Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Kevin Costner, #Westerns Américains, #Wes Studi, #Graham Greene, #Mary McDonnel, #Tantoo Cardinal, #Rodney A Grant
Danse avec les loups  (Dances with wolves )

Film Américain de 1990, de et avec, Kevin Costner dans le rôle de l'officier John Dunbar. L'accompagnent: Graham Greene, sorcier de la tribu Sioux, "Red crow", Westerman son chef, Tantoo Cardinal son épouse, Mary McDonnel , femme du héros. Wes Studi, chef d'une tribu Pawnee féroce. Après une introduction magistrale  John Dunbar  accomplit une action insensée. il en réchappe, se rend à la Frontière, selon ses désirs. Il est chargé par un supérieur rongé par la maladie, devenu fou, de se rendre dans son fort d'affectation. Quand il part, ce commandant se suicide, il n'a plus rien à faire en ce monde. Il fait place à John, qui a frôlé la mort mais incarne à présent le futur. Durant l'action," Socquettes", l'animal auquel il s'est attaché, est lâchement tué par des imbéciles mais, à la toute fin du film, sur une crête, un loup bien vivant hurle au ciel. Tout ce qui advient entre ces deux moments relate l'adoption de cet homme par les indiens parallèle à son adaptation et son amour du monde qu'il a choisi. Les hommes savent juste détruire, laisser sur leur passage mort, désolation, mais, semble t'il, rien ne pourra venir à bout de la nature. Le corps de l'œuvre est une suite de scènes résumant le western dans ce qu'il a de meilleur: paysages, chevaux, étendues infinies, chasse, bois, cuir, feu, eau, arbres, montagnes, combats de toutes sortes. Superbe, la musique, ample, sans emphase, soutient cette évocation, participe à sa beauté. Un film fleuve à savourer en suivant le moindre de ses tourbillons et mouvements avec attention.  Il raconte avec talent et un souffle épique une histoire profondément humaine où rien n'est à négliger.

Danse avec les loups  (Dances with wolves )Danse avec les loups  (Dances with wolves )
Danse avec les loups  (Dances with wolves )Danse avec les loups  (Dances with wolves )
Danse avec les loups  (Dances with wolves )Danse avec les loups  (Dances with wolves )

Commenter cet article

Sparfell glaz 13/01/2014 22:59


Je l'ai vu au ciné, en VHS, en DVD... Deux petits reproches par rapport au livre (qui peut être lu avec le même plaisir avant ou après avoir vu le film, c'est assez rare pour être souligné), deux
petits reproches donc : l'apprentissage de la langue lakota par Dunbar frise parfois la caricature dans le film, et surtout, quelle horreur, la Tourterelle rieuse oubliée par les soldats
dans le fort abandonné s'envole à l'arrivée de Dunbar avec un cri de... Pigeon biset !
Evidemment, je lui mets tout de même un 20/20 et je le range auprès de "Mission", "Le nom de la rose" et quelques autres.
Bonne soirée. 

valcogne.over-blog.com 14/01/2014 04:41



J'ai insisté sur d'autres blogs sur l'intérèt de connaitre les livres, si possible, qu'on adapte en film et je vois que tu partages sans doute mon avis. J'avoue que le cri de la tourterelle ne
m'a pas intrigué car, inculte comme je suis, je l'avais prise pour un pigeon voyageur...La seule chose qui m'a gêné longtemps c'est que: la femme capturée par les indiens est une belle femme,
comme par hasard et typiquement Américaine, j'ai toujours trouvé ce hasard un peu gros car, après tout, le héros aurait pu rencontrer une blanche petite, pas très jolie, mais avec un grand coeur,
bien sûr...Je n'ai encore chroniqué ni Mission ni Le nom de la rose mais ça viendra.



Kri 12/01/2014 19:18


Je l'ai revu avec grand plaisir il y a une quinzaine de jours


Bonne soirée

valcogne.over-blog.com 12/01/2014 23:34



J'espère que tu en apprécieras d'autres de la même qualité, certaines personnes n'apprécient pas le genre Western, il semble que ce ne soit pas ton cas et je m'en réjouis. Bonne soirée, Kry.



Articles récents

Hébergé par Overblog