des morceaux d'anthologie que ne renieraient pas Trinita et son frère. Présence très forte de Glenn Ford qui éclipse presque la vedette, Randolph Scott. Rafraichissant.

Les desperados  ( The desperadoes )Les desperados  ( The desperadoes )
Les desperados  ( The desperadoes )Les desperados  ( The desperadoes )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Glenn Ford, #Ann Baxter
Cimarron (La ruée vers l'Ouest)
Cimarron (La ruée vers l'Ouest)
Cimarron (La ruée vers l'Ouest)

Film américain d'Anthony Mann, de 1960, avec Glenn Ford, Maria Schell, Ann Baxter, Arthur O Connel, L Q Jones, Mercedes Mc Cambridge, Russ Tamblyn. En 1889 le gouvernement des états-unis offre le territoire de l'Oklahoma aux premiers colons capables d'y parvenir et de délimiter leur terrain. Yancey Cravat, qui fut tour à tour cow boy, joueur professionnel, avocat, se lance dans l'idée de devenir rancher et se joint à cette ruée vers l'Ouest. Mais cette course voit la disparition d'un ami, le lynchage d'un Indien qui n'a pour seul tort qu'être Indien, le dilemme du héros entre sa femme légitime et une ex-amoureuse. Yancey Cravat ne restera en place nulle part et assistera aux transformations de l'Amérique avec notamment l'exploitation du pétrole. Une fois encore le titre original "Cimarron", nom que porte une petit garçon qui préfigure l'avenir, devient en France: " La ruée vers l'Ouest". Il s'agit bien de cela, mais cela change le sens profond du titre.

Cimarron (La ruée vers l'Ouest)Cimarron (La ruée vers l'Ouest)
Cimarron (La ruée vers l'Ouest)Cimarron (La ruée vers l'Ouest)
Cimarron (La ruée vers l'Ouest)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Westerns Américains, #Glenn Ford
Glenn Ford

Né Gwyllin Samuel Newton Ford le 1 Mai 1916 à Sainte Christine d'Auvergne, Portneuf, Quebec, Canada, décédé le 30 Août 2006 à Beverly Hills, California,USA.

Westerns:    Texas

                    Go west, young lady

                    Les desperados

                    Le démon de l'or

                    The redhead and the cow boy

                    Le déserteur de fort Alamo

                    L'homme de nulle part (Jubal)

                    La première balle tue

                    3h10 POUR YUMA

                    COW BOY

                    La vallée de la poudre

                    La ruée vers l'Ouest

                    La poursuite des tuniques bleues

                    Le pistolero de la rivière rouge

                    Le jour des Apaches

                    La bataillon des lâches

                         TV :    

                               Cade's county

                    

                   

                  

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Glenn Ford, #Van Heflin, #Felicia Farr, #Richard Jaeckel, #Leora Dana
3 h 10  pour Yuma
3 h 10  pour Yuma
3 h 10  pour Yuma

Film américain de Delmer Daves, de 1957, d'après un livre d'Elmore Leonard: "Three-ten to Yuma" avec Van Heflin, Glenn Ford, Leora Dana, Felicia Farr, Henry Jones, Richard Jaeckel. Devant un vol de diligence le brave Dan Evans, de peur de faire tuer ses enfants, laisse le bandit Ben Wade accomplir son forfait et voler ses chevaux. Il rassemble son maigre bétail, rentre à pied chez lui. La sécheresse frappe le pays, il doit agir. En ville pour demander un crédit, il apprend que Ben Wade s'y trouve. Il pense à la prime qui le sortirait de la misère, fait en sorte, après moult évènements de conduire le hors la loi dans le train de 3h10 devant l'amener à la prison d'état de Yuma. Ce western, classique, résiste au temps, les acteurs sont formidables, le rythme excellent, l'intensité forte. Le remake avec Russel Crow et Christian Bale  joue sur d'autres codes mais il est bon de connaitre l'un pour encore mieux apprécier l'autre, et réciproquement...

3 h 10  pour Yuma3 h 10  pour Yuma
3 h 10  pour Yuma3 h 10  pour Yuma
3 h 10  pour Yuma3 h 10  pour Yuma
3 h 10  pour Yuma

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Glenn Ford, #Charles Bronson, #Ernest Borgnine
L'homme de nulle part (Jubal)
L'homme de nulle part (Jubal)
L'homme de nulle part (Jubal)
L'homme de nulle part (Jubal)

Film américain de 1956, de Delmer Daves, avec des pointures, jugez en ! Rod Steiger, dans un rôle bien abject, Glenn Ford, convaincant, Ernest Borgnine, sympathique gros ours dépassé par les événements, Valerie French, belle brune enjeu du désir des hommes et menée par les siens. L'ami de Jubal est joué par Charles Bronson, juste, réservé, sympathique, homme sur qui on peut compter, très affûté. En second plan, bien visible, Jack Elam dont on se demande quand il  fera des siennes, mystère... L'action se passe dans un ranch, avec cow-boys, groupe de Mormons ou autres évangélistes, beaux paysages, comme dans les meilleurs westerns. Mais là se déroule surtout un drame où des quiproquos implacables mènent la plupart des protagonistes, attachants ou non, à une mort certaine. Ceci n'est pas un reproche, juste une constatation, n'interdisant en rien de découvrir "Jubal" qui le mérite.

L'homme de nulle part (Jubal)L'homme de nulle part (Jubal)
L'homme de nulle part (Jubal)L'homme de nulle part (Jubal)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog