Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #brian keith catégorie

Publié le par nce
Publié dans : #Westerns Américains, #Charlton Heston, #Brian Keith, #Jack Palance, #Katy Jurado

Film américain de Charles Marquis Warren, de 1953, tiré d'un livre de W Richard Burnett : "Terreur apache" qui sera aussi tourné en 1972 sous le titre "Fureur Apache", chroniqué sur ce blog. Ici, jouent Charlton Heston, Brian Keith, Katy Jurado, Jack Palance. Un beau casting d'acteurs westerns emblématiques. Chez les Chiricahuas une prophétie prédit qu'un homme venu de l'Est, de race Apache, délivrera le Peuple de l'oppression des blancs. Toriano, fils du chef Chatez, revient précisément de l'Est où il a étudié chez l'ennemi. Il devient l'élu aux yeux des siens. De son côté, Ed Bannon, élevé par les Indiens, cherche à comprendre sa psychologie pour le contrer. L'armée américaine, voulant pactiser avec les Indiens, ne l'écoute pas et rechigne à l'aider... Le plaisir réside surtout dans les présences de Charlton Heston, Brian Keith et de l'impressionnant, toujours surprenant, Jack Palance. Les paysages extérieurs valent aussi le coup d’œil. Le film montre assez d'action pour être agréable. Question qualité d'ensemble on est en droit de préférer "Fureur Apache", Charles Marquis Warren n'arrive pas à la cheville, pardonnez moi, de Robert Aldrich. 

 

 

Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )
Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )Le sorcier du Rio Grande  ( Arrowhead )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Brian Keith, #Ciné Curiosité, #Rick Jason, #Rita Gam

Film américain de 1958, de James B Clark, avec Brian Keith, Rick Jason, Rita Gam, Mala Powers, Steve Brodie. En 1848 en Californie, un propriétaire terrien mexicain, Miguel Delmonte, est en butte aux hordes de colons américains qui entendent le déposséder de Princessa, son domaine. Il dérange l'agent immobilier Rufus Bynum qui engage un tueur, Jack McCraken, pour l'éliminer. Mais ce dernier tombe amoureux de la sœur de Miguel et prend leur parti.  Jolie production des éditions Artus qui, avec Calysta, nous comble de ses trouvailles.  

 

Sierra baron Sierra baron
Sierra baron Sierra baron

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Sam Peckinpah, #Brian Keith, #Maureen O'Hara

Film américain de 1961, de Sam Peckinpah, avec Maureen O'Hara,

Brian Keith, Chill Wills, Steve Cochran, Strother Martin. Pendant une attaque de banque un ex-soldat abat un jeune garçon involontairement. Sa mère désire qu'on l'enterre auprès de son père, en territoire Apache. Personne ne se bouscule pour l'aider. Alors l'aventurier et deux de ses amis, complices, partenaires, l'accompagnent. J'avais une copie atroce de ce film que j'avais renoncé à regarder. J'en ai trouvé une autre, à l'image impeccable. Tout y est, c'est bien du Peckinpah, l'Ouest sous toutes ses formes, les paysages, la duplicité des personnages et toujours ces allusions à l'enfance, au paradis perdu, à la férocité du monde des adultes. Un film diversement apprécié mais que j'aime bien.

New MexicoNew Mexico
New MexicoNew Mexico

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Charlton Heston, #Brian Keith, #Victoria Racimo, #Seymour Cassel
La fureur sauvage  ( The mountain men )

Film Américain de Richard Lang, de 1980. Avec Charlton Heston, Brian Keith, Victoria Racimo, Stephen Marcht, Seymour Cassel. En 1830, deux trappeurs indépendants chassent le castor au Wyoming sur les terres des indiens Crows et Blackfoot. Bill Tyler prend une femme indienne que le chef œil-d'aigle entend bien retrouver. Il ne cessera de poursuivre Tyler et son ami Frapp, qui, sur les conseils d'un vieux chef d'une tribu amie, cherchent une contrée mythique où les animaux abondent. De l'action, de beaux paysages, une histoire qui se déroule dans une période charnière, intéressant.

La fureur sauvage  ( The mountain men )La fureur sauvage  ( The mountain men )
La fureur sauvage  ( The mountain men )La fureur sauvage  ( The mountain men )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Marlon Brando, #Elizabeth Taylor, #Robert Foster, #Brian Keith, #Chefs d'oeuvre divers
Reflets dans un œil d'or ( Reflexions in a golden eye )

Film américain de 1967, de John Huston, avec Elizabeth Taylor, Marlon Brando, Brian Keith, Julie Harris, Robert Foster. Tiré du livre de Carson Mc Cullers, de 1941. Je recommande chaudement la version colorisée, dorée, même si le public, dérouté, s'est contenté de la version normale.

"Il y a un fort dans le Sud où voici quelques années un meurtre fut commis".

Tout est là.  J'espère que vous vous souviendrez longtemps de cette caserne de Géorgie, de ses soldats et des femmes qui les entourent.

Reflets dans un œil d'or ( Reflexions in a golden eye )Reflets dans un œil d'or ( Reflexions in a golden eye )
Reflets dans un œil d'or ( Reflexions in a golden eye )
Reflets dans un œil d'or ( Reflexions in a golden eye )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Western stars, #Westerns Américains, #Brian Keith
Brian Keith

Né Robert Keith Richey junior le 14 Novembre 1921 à Bayonne, New Jersey, USA, et décédé le 24 Juin 1997 à Malibu, Californie.

Westerns:  Le sorcier du rio grande

                  Le jugement des flèches

                  Le souffle de la violence

                  Sur la piste des Comanches

                  Sur la piste de la grande caravane

                  Rancho Bravo

                  Nevada Smith

                  Rio Verde

                  Young guns

 

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Burt Lancaster, #Lee Remick, #Donald Pleasance, #Brian Keith, #Martin Landau
Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)

Film américain de John Sturges, de 1965, avec : Burt Lancaster, Lee Remick, Donald Pleasence, Brian Keith, Martin Landau, et des seconds rôles célèbres des années soixante pittoresques. L'action se passe en Arizona; on profite des plus beaux et mythiques paysages westerns, des cavaliers bleus, d'une égérie anti-alcool, de subalternes empruntés, d'une tapée d'Indiens aussi foldingues que déterminés à s'emparer d'un convoi de whisky également convoité par des mineurs exaltés. Western parodique avec des traits d'humour réussis, un Burt Lancaster inhabituel, la gentille Lee Remick en pasionaria,  Martin Landau exécutant un numéro à la "Mad". Malgré des aspects souvent très drôles le film aurait gagné à être plus court. Prise Halleluja-trail.jpgentre deux feux: la grosse rigolade et le western sérieux et bien exécutée, cette oeuvre est difficile à classer.

Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)
Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)
Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)Sur la piste de la grande caravane  (The Hallelujah trail)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Brian Keith, #Karl Malden, #Martin Landau, #Steve Mc Queen

Nevada-Smith.jpg

Film d'Henry Hattaway, de 1966 . La présence forte de Steve Mac Queen et la qualité de l'histoire  nous entraînent vers des péripéties inattendues, traitées avec talent. Une réflexion sur la vengeance, ses raisons profondes, ses motivations, là où elle peut conduire, et sur le libre arbitre de l'homme, ici, celui du héros, métis dont on a massacré mère et père. Réflexion aussi sur le racisme ordinaire érigé en dogme et condamnation de l'idiotie. Réflexion sur l'amour, laissant sa marque à jamais. Malgré, ou grâce à, ces profondeurs, on a un vrai film d'action, peuplé de personnages typiques, de beaux paysages, d'une lumière éclatante. Brian Keith, bienveillant et avisé vendeur d'armes, est formidable. J'ai toujours peiné à accepter Martin Landau et Karl Malden en méchants vicieux et féroces mais c'est sans doute parce que je me suis habitué dans ces années soixante à un mauvais gars comme Klaus Kinsky, bien plus crédible dans la noirceur.

Nevada Smith
Nevada SmithNevada Smith
Nevada Smith

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog