Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #dean martin catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Robert Mitchum, #Dean Martin, #Inger Stevens

Film américain d'Henry Hathaway, de 1968, avec Robert Mitchum, Inger Stevens, Dean Martin, Roddy McDovall, Katherine Justice. En 1880 à Rincon, petite ville du Colorado, une partie de cartes tourne mal, un présumé tricheur est pendu sans procès. Les responsables dorment tranquilles jusqu'à l'arrivée d'un pasteur, tireur d'élite, installant ici son église. Les meurtriers sont assassinés un par un. En 1968, après l'impact causé par le western Italien, il semble qu'Henry Hathaway ait tenté de durcir son propos, rendu ses personnages plus amoraux. L'ennui c'est qu'il s'est directement inspiré de "La nuit du chasseur" et que Robert Mitchum, sans se forcer, reprend quasiment le même rôle, les mêmes habits, sans sourciller. Le spectateur sait d'avance qui est le tueur. Reste une bonne image, le plaisir de retrouver Robert Mitchum malgré tout, un Dean Martin sympathique et l'adorable Inger Stevens. 

5 cartes à abattre  ( Five card stud )5 cartes à abattre  ( Five card stud )
5 cartes à abattre  ( Five card stud )5 cartes à abattre  ( Five card stud )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #Ursula Andress, #Charles Bronson, #Frank Sinatra

Film américain de Robert Aldrich de 1963, avec Frank Sinatra, Anita Eckberg, Ursula Andress, Charles Bronson, Dean Martin. Cinq grandes vedettes et beaucoup de bons seconds rôles comme Jack Elam, perdus dans une comédie western poussive avec pour seul charme celui de ses actrices. On peut aimer, mais je ne vois pas ce qu'Aldrich est venu faire dans cette galère quand on considère la qualité de ses autres œuvres.

 

Quatre du Texas
Quatre du TexasQuatre du Texas
Quatre du TexasQuatre du Texas

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Dean Martin, #Frank Sinatra
Les sept voleurs de Chicago  ( Robin and the seven hoods )

Film américain de Gordon Douglas, de 1964, avec Frank Sinatra, Dean Martin, Bing Crosby, Samy Davis Junior, Peter Falk, Edward G Robinson, Barbara Rush. Big Jim Stevens, chef de la mafia de Chicago a été éliminé par son lieutenant Guy Gisborne. Robbo, qui était un ami de Big Jim, ne rentre pas dans le rang, la guerre entre eux est ouverte. Chacun pille l'établissement de jeux de l'autre, la fille de Big Jim, sous prétexte de venger son père, intrigue avec tous. Une histoire mince mais des prestations chantées et musicales léchées, une belle image, des acteurs talentueux, le tout enrobé dans un humour noir de bonne facture font de ce film une oeuvre sympathique. Un peu plus tard sortait "L'arnaque" avec Paul Newman et Robert Redford, qui eut beaucoup de succès, hors, l'idée des décors qui tournent, appréciée par les spectateurs venait de cette oeuvre.

Les sept voleurs de Chicago  ( Robin and the seven hoods )Les sept voleurs de Chicago  ( Robin and the seven hoods )
Les sept voleurs de Chicago  ( Robin and the seven hoods )Les sept voleurs de Chicago  ( Robin and the seven hoods )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #George Peppard, #Jean Simmons

Film américain de 1967, d'Arnold Laven, avec Jean Simmons, Dean Martin, George Peppard, John McIntire, Slim Pickens. Tiré du roman de Marvin Albert "The man in black". Flood, ancien policier devenu chef de bande, règne sur Jericho où ils possède cinquante et un pour cent de toutes les affaires rentables. Il lui reste à s'emparer du service de transport d'Hickman et son associé et ex-maitresse, Molly Lang. Il tente de tuer Hickman alors que celui-ci arrive en ville en diligence, accompagné de Dolan, un shérif devenu joueur professionnel. Molly Lang fait passer Dolan dans son camp, une guerre s'engage entre les deux clans. Dean Martin joue cette fois un méchant mais on ne retrouve pas l'acteur génial de Rio Bravo, George Peppard est excellent, le tout se laisse voir sans être inoubliable. 

Violence à Jericho
Violence à JerichoViolence à Jericho
Violence à Jericho

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #John Wayne, #Westerns Américains, #Dean Martin, #Dennis Hopper
Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )
Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )
Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )

Film américain de 1965, de Henry Hattaway, avec John Wayne, Dean Martin, Dennis Hopper, Michael Anderson, Earl Holliman, George Kennedy, Jeremy Slate, John Gregory, Paul Fix, John Litel, Strother Martin, John Qualen, Rhys Williams, Sheldon Allman, John Doucette, James Westerfield, Karl Swenson, Rodolfo Acosta, Percy Helton. La fine fleur des acteurs westerns de l'époque pour relater, dans une oeuvre très classique de facture, le combat de quatre frères, dont la mère, Katie Elder, vient de mourir après l'assassinat de son mari. Celui-ci avait perdu son ranch aux cartes. Les frères n'en sont pas convaincus.  Hastings, qui les a spoliés de leurs terres, le sait. Il décide de faire régler son compte par Curley au plus dangereux des Elder, John. Le combat sera inévitable. Un bon film mais, sorti presque en même temps que la nouvelle approche de Sergio Leone et  semblait pâle à côté. A revoir sans le comparer avec celle-ci, pour apprécier ce western resté style années cinquante, aux paysages bien rendus, aux acteurs attachants.  

 

Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )
Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )
Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )Les quatre fils de Katie Elder  ( The sons of Katie Elder )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Raquel Welch, #James Stewart, #Dean Martin, #George Kennedy
Bandolero

Film américain d'Andrew Mac Laglen, de 1968 avec James Stewart, Raquel Welch, Dean Martin , George Kennedy. Décrivant une histoire tenable, même si l'on peine à admettre que Martin et Stewart aient pu être des frères à part entière tant ils se ressemblent peu. Raquel Welch est charmante, comme toujours, George Kennedy maîtrise un bon rôle intermédiaire, les seconds couteaux tiennent la piste. On démarre sur une sorte de comédie pour se diriger ensuite sur une aventure plus sombre. L'influence récente de Sergio Leone et Peckinpah a été bien assimilée: les bandits sont assez durs, les visages assez marqués, les enjeux éternels: l'argent, l'amour, l'honneur, expliqués. Paysages, villes, décors, chevaux, bandits, déserts, portés par la belle image du support, précise et lumineuse, sont pour beaucoup dans le plaisir qu'on a à voir ce bon western.

Bandolero
Bandolero
Bandolero

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #George Peppard, #Jean Simmons

Film de 1967 d'Arnold Laven avec D

ean Martin, George Peppard, Jean Simmons, John Mac Intire, Slim Pickens. Western mineur, sans surprises, où l'on eut l'idée incongrue de donner un rôle de méchant à Dean Martin, bien incapable d'être juste inquiétant, et de héros au beau et sympathique Georges Peppard tout en le confinant dans une action assez molle. Jean Simmons et John Mac Intire, crédibles, semblent plus investis dans leurs rôles. Pas un mauvais western à proprement parler mais trop banal. On prétend que "cette oeuvre défend efficacement le cinéma Américain face au déferlement des westerns spaghettis..."pas étonnants que ceux ci aient cartonné.

Violence à JerichoViolence à Jericho
Violence à JerichoViolence à Jericho

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #Alain Delon, #Peter Graves
Texas nous voilà

Film de 1966 de Michael Gordon avec Dean Martin, Peter Graves et...Alain Delon. Deux belles actrices: Rosemary Forsyth et Tina Marquand. Cela a toutes les apparences du Western, les cow boys, les indiens, les bleus, les beaux paysages, les pionniers, la petite ville, le duel, tout est là sauf que...voila une parodie que Georges Lautner aurait pu tourner! Je l'inscris dans ma catégorie "western" mais elle serait mieux placée dans ma rubrique"Comédies". Eu égard à bien des tentatives, plus ou moins heureuses, de traiter ce genre sous l'angle humoristique "Texas nous voilà" n'à pas à rougir.  Je me suis vraiment marré. Quelques vannes méritent le détour et pourraient même être considérées comme "cultes". Je vous les laisse découvrir pour ne pas amoindrir votre plalsir. Dean Martin fait son Dean Martin gentiment et ne chante pas, Alain Delon est sympathique, vif et enjoué, l'indien de service sobre et drôle, les jeunes femmes adorables, les vaches légérement combatives et la cavalerie, menée par Peter Graves, très sérieux, fait des kilomètres inutiles pour emplir les décors. Mention spéciale au fils du chef indien accumulant les bévues et aux combats divers. Que les âmes sensibles ne s'abstiennent surtout pas, les seuls moments où le sang coule ne les fera pas défaillir mais esquisser un sourire, sinon leur déclencher un rire de bon aloi.

Texas nous voilà
Texas nous voilà
Texas nous voilà

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #John Wayne, #Westerns Américains, #Dean Martin, #Angie Dickinson, #Ricky Nelson
Rio Bravo
Rio Bravo
Rio Bravo
Rio Bravo

 

 

On a tout dit sur ce film d'Howard Hawks de 1959. Ceux qui n'ont jamais vu de western ou n'aiment pas le genre devraient le voir pour, sinon changer d'avis, du moins découvrir un chef d'oeuvre. Ceux qui détestent John Wayne devraient le voir pour les mêmes raisons. Dean Martin, plus consensuel, vaut aussi le déplacement. Malgré le côté promotion de l'époque, j'adore la chanson exécutée par le jeune rocker Ricky Nelson accompagné du crooner Dean Martin. Notons aussi la présence rafraîchissante et mutine d'une des plus belles dame de l'Ouest: Angie Dickinson. Les couleurs sont superbes, l'environnement totalement réaliste et les seconds rôles excellents. Je gage qu'après cette vision, certaines et certains se pencheront sur "L'homme aux colts d'or", "Règlement de compte à OK corral" et autres "Impitoyable."

Rio BravoRio Bravo
Rio Bravo
Rio BravoRio Bravo

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog