Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #ed lauter catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Emilio Estevez, #Joaquim de Almeida, #William Forsythe, #Ed Lauter
Un dollar pour un mort  ( Dollar for the dead )

Téléfilm américain de 1998 de Gene Quintano avec Emilio Estevez, Joaquim de Almeida, Ed lauter, William Forsythe, Johnathan Banks. Un justicier solitaire passe dans un village Mexicain. Il est poursuivi par de nombreux ennemis dont une escouade de "pattes rouges"et un groupe de régulateurs. Il se lie d'amitié avec un vétéran de la guerre de sécession. Ce dernier lui explique qu'ensemble ils peuvent retrouver un magot de 500 000 dollars à condition de résoudre un puzzle. L'enjeu est d'échapper à ses poursuivants tout en obtenant quatre étuis de revolvers gravés formant une carte au trésor. Parodie poussive des films de Sergio Leone où on notera au passage la présence ci-dessus signalée de William Forsythe dans son rôle de copain unijambiste, lui qui jouait déjà le rôle de "cockeye" dans "Il était une fois en Amérique". Joaquim de Almeida, comme dans la plupart de ses films, est un acteur intéressant à suivre. Malgré tout ce qu'on peut en dire, Emilio Estevez jouait bien dans " Young guns" 1 et 2, dommage de le voir dans ce film en caricature de lui-même.

Un dollar pour un mort  ( Dollar for the dead )Un dollar pour un mort  ( Dollar for the dead )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #KIm Novak, #Ed Lauter
Le bison blanc  ( The white buffalo )

Film américain de 1977, de Jack Lee Thompson, avec Kim Novak, Charles Bronson, Ed Lauter, Jack Warden, Will Sampson, Slim Pickens, John Carradine, Clint Walker. Ce réalisateur est loin d'être mon préféré, pourtant, cette fois, il a tenté de sortir des sentiers battus, fabriqué une oeuvre lorgnant vers Moby Dick où la baleine serait remplacée par un bison. Animal mythique que poursuivent, pour des raisons différentes, Wild Bill Hicock et l'indien Crazy Horse. L'ambiance cauchemardesque est appuyée, assez bien rendue. Beaucoup de scènes d'action intermédiaires ponctuent le déroulement, donnent un fond au sujet obsessionnel sans l'alourdir. Des petites notes personnelles ajoutent de l’intérêt: par exemple, quand le héros arrive en ville, il voit des tas d'ossements gigantesques. On lui explique que ce sont les restes de millions de buffalos. Les hommes pillent la nature à fond, mais jusqu'à quand cela sera t'il possible ? Ensuite, les préjugés bien enracinés sur les Indiens surgissent à chaque détour, on sent bien que ces propos n'engagent pas l'auteur. Les rapports entre Charles Bronson et son amie, lorsqu'il la retrouve, sont assez fins, loin de ce monde où une prostituée solitaire doit contenter une flopée de chercheurs d'or et autres truands toutes les soixante secondes. Ces critiques subjacentes font la valeur de cet étrange western. Si, aujourd'hui, le bison blanc serait plus impressionnant ou crédible à coups d'effets spéciaux, il ne faudrait pas sous-estimer cette aventure.

Le bison blanc  ( The white buffalo )Le bison blanc  ( The white buffalo )
Le bison blanc  ( The white buffalo )Le bison blanc  ( The white buffalo )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #Jill Ireland, #Ed Lauter, #Ben Johnson

Film américain de Tom Gries, de 1975, avec Charles Bronson, Jill Ireland, Charles Durning, Ben Johnson, Ed Lauter, Richard Crenna. D'excellents acteurs paumés dans une oeuvre tirée d'Alistair Mac Lean, bonne référence qui tourne au western genre Agatha Christie, sur fond d'espionnage et meurtres successifs. Tout le monde fait le boulot mais sans trop de conviction.

Restent les le-solitaire-de-Fort-Humboldt.jpgpaysages, le train, le folklore inévitable avec méchant charismatique et Indiens sur le sentier de la guerre, le plaisir de voir tous ces acteurs qu'on apprécie. Copie moyenne, musique datée, contrarient le peu de satisfaction dont je parle plus haut. Dommage.

Le solitaire de Fort Humboldt (Breakheart pass)Le solitaire de Fort Humboldt (Breakheart pass)
Le solitaire de Fort Humboldt (Breakheart pass)Le solitaire de Fort Humboldt (Breakheart pass)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog