Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Audie Murphy, #Anne Bancroft, #Pat Crowley, #Jay Silverheels

Film américain de Jesse Hibbs, de 1956, avec Audie Murphy, Anne Bancroft, Pat Crowley, Jay Silverheels, Charles Drake, Tommy Hall. Jon Clum, pasteur, est chargé par le gouvernement des états-unis d'amérique de s'occuper des affaires Indiennes. Il débarque, à 21 ans au fort de San Carlos, Arizona, bouscule l'armée et ses sales habitudes, se met à dos les blancs de la région, instaure avec les Apaches des relations basées sur le respect mutuel et l'apaisement des tensions. Il a fort à faire et, dans les faits, la vie de cet homme a été incroyable. Il est celui qui captura Geronimo et devint maire de Tombstone aux côtés de son ami Wyatt Earp, le shériff. Audie Murphy, une légende à lui tout seul en réalité, dans la vraie vie, est parfait. Anne Bancroft en indienne, crédible. Les seconds rôles sont soignés, les décors naturels très bien rendus. Un bon western: 1500-ème film chroniqué ici. 

L'homme de San Carlos ( Walk the proud land )L'homme de San Carlos ( Walk the proud land )
L'homme de San Carlos ( Walk the proud land )L'homme de San Carlos ( Walk the proud land )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Henry Fonda, #Anthony Perkins, #Neville Brand, #Lee van Cleef, #Betsy Palmer

Film américain de 1957, d'Anthony Mann, avec Henry Fonda, Anthony Perkins, Neville Brand, Lee Van Cleef, Betsy Palmer, Michel Ray. Morg Hickman, chasseur de prime, arrive dans une ville de l'ouest, transportant un cadavre sur l'un de ses chevaux et désireux de toucher l'argent qu'on lui doit. Le shérif du lieu est un jeune homme frêle et timide en butte à des adversaires déterminés. Hickman, ancien Shérif, apprendra au jeune Ben Owens comment se défendre et faire régner l'ordre. Le titre Français, une fois de plus, est à côté de la plaque, pas plus de désert que de sang sur le sable, l'action se déroule essentiellement en ville. Le titre américain "L'étoile de fer blanc" évoque celle de Shérif, chargée symboliquement mais ne valant pas grand chose d'un point de vue marchand. En tant qu'objet on pourrait dire que c'est de la camelote. Il reste que cet ornement revêt une importance considérable dans les faits et rares sont les westerns où on ne la voit. 

Du sang dans le désert ( The tin star )
Du sang dans le désert ( The tin star )Du sang dans le désert ( The tin star )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Audie Murphy, #Gia Scala, #Henry Silva, #Walter Matthau, #Eddie Little

Film américain de Jesse Hibbs, de 1958, avec Audie Murphy, Gia Scala, Henry Silva, Walter Matthau, Eddie Little. Joe Maybe poursuivi par le Marshall Noonan échappe à celui-ci en se cachant derrière des rochers. Le représentant de la loi fait une chute, meurt accidentellement. Maybe prend son insigne, débarque à Little Rock, où le juge Kyle le nomme Marshall. En fait Maybe a pour projet d'attaquer la banque avec son complice Teeler. La maîtresse de celui-ci, Tessa, arrive. Elle se fait passer pour l'épouse de Maybe, ils s'intègrent à la communauté. On leur offre une maison où vient vivre à leurs côtés un petit garçon orphelin très futé. Ils s'attachent à lui. Teeler attaque la banque.  Le juge soupçonne fortement Maybe…  Western plaisant aux réparties savoureuses. Le rôle de l'enfant sort des habituelles mièvreries de gosse sage qui veut imiter son héros etc.   On note la présence d'Henry Silva, voué au jeu des méchants dans bien des œuvres, et la qualité des prestations de Walter Matthau, très crédible, dont le registre habituel n'était pas ce genre. Pas mal de raisons donc de voir "l'étoile brisée" malgré son édition en 4/3, nécessaire à respecter pour avoir une belle image. 

L'étoile brisée  (Ride a crooked trail)
L'étoile brisée  (Ride a crooked trail) L'étoile brisée  (Ride a crooked trail)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Ava Gardner, #Stewart Granger, #Bill Travers, #"L comme Lambda"

Film américain de 1956, de George Cukor, avec Ava Gardner, Stewart Granger, George MacReady, Bill Travers. En Inde, en 1947, des émeutes ont lieu pour débarrasser le pays de l'Angleterre, puissance coloniale. Il en est de violentes et d'autres fondées sur le principe de la non-violence. Le colonel Rodney Savage doit faire régner l'ordre à son poste ferroviaire de Bowhani. Il a recruté Victoria Jones, membre de l'armée britannique, métisse de père Anglais et mère Indienne, écartelée entre ses deux origines. A la suite d'une affaire qui tourne mal elle sera la proie d'intérêts contradictoires, tentera de se marier à un Sikh, filera finalement le parfait amour avec le héros. Style flamboyant, belles images au technicolor valorisant, évocation réussie d'une époque avec foules, attentats, tensions bien rendues. 

La croisée des destins (Bowhani Junction)La croisée des destins (Bowhani Junction)
La croisée des destins (Bowhani Junction)La croisée des destins (Bowhani Junction)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Kirk Douglas, #Bruce Dern, #Bo Hopkins, #Luke Askew

Film américain de 1975, de Kirk Douglas, avec lui-même, Bruce Dern, Bo Hopkins, James Stacy, Luke Askew. En 1892, au Texas, le Marshall Howard Nightingale fait campagne pour devenir sénateur. Pour cela il dirige une équipe de durs à cuire dans le but de traquer les criminels, assurer la sécurité de la population. Il s'appuie sur cet argument électoral pour gagner. Il vient à bout violemment de la bande Jack Starwhorn mais pas de ce dernier. Il réussit à le capturer mais le bandit a plus d'un tour dans son sac et rien ne se passera comme prévu. Kirk Douglas avait pris un double risque, en réalisant ce film et en prenant un rôle d'homme antipathique. La critique avait apprécié, le public moins. Il reste que Posse est bien tourné, ne tombe pas dans la caricature, est bourré de seconds rôles excellents et que Bruce Dern, qui est loin d'être mon acteur favori, est ici formidable. 

La brigade du Texas  (Posse)
La brigade du Texas  (Posse) La brigade du Texas  (Posse)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Italiens, #Klaus Kinski, #Chen Lee, #Gordon Mitchell, #Carla Romanelli
Shangaï Joe

Film Italien de 1972, de Mario Calano, avec Chen Lee, Gordon Mitchell, Klaus Kinski. Carla Romanelli. En 1882 Shangaï Joe, chinois maître en arts martiaux est en Amérique où il rêve de devenir cow-boy. En proie au racisme et aux préjugés il se battra pour lui et aussi pour libérer des esclaves mexicains de leur condition. Je me méfiais un peu du mélange déjà vu, dans le bons sens avec " Soleil rouge", par exemple, mais pas forcément bon, dans d'autres tentatives. J'ai été agréablement surpris, déjà par la qualité des images, du rythme et de bons rôles. On ne peut parler de chef d'œuvre mais d'une excellente série B, distrayante, avec cette touche inimitable qui fait le charme des westerns Italiens, férocité ici, humour là. 

Shangaï Joe
Shangaï Joe
Shangaï Joe
Shangaï Joe

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Van Heflin, #Tab Hunter, #Kathryn Grant, #Will Wright

Film américain, de 1958, de Phil Karlson, avec Van Heflin, Tab Hunter, Kathryn Grant, James Darren, Mickey Shaughnessy, Will Wright. Lee Hackett, rancher au fort caractère élève ses deux fils. L'un, Ed, est audacieux, tête brûlée, l'autre, Davey, pacifiste. Un jour lors d'une bagarre dans un bar le plus violent tue l'ami du second commettant l'irréparable. De plus les deux hommes, souvent en compétition tentent de conserver l'affection de leur père, l'un en étant rude, l'autre en tâchant d'être un homme à la hauteur. Western dramatique, sans lourdeur ni emphase, excellent. 

Le salaire de la violence (Gunman's walk)Le salaire de la violence (Gunman's walk)
Le salaire de la violence (Gunman's walk)Le salaire de la violence (Gunman's walk)

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Françaises Comédies, #Gérard Depardieu, #Benoît Poelvoorde, #Vincent Lacoste, #Céline Sallette

Comédie Franco-Belge de Benoît Delépine et Gustave Kervern, de 2016, avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Céline Sallette. Tous les ans, Bruno et son père Jean, l'un agriculteur, l'autre éleveur bovin, participent au salon de l'agriculture. Bruno noie ses soucis dans l'alcool et Jean, après le décès de son épouse, voudrait lui laisser l'exploitation. Découvrant la route des vins sur prospectus à Paris, Jean, désireux de se rapprocher de son fils, lui propose de visiter les vignobles hexagonaux. Conduits par un jeune chauffeur de taxi ils sillonnent la France rurale du Beaujolais au Languedoc et au Bordelais. Des rencontres de hasard, touchantes, émailleront leur chemin et les aideront à s'ouvrir tous trois à une nouvelle vie. Une certaine tendresse traverse le film et, fidèles à eux-mêmes, les réalisateurs mettent une touche d'improbable ici ou là, mais avec sensibilité, évitant certains aspects graveleux de la nature humaine que, quelquefois, ils se plaisaient à montrer. Gérard Depardieu, évidemment, mange l'écran. Il n'y est pour rien, c'est ainsi. Benoît Poelvoorde entre assez vite dans le jeu et participe à la bonne humeur, très franco-belge, de ce long métrage. 

Saint AmourSaint Amour
Saint AmourSaint Amour

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Christian Marquand, #Antonella Lualdi, #Fernand Ledoux, #Renate Ewert, #Daniel Cauchy

Film Français de Michel Gast, de 1959, avec Christian Marquand, Antonella Lualdi, Fernand Ledoux, Renate Ewert, Paul Guers, Daniel Cauchy. Drame sur fond de racisme. Boris Vian détestait cette adaptation de son roman, paru en 1946. Lors de la sortie de sa première, au cinéma Le Marbeuf, il s'effondre au début de la projection et décédera d'une crise cardiaque avant d'arriver à l'hôpital. Quand j'ai vu ce film en soixante deux, à quatorze ans, j'avais apprécié les acteurs, la musique de Goraguer, sans connaître tenants et aboutissants de l'affaire. Quelle que soit sa qualité ce film est un de ceux qui m'amenèrent à aimer le cinéma. 

J'irai cracher sur vos tombes J'irai cracher sur vos tombes
J'irai cracher sur vos tombes J'irai cracher sur vos tombes

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Rod Taylor, #Ernest Borgnine, #John Mills, #Luciana Paluzzi

Film américain de 1967, de Gordon Douglas et Richard Jessup, avec Rod Taylor, Ernest Borgnine, John Mills, Luciana Paluzzi. Dans un fort de l'armée américaine les occupants sont assiégés par les  indiens Arapahos qui, affamés et meurtris, désirent se venger. Plat, conventionnel, rythme quelconque, explications fumeuses sur les origines et motivations du héros, le seul qui joue bien est Ernest Borgnine, ce qui ne nous étonnera pas. 

Chuka le redoutable (Chuka)
Chuka le redoutable (Chuka)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog