Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #cameron mitchell catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Sterling Hayden, #Robert Stack, #De Forest Kelley, #Cameron Mitchell, #Robert Ryan

Film Américain de Samuel Fuller, de 1955, premier film hollywoodien tourné entièrement au Japon, avec Sterling Hayden, Robert Ryan, Robert Stack, De Forest Kelley, Shirley Yamaguchi, Cameron Mitchell. D'anciens GI, sous la direction de leur chef, Sandy, opèrent au Japon et pratiquent racket, vols et autres moyens pour s'enrichir. Pendant un de leur coup de main, ils tuent un soldat américain. Eddie Kenner, un policier se faisant passer pour un nommé Spanier, infiltre la bande à ses risques et périls. Un traitement cinématographique superbe, une vraie leçon de cinéma, sur une histoire au fond tragique, un bon moment.

La maison de bambou  ( House of bamboo )La maison de bambou  ( House of bamboo )
La maison de bambou  ( House of bamboo )La maison de bambou  ( House of bamboo )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Paul Newman, #Westerns Américains, #Richard Boone, #Martin Balsam, #Cameron Mitchell, #Barbara Rush, #Diane Cliento

Film américain de Martin Ritt, de 1967, avec Paul Newman, Martin Balsam, Cameron Mitchell, Diane Cliento, Barbara Rush, Richard Boone, Fredric March, Frank Silvera. Tiré d'un livre d'Elmore Leonard lui-même sans doute inspiré par "Boule de suif" de Guy de Maupassant. John Russel a été élevé par les Apaches. Il hérite du père adoptif qu'il connut avant de décider retourner vivre chez les siens. Il prend la diligence avec diverses personnes. D'emblée on comprend que John Russel ne prend parti pour aucune. Tous tombent dans un piège. Il refuse de défendre qui que ce soit. Paul Newman joue parfaitement le type borné au bord de la paranoïa. Au fil du drame, on découvre la mentalité de certains, la dignité d'autres, la soif d'argent des malfrats. En l’occurrence, cela dit sans rire: tout le monde y perdra des plumes et plus encore. Très bon film pouvant par moments faire penser à une pièce de théâtre, avec de beaux paysages et une action cependant suffisante pour éviter l'ennui. Les interprètes sont convaincants.

 Richard Boone donne agréablement la réplique à Paul Newman. Il endosse ici le rôle du méchant. 

HombreHombre
HombreHombre

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Westerns Américains, #Cameron Mitchell
Cameron Mitchell

Né le 4 Novembre 1918 à Dallastown, Pennsylvanie, décédé le 6 Juillet 1994 à Pacific Palisades, USA.

Westerns : Le cavalier de la mort

                  La rivière de la poudre

                  Le jardin du diable

                  Les implacables

                  Le justicier du Minnesota

                  L'ouragan de la vengeance

                  Hombre

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Tyrone Power, #Cameron Mitchell, #Thomas Gomez, #Penny Edwards, #Stuart Randall

Film américain de Joseph M Newman, de 1952, avec Tyrone Power, Cameron Mitchell, Thomas Gomez, Penny Edwards, Stuart Randall. Tourné en Arizona, bien reconnaissable avec ses mesas et ses déserts rocailleux à la végétation particulière, mais censé se dérouler à la frontière Canado-Américaine, admettons. Tyrone Power joue un homme de la police montée qui prend des risques insensés pour discuter avec des Indiens Crees qui ont kidnappés un couple pour négocier avec l'état. Les points forts de cette série B sont le respect avec lequel les Indiens sont considérés, l'explication détaillée de leurs coutumes. Stuart Randall compose un chef énergique, intelligent. Cameron Mitchell est "Konah", Cree belliqueux et imprévisible, lui qui, surtout, jouait le cow-boy dans beaucoup d'autres séries B . Tyrone Power, plutôt lisse, s'en tire bien. Mention spéciale à Thomas Gomez, truculent métis Pied-noir et blanc (sans jeu de mot) qui vaut vraiment le détour. La jeune femme n'est malheureusement là que pour la figuration. On appréciera plutôt le rôle du petit garçon Cree bien sympathique.On termine sur une ode à la Police Canadienne qui, peut être, a mieux su gérer les affaires que les Américains. En résumé,

 oeuvre mineure mais agréable.

La dernière flèche (Pony Soldier)La dernière flèche (Pony Soldier)
La dernière flèche (Pony Soldier)La dernière flèche (Pony Soldier)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Clark Gable, #Chefs d'oeuvre divers, #Robert Ryan, #Cameron Mitchell, #Jane Russell, #Juan Garcia
Les implacables  ( The tall men )
Les implacables  ( The tall men )
Les implacables  ( The tall men )

les implacables

Film de Raoul Walsh de 1955. Avec Clark Gable, Jane Russel, Robert Ryan. Le titre d'origine: "The tall men" est, une fois de plus détourné de son sens profond, mais on a l'habitude. La copie de ce long métrage est soignée , très belle. Si c'est possible pour ces" Implacables", ce devrait l' être aussi pour d'autres de la série, mal traités, mais qu'on paie au même tarif...

En dehors de ces considérations, "Les Implacables" est un chef d'oeuvre, à tous points de vue.

Les implacables  ( The tall men )Les implacables  ( The tall men )
Les implacables  ( The tall men )Les implacables  ( The tall men )

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog