Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #charles bronson catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Robert Redford, #Natalie Wood, #Charles Bronson, #Mary Badham

Film américain de 1966, de Sidney Pollack, avec Robert Redford, Natalie Wood, Charles Bronson, Kate Reid, Mary Badham, Robert Blake. Pendant la grande dépression en Amérique, à Dodson, Mississipi, Alva Starr jeune fille séduisante et courtisée obéit aux injonctions de sa mère qui n'hésiterait pas à littéralement la prostituer pour s'enrichir. Alva rêve de partir, vivre à la Nouvelle-Orléans. Arrive Owen Legate, agent des chemins de fer chargé de licencier une partie des cheminots de la ville. De leur rencontre "tonique" naîtra une idylle compliquée. Un bon film.

Propriété interdite ( This Property is Condemned )Propriété interdite ( This Property is Condemned )
Propriété interdite ( This Property is Condemned )Propriété interdite ( This Property is Condemned )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Charles Bronson, #Ciné Polars Français, #Marlène Jobert, #Annie Cordy, #Jean Gaven, #Marika Green

Film français de 1970, de René Clément, avec Marlène Jobert, Annie, Cordy, Charles Bronson, Jean Gaven, Jill Ireland. A l'écart de Marseille, en bord de mer, Mélie est seule au foyer pendant que son mari, pilote de ligne, est dans les airs. Elle est agressée, violée par un inconnu. Elle le tue et se débarrasse du cadavre. Pourtant, le lendemain, un américain, Harry Dobbs, vient aussi chez elle. Il semble tout savoir de l'affaire, harcèle Mélie en l’entraînant dans un jeu qui la dépasse. La police enquête aussi. Prise entre deux feux, seule, Mélie accepte de suivre Dobbs et ses exigences sans comprendre où il veut en venir. Rôles en or pour Charles Bronsons et Marlène Jobert, histoire tirée du livre de Sébastien Japrisot qui réalisa le scénario, plus la virtuosité du réalisateur, autant de raisons de redécouvrir ce film.

Le passager de la pluieLe passager de la pluie
Le passager de la pluieLe passager de la pluie

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Robert Mitchum, #Charles Bronson, #Yul Brynner

Film américain de Buzz Kulik, de 1968, avec Yul Brynner, Robert Mitchum, Charles Bronson, Grazia Bruccella, Frank Wolff. Lee Arnold a volé un avion en Amérique. Il se pose à la frontière mexicaine, donne des armes au chef des insurgés mexicains "colorados" luttant contre le président Madero. Lee reçoit pour sa livraison une ceinture pleine d'or. Son appareil endommagé l'oblige à rester au proche village et demander l'aide du forgeron. Le lendemain ce lieu est attaqué par les "colorados" qui tuent, violent, pillent.  A l'écart, Pancho Villa et ses hommes attendent. Puis ils attaquent et gagnent. Son lieutenant, Fiero, abat les prisonniers dans un jeu sadique ne leur accordant aucune chance. Lee Arnold est révolté. Il propose un marché à Villa. Les deux hommes apprennent à se connaitre et une amitié naît entre eux. 

Pancho Villa  ( Villa rides )Pancho Villa  ( Villa rides )
Pancho Villa  ( Villa rides )Pancho Villa  ( Villa rides )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Charles Bronson, #Jean Peters

Film américain de Robert Aldrich, de 1954, avec Burt Lancaster,

Jean Peters, Charles Bronson (encore connu sous son nom de Buchinsky), John McIntire. Après la reddition de Geronimo les Apaches doivent quitter leur territoire et sont littéralement déportés. Massaï se révolte. Il décide de continuer la lutte contre les blancs jusqu'à la mort. Sa femme indienne lui offre une opportunité: cultiver du maïs comme font les Cherokees qui vivent à présent en bonne intelligence avec leurs anciens ennemis. Elle lui donne aussi un enfant. Massaï continue le plus possible son combat et, au final, empruntera les chemins de la raison. Cette fin a été voulue par la production, au départ Massaï devait mourir. Ce choix contrariait Burt Lancaster qui épaulait l'idée de Robert Aldrich. Au spectateur donc, recevant ce happy-end, d'imaginer une autre fin selon ses goûts. En 1972 Robert Aldrich créa "Ulzana's Raid", chroniqué sur ce blog, avec Burt Lancaster, à voir également car très bon aussi.

Bronco Apache  ( Apache )Bronco Apache  ( Apache )
Bronco Apache  ( Apache )Bronco Apache  ( Apache )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #Anthony Quinn, #Anjanette Comer, #Sam Jaffe

Film d'Henri Verneuil, de 1968, co-production américano-franco-Italo-mexicaine, fortement inspirée des sept mercenaires, d'ailleurs filmée dans les décors de ceux-ci. Avec Charles Bronson, Anthony Quinn, Anjanette Comer, Sam Jaffe. En 1743, pendant la domination Espagnole, Léon Alastray, hors la loi, se réfugie dans la vieille église franciscaine du père Joseph au Mexique. Celui-ci, sommé par ses supérieurs de prendre en charge une paroisse sur le territoire des Yaquis, va prendre son poste, accompagné du truand. Les Yaquis tuent le prêtre, ils ne veulent pas en voir chez eux. Teclo, métis qui inspire la tribu Yaquis, dévaste le village. Alastray, que les villageois pensent réellement moine,

décide jouer le jeu. Ancien officier, il organisera la défense de ses ouailles, en finira avec les indiens. Mais pas avec le gouvernement. Il partira donc définitivement pour sauver sa peau. Moyen. L'action est classique, les présences de Bronson et Quinn, la musique d'Ennio Morricone, ne suffisent pas, du moins à mes yeux, d'en faire un must.  

La bataille de San SebastianLa bataille de San Sebastian
La bataille de San SebastianLa bataille de San Sebastian

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Dean Martin, #Ursula Andress, #Charles Bronson, #Frank Sinatra

Film américain de Robert Aldrich de 1963, avec Frank Sinatra, Anita Eckberg, Ursula Andress, Charles Bronson, Dean Martin. Cinq grandes vedettes et beaucoup de bons seconds rôles comme Jack Elam, perdus dans une comédie western poussive avec pour seul charme celui de ses actrices. On peut aimer, mais je ne vois pas ce qu'Aldrich est venu faire dans cette galère quand on considère la qualité de ses autres œuvres.

 

Quatre du Texas
Quatre du TexasQuatre du Texas
Quatre du TexasQuatre du Texas

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Frank Sinatra, #Steve Mc Queen, #Charles Bronson, #Gina Lollobrigida
La proie des vautours  ( Never so few )

Film américain de John Sturges, de 1959, avec Frank Sinatra, Gina Lollobrigida, Steve Mc Queen, Charles Bronson, Peter Lawford, Brian Donlevy, Philip Anh, Richard Johnson. Tiré du livre de Tom M Chamales. Les capitaines Reynolds et De Mortimer se battent dans la jungle birmane contre les forces impériales Japonaises. En allant à Calcutta quérir des médicaments pour ses hommes Reynolds rencontre une jeune femme. Il tombe amoureux. Elle l'aime aussi mais n'est pas libre. Il repart au combat. A la suite de nombreuses attaques, passe la frontière chinoise, fait des prisonniers, qu'on exécute. Il peut passer en cours martiale pour avoir désobéi aux ordres, manquer déclencher un grave incident diplomatique. Rôle en or pour Steve Mc Queen, qui crève l'écran, pour Charles Bronson qu'on voudrait voir plus longtemps, et Frank Sinatra à la hauteur du sujet. La copie est superbe. Excellent.

La proie des vautours  ( Never so few )La proie des vautours  ( Never so few )
La proie des vautours  ( Never so few )La proie des vautours  ( Never so few )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Charles Bronson, #Henry Silva
Avec les compliments de Charlie

Film Britannique de 1979, de Stuart Rosenberg, avec Charles Bronson, Jill Ireland, Henry Silva, Bradford Dillman, Strother Martin, Rod Steiger, ou: " Comment composer une daube indigeste avec de bons acteurs confirmés." N'écoutant que son courage et toujours désireux d'essayer de ne pas mourir idiot, Valcogne, animé des sentiments les plus purs, a failli stopper au bout d'un quart d'heure. En plus, il a supporté une copie pourrie. Le sacerdoce a ses limites.

Avec les compliments de CharlieAvec les compliments de Charlie
Avec les compliments de Charlie

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #Jill Ireland, #Marcel Bozzufi
Chino

Film Américano-hispano-italien, de 1973, de John Sturges, avec Charles Bronson, Jill Ireland, Marcel Bozzuffi, Vincent Van Patten. Chino Valdez élève seul ses chevaux. Un jeune garçon  travaille avec lui. Chino mécontente le propriétaire des environs en courtisant sa soeur. Pour laver cet affront, il le fait fouetter. Chino se vengera, puis, une fois de plus, quittera tout pour quérir un autre lieu où vivre. Je n'avais jamais vu ce western. Mon instinct me disait de l'ignorer. J'ai fait l'effort de voir de quoi il s'agissait. A part la présence de Charles Bronson et la beauté des mustangs rien ne me convainc. L'histoire est plate, l'action rare, les personnages sont peu fouillés.

Chino
ChinoChino

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charles Bronson, #Jill Ireland
C'est arrivé entre midi et trois heures  (From noon till three)

Film américain de 1976 de Frank D Gilroy avec Jill Ireland, Charles Bronson, Donald Barry. Graham Dorsey part dévaliser une banque avec sa bande. Après un rêve prémonitoire il renonce à l'attaquer. Il se réfugie chez une veuve, devient son amant. Elle lui demande d'aller sauver ses amis, capturés. Il accepte mais change d'avis en court de route. Les événements s’enchaînent: pendant qu'ils sont séparés la jeune femme interprète leur courte histoire de quelques heures et celle-ci, grâce à l'aide d'un romancier, devient un best-seller mondial. Lorsque Graham revient voir la femme, elle reste accrochée à son rêve, ne le reconnait pas! Plus tard, il peinrea à faire comprendre au monde qu'il est bien Graham Dorsey. Le seul endroit qui l'admette est un asile d'aliénés. Comédie dramatique habillée de western, ce film montre un Charles Bronson jouant avec sa propre image, sa femme dans la vie, Jill Ireland, tenant son rôle avec conviction. Surprenant.

C'est arrivé entre midi et trois heures  (From noon till three)C'est arrivé entre midi et trois heures  (From noon till three)
C'est arrivé entre midi et trois heures  (From noon till three)C'est arrivé entre midi et trois heures  (From noon till three)

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog