Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #cine guerre catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Frank Sinatra, #Steve Mc Queen, #Charles Bronson
La proie des vautours

Film américain de John Sturges de 1959 avec Frank Sinatra, Gina Lollobrigida, Steve Mc Queen, Charles Bronson, Peter Lawford, Brian Donlevy. Philip Anh, Richard Johnson. Tiré du livre de Tom M Chamales. Les capitaines Reynolds et De Mortimer se battent dans la jungle birmane contre les forces impériales Japonaises. En se rendant à Calcutta pour trouver des médicaments pour ses hommes Reynolds fait connaissance avec une jeune femme dont il tombe amoureux. Elle n'est pas libre mais l'aime aussi. Il repart au combat et, à la suite de nombreuses attaques, passe la frontière chinoise et fait des prisonniers, qu'on exécute. Il risque de passer en cours martiale pour avoir désobéi aux ordres et manquer déclencher un grave incident diplomatique. Un rôle en or pour Steve Mc Queen, qui crève l'écran, pour Charles Bronson qu'on voudrait voir plus longtemps, et un Frank Sinatra à la hauteur du sujet. La copie est superbe. Excellent.

La proie des vautours
La proie des vautours La proie des vautours
La proie des vautours

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Jean Paul Belmondo
Week end à Zuydcoote

Film Franco-Italien d'Henri Verneuil, de 1964, d'après le livre de Robert Merle, avec Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle, Marie Dubois, Georges Géret, François Périer, Catherine Spaak, Pierre Mondy. En Juin 1940, encerclés de toutes part, soldats Français et Anglais cherchent à s'évacuer. Les britanniques partent en priorité. Le sergent chef Julien Maillat assiste, impuissant, à la déroute. Pendant ces évènements dramatiques il fera la connaissance d'une jeune fille. Un excellent rôle pour Jean-Paul Belmondo très bien appuyé par ses consoeurs et confrères. Une page de l'histoire sur laquelle on passe généralement pudiquement pour préserver l'entente séculaire Franco-Anglaise. Mais les faits sont là: impitoyables, beaucoup de soldats du continent ne purent partir et furent soit faits prisonniers soit tués sous les bombardements allemands. Aujourd'hui, donc, vient un film de Christopher Nolan, décrivant le même évènement sous le titre: "DUNKIRK". Dunkerque, c'est DUNKERQUE et pas autre chose. Imaginons qu'un metteur en scène d'ici fasse un film sur " Los engelures" ou " Nouille York", ce serait plutôt scandaleux non ? Moralité, ce manque de savoir vivre ne me donne absolument pas envie de voir cette resucée de "Week-end à Zuydcoote" et je suis étonné que personne n'ait hurlé en découvrant ce titre phonétisé à la hache. Cette histoire est trop sérieuse pour qu'on la traite à la légère.

J'observe en passant que cette semaine les affiches du multiplex où je me rend n'affiche plus ce "Dunkirk" débile mais "Dunkerque" comme cela aurait du être dès le départ. Quelques réactions, salutaires, ont du faire leur effet. 

Week end à Zuydcoote
Week end à ZuydcooteWeek end à Zuydcoote
Week end à Zuydcoote

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #MEL GIBSON, #Ciné Guerre
Tu ne tueras point

Film de 2016 de Mel Gibson avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Sam Worthington, Hugo Weaving, Rachel Grifith. En pleine guerre du Pacifique, Desmond Doss décide de s'enrôler et prendre sa part auprès des autres engagés de son pays. Mais, depuis son enfance, pour de sérieuses raisons, il a décidé de ne jamais tuer. Pour l'armée, ce choix est insupportable. Elle refuse de prime abord de considérer son option d'objecteur de conscience. Il devra vaincre bien des obstacles avant d'être accepté comme infirmier militaire. Il montre une bravoure qui étonnera tout le monde et sauvera de l'enfer beaucoup de ses camarades sous la mitraille. Si on n'aime pas Mel Gibson on décidera que ce film est complaisamment horrible et d'une morale simpliste, si on l'apprécie, comme c'est mon cas, on verra plutôt un grand film.

Tu ne tueras point
Tu ne tueras pointTu ne tueras point
Tu ne tueras point
Tu ne tueras pointTu ne tueras point

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Clint Eastwood, #Ciné Guerre
Le maitre de guerre

Film de 1986 de, et avec, Clint Eastwood, Moses Gunn, Marsha Mason, Everett Mac Gill, Eileen Heckart. Tom Highway, tête brûlée, sergent des marines, vétéran de Corée, est repris par l'armée pour entrainer des jeunes gens plutôt insouciants, hâbleurs, indisciplinés. Il va, à sa manière, leur inculquer le métier, car ils doivent, bientôt, participer à l'invasion Américaine de l'île de la Grenade. Sous couvert de dureté, son vrai souci, constant et jamais dit, est qu'ils survivent envers et contre tout, voire contre eux-mêmes. S'il sait former les hommes, le sergent est maladroit en amour, on ne peut être bon partout. Étrange film où l'on peut penser qu'Eastwood est partisan de la guerre mais qui, une fois de plus, montre une facette inattendue de l'homme qui, malgré son usage d'un thème belliciste, n'a pas été apprécié pour la version qu'il offre, jugée trop caricaturale par l'armée Américaine. Une curiosité de plus signée Clint Eastwood.

Le maitre de guerre
Le maitre de guerreLe maitre de guerre

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Matt Damon
Green Zone

Film de 2010 de Paul Greengrass sur un scenario de Brian Hedgeland, avec Matt Damon, Jason Isaacs, Brendan Gleeson, Greg Kinnear, Amy Eyan, Khalid Abdallah, Yigal Naor. Un officier Américain envoyé découvrir des armes de destruction massive, ayant servi de prétexte pour envahir l'Irak, n'en trouve pas sur les lieux où elles sont censées être. Il doute de suite de la vérité des renseignements qu'on lui fourni et commence sa propre enquète. Il constate vite que sa hiérarchie aimerait qu'il pense à autre chose, est appuyé dans sa démarche par un autochtone, son équipe et la CIA. Malgré l'avis de celle-ci, pour une fois pertinent, l'Amérique décide de dissoudre toutes les forces militaires anciennement fidèles au régime sans se soucier des conséquences. Lesquelles ne tardent pas et durent encore: chaos, misère, prolifération de guérillas confessionnelles. Oeuvre tendue et sans préchi-précha, efficace, bourrée d'action, vraiment visible. Les acteurs sont convaincants et c'est à peine si, avec sa moustache en crocs, j'ai reconnu Jason Isaacs dans son rôle de zélé défenseur du mensonge, des forces spéciales.

Green ZoneGreen Zone
Green ZoneGreen Zone
Green Zone

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre
Le cinquième commando (Raid on Rommel)

Film, daté, de Henry Hattaway de 1971, avec Wolfgang Preiss, Danielle de Metz, John Colicos, Clinton Greyn et en vedette principale Richard Burton, sans que cela apporte aucune qualité spéciale à ce travail laborieux, plein de facilités et à la copie juste passable.

Le cinquième commando (Raid on Rommel)Le cinquième commando (Raid on Rommel)
Le cinquième commando (Raid on Rommel)Le cinquième commando (Raid on Rommel)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Tom Cruise
Né un quatre Juillet

Film de 1989 d'Oliver Stone avec Tom Cruise, Willem Dafoe, Carolyn Kava, Tom Berenger, Oliver Stone, Raymond J Barry, Kira Sedgwick, Josh Evans. La supercherie et l'atrocité de la guerre vues par un vétéran du Vietnam qui y perdit ses jambes, sa virilité et presque l'esprit. A la suite d'un long processus il entame une bataille pour qu'on en finissse avec ce conflit et qu'on reconnaisse les vétérans. A voir pour l'interprétation puissante de Tom Cruise.

Né un quatre JuilletNé un quatre Juillet
Né un quatre JuilletNé un quatre Juillet

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre
La ligne rouge ( The thin red line)

Film de 1998 de Terrence Malick avec Sean Penn, Jim Caviezel, John Cusack, Elias Koteas, Nick Nolte, George Clooney, John Travolta, Ben Chaplin, Adrian Brody, Woody Harrelson, Jared Leto, Nick Stahl, et dans le seul rôle féminin marquant, Miranda Otto. Une formidable distribution qui, comme son nom l'indique, a donné les rôles justes à chacun des protagonistes pour raconter la prise de Guadalcanal, pendant la guerre du Pacifique, d'après l'oeuvre de James Jones qui avait inspiré " Tant qu'il y aura des hommes" . Des moments contemplatifs de toute beauté alternent avec les mouvements guerriers, des reflexions intérieures , interrogeant à la fois l'auteur, ses comédiens et le public. Absurdité des motivations humaines, dureté partagée, moments de bravoure, horreurs bien trop réelles, sont ici évoqués sans complaisance, sans recourir au sensationnel, sans oriflamme au vent et avec, difficile à dire dans un pareil contexte: poésie. Je n'ai vu cette oeuvre magistrale qu'à présent, elle est à la hauteur de ce qu'en pense beaucoup et meilleure que je ne pouvais en attendre.

La ligne rouge ( The thin red line)
La ligne rouge ( The thin red line)
La ligne rouge ( The thin red line)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Robert Mitchum
Torpilles sous l'Atlantique
Torpilles sous l'Atlantique

Film de 1957 de Dick Powell , avec deux grandes stars: Robert Mitchum et Curd Jurgens. Des hommes décidés, ennemis par devoir plus que par haine, font chacun leur travail. Ils se traquent réciproquement dans une course passionnante, bien tournée, avec des temps morts logiques et des scènes d'action nombreuses. Les seconds rôles remplissent leur tâche sans lourdeur, le message général est plutôt positif. Belles vues de l'océan et des profondeurs, conflit maritime ne se contentant pas de ressembler à un jeu vidéo bourrin où on tire sans réfléchir, ni à ce qu'on fait ni aux conséquences, pas une seconde d'ennui malgré le thème difficile: très bon film. A conseiller à celles et ceux qui, rebutés d'avance, ne regardent jamais des films de ce genre.

Torpilles sous l'AtlantiqueTorpilles sous l'Atlantique
Torpilles sous l'Atlantique

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Lee van Cleef
Commandos

Film d'Armando Crispini de 1968 avec Jack Kelly, Lee Van Cleef, Marilu Tolo, Joachim Fuschberger, Marino Masé. Dans le désert de Lybie des américains se font passer pour des Italiens pour défendre une oasis censée aider au débarquement allié, mais des chars de l'Afrika Korps sont à proximité. Une histoire mince, un déluge de morts inutiles, des invraisemblances, des seconds rôles souvent meilleurs que les premiers: reste juste le plaisir de retrouver Lee Van Cleef et d'au moins connaitre ce film pour savoir de quoi on parle.

CommandosCommandos
Commandos

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog