Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Sergio Leone, #Clint Eastwood, #Lee van Cleef, #Eli Wallach
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )

Bon-la-brute-et-le-trua.jpg

J'ai vu ce film au moins trente fois dans toutes les conditions possibles, aux Trois Luxembourg sur un confetti, au Grand Rex, aux cinés grands écrans de diverses villes, en projection chez moi, à la télé, en DVD, en blu-ray, sans jamais m'en lasser ni en finir d'explorer sa richesse, ses éléments subtils, son récit épique. Les acteurs y sont pour beaucoup, où se situe t'on d'ailleurs? Serions nous l'un des trois, ou un peu de chacun, dans un tel monde? Qui sait? L'alchimie extraordinaire qui nait de la présence et de la confrontation de Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach, ne peuvent faire oublier les prestations magnifiques des seconds rôles typés, aussi marquants. Ajoutons la musique inspirée, sans pareille, des paysages âpres et bien filmés, la guerre de sécession en filigrane, ce capitaine courageux qui meurt pour pas grand chose après avoir bu pour se donner du courage, le jeune soldat agonisant dans l'église, les évocations constantes de la dureté des hommes qui n'ont qu'un moyen pour sortir de leur condition: l'or, l'argent, quelque soit l'ardoise à payer pour vivre heureux et être respecté dans cet univers où, comme dans le notre, il vaut mieux être riche et bien portant plutôt que pauvre et malade au prix de l'inhumanité, ici revendiquée et assumée jusqu'au bout.

Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )
Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )Le bon, la brute, le truand ( The good, the bad and the ugly )

Commenter cet article

Gérard 11/03/2013 00:00


Un des meilleurs du genre

Articles récents

Hébergé par Overblog