Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Articles avec #ben kingsley catégorie

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Ben KIngsley
Renaissances

Film de 2015 de Tarsem Singh, réalisateur de "The Cell", chroniquée ici, qui, déjà, nous avait bien plu. Avec Ben Kingsley, Ryan Reynolds, Matthew Goode, Natalie Martinez, Michelle Dockery. Damian, richissime, se meurt d'un cancer. Moyennant finances on lui propose de prolonger son temps sur terre. Il accepte le deal et découvre qu'on lui a fourni un corps de manière indigne. Damian est bien plus courageux, plus dur, plus sensible, plus malin, que ceux qui l'ont manipulé l'imaginaient. Dans la peau d'un autre il ménera un combat juste et partira en toute connaissance de cause. Au creux de ce thème éthique et philosophique Tarsem Singh a réussi des scènes d'action sèches et détaillées, impressionnantes, qui n'ont rien à envier à celles de genres qui s'en réclament. Une bonne mise en scène, des acteurs sympathiques, une histoire imaginaire mais cohérente et ouvrant la réflexion: un très bon film.

RenaissancesRenaissances
RenaissancesRenaissances
Renaissances

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Aventures, #Martin Scorcese, #Ben Kingsley
Hugo Cabret

On connait le savoir encyclopédique de Martin Scorcese sur le cinéma. Il nous en donne un aperçu brillant dans cet hommage envers le grand découvreur Français qu'était Georges Méliès. Pour ce faire il prend un jeune héros, Hugo, orphelin, légataire d'un automate le conduisant vers le réalisateur, passé pour mort et ne désirant pas revenir sur son passé. Le film a été présenté un peu comme une intrusion dans un monde magique à l'instar d'Harry Potter. Cette annonce était trompeuse et ne correspond en rien à ce que l'on découvre. De magnifiques acteurs entourent Hugo. Excellent, Ben Kingsley en Méliès, Christopher Lee en mystérieux bibliothécaire, Sacha Baron Cohen en policier Français obtus, loin de ses frasques habituelles, une jeune fille sympathique et la présence furtive de Jude Law. Du beau monde pour une oeuvre parlant de ses origines, de ses racines, reconnaissante envers celui qui l'inspira. Le décalage entre ce que pensent les Américains de ce que sont les Français, leur difficultés à jouer des personnes de chez nous avec authenticité ajoute une pincée d'amusement à cette oeuvre non pas sombre mais précise, onirique par endroit, et plus sérieuse qu'il n'y parait. Les images sont splendides, les décors très soignés, l'automate fascinant.  L'action assez lente peut déconcerter mais comme vous voici prévenus vous peinerez moins à savourer ce morceau de poésie cinématographique.

Hugo CabretHugo Cabret
Hugo CabretHugo Cabret

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog