Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Sergio Leone, #Charles Bronson, #Henry Fonda
Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.

J'ai vu cette oeuvre au cinéma, en cassette VHS, en DVD. Quand on aime, on claudia cardinale et sergio leone

ne compte pas; j'investis dans le Blu-ray,le dépose dans le lecteur et me dis: " Je regarde cinq minutes pour voir si c'est vraiment mieux et je le garde pour une soirée ..."

Et, je l'ai revu en entier.

Les années ont passé, la vie a bougé, mais Fonda, Bronson, Cardinale, Elam, Strodde, Battaglia, Stander, Ferzetti, jusqu'au moindre petit rôle contenu dans ce western, sont plus vivants sur la pellicule que les agités qui nous proposent un monde sans couleurs, sans objectifs, sans morale, où cette race si ancienne qu'était celle des hommes ne se voit plus que sur écrans...

Et, pour la trentième fois, peut être, je regarde de nouveau ce film, sur la télé. Je réalise qu'après la longue introduction, quand Claudia Cardinale descend à la gare, on observe à travers une fenètre ouverte son accueil et sa discussion avec l'homme des chemins de fer. Puis, la caméra s'élève et l'on découvre l'espace au delà du toit: le nouveau territoire de Gill, son avenir proche. De même, avant la fin, la caméra reprend le même mouvement en plus ample et l'on voit la construction de la ligne, Gill porter de l'eau aux ouvriers et l'Avenir de l'Amérique qui s'ouvre. Le film se déroule entre ces deux portes, ces deux séquences. Génial.

Arte le repasse encore, je décide de m'y replonger. Comme au bon vieux temps, où, comme je l'expliquais ailleurs, j'avais la chance de voir ce film sur écran géant au Grand Rex en fumant mon cigare, sauf qu' aujourd'hui, c'est chez moi, mais toujours avec un barreau de chaise durant tout le long de l'histoire, on ne se refait pas. Je remarque encore un hommage aux Français: lorque Jill débarque, son cocher lui fait traverser un morceau du chemin de fer en construction, peste contre les "envahisseurs" et enjoint à Lafayette, son cheval, de foncer sans se soucier de qui que ce soit, en hurlant "Lafayette nous voila"! Je note également la subtilité de la scène toute simple en apparence où Jill, après la mort de sa famille, se délasse sur le grand lit, elle qui les à tant fréquenté, et pas forcément par plaisir, hors, le ciel de ce dernier, en dentelle noire, masque son visage tel une voilette de deuil, la caméra descend vers elle et l'accord entre l'image, le deuil récent et les sentiments, est complet.

Pourquoi ne me lassè je pas de ce chef d'oeuvre ? Pour toutes ces raisons et bien d'autres. Il en est ainsi pour tout ce qui parle au delà de tous et de toutes, du travail réussi qu'on apprécie à travers le temps et les âges. Ainsi ne cesse t'on de redécouvrir l'Odyssée ou Oliver Twist, Pink Floyd, Elvis Presley, Proust. Ma madeleine, c'est "Il était une fois dans l'Ouest".

 

Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.Il était une fois dans l'Ouest.
Il était une fois dans l'Ouest.Il était une fois dans l'Ouest.

Commenter cet article

Daniel 17/01/2017 22:36

On a tout dit sur ce film et on en dira encore autant dans plusieurs décennies tellement il a marqué la grande histoire du cinéma. Quand au terme " ringard" je ne pense pas qu il s applique aux personnes et aux auteurs que tu cites car ils sont intemporels d ou leur statut aujourd hui ...Alors on peut aimer ou pas mais on ne peut nier ce qu elles ont apportées avec leur art. Par exemple , je n aime pas la musique de Michael Jackson mais je reconnais volontiers qu il est un personnage emblématique du 20eme siècle et qu aujourd hui encore ses œuvres inspirent nombre d artistes. Mais de nos jours etre objectif est aussi un art, c est bien dommage.

valcogne.over-blog.com 18/01/2017 08:41

Ah, je vois. Je voulais dire "que certains trouvent ringards"...ce qui n'est pas mon cas, évidemment. Je vais corriger. Merci Daniel.

Articles récents

Hébergé par Overblog