Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Drames, #Ken Loach, #Dave Johns, #Hayley Squires
Moi, Daniel Blake  ( I, Daniel Blake )

Film britannique de Ken Loach, de 2016, avec Dave Johns, Hayley Squires, Nathalie Ann Jamieson, Briana Shann. Daniel Blake est cardiaque. Le rouleau compresseur administratif le contraint à chercher du travail et refuse de l'autoriser à toucher les allocations pour maladie. Il se battra jusqu'au bout pour être considéré comme un être humain par ce monde Kafkaïen. Il rencontre des personnes qui luttent elles aussi pour survivre. Un film social habité d'une sorte de grâce au creux de son aspect quasi-documentaire, appuyée par le jeu profondément juste de l'acteur principal. Une palme d'or enfin méritée, par rapport à d'autres, pour une oeuvre poignante.

Moi, Daniel Blake  ( I, Daniel Blake )Moi, Daniel Blake  ( I, Daniel Blake )
Moi, Daniel Blake  ( I, Daniel Blake )Moi, Daniel Blake  ( I, Daniel Blake )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Tom Cruise, #Ciné Action, #Cobie Smulders, #Danika Yarosh
Jack Reacher: never go back

Film américain de 2016, d'Edward Zwick, avec Tom Cruise, Cobie Smulders, Danika Yarosh. Pas assez la frite pour aller voir le dernier Ken Loach, pas tenté pour "Brice de Nice 3",  j'ai opté pour ce second volet des aventures de Jack Reacher, espérant qu'il soit meilleur que le premier, ce qui est le cas, sans pour autant être époustouflant. Rien de bien original mais un Tom Cruise en forme secondé efficacement par Cobie Smulders et Danika Yarosh qui méritent le détour. Tom Cruise assure d'ailleurs à cette dernière qu'elle a beaucoup de talent. Il doit savoir de quoi il parle même si, dans une scène, qui dure, qui dure, ils ne cessent de hocher la tête sans rien dire d'extraordinaire ...

Jack Reacher: never go backJack Reacher: never go back
Jack Reacher: never go backJack Reacher: never go back

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Angelina Jolie, #Elle Fanning, #Disney, #Ciné Fantastique
Maléfique  ( Maleficent )

Film américain des studios Disney, de Robert Stromberg, de 2014, avec Angelina Jolie, Sharlto Copley, Elle Fanning, Brenton Twaites, Sam Riley, Imelda Staton. Relecture esthétiquement réussie du conte de la belle au bois dormant se penchant sur la vie et l'oeuvre de Maléfique, méchante sorcière qui eut de bonnes raisons de l'être. Angelina Jolie joue juste et tire le film, avec Elle Fanning devant un roi peu charismatique et sournois. Les créatures de la lande sont très réussies. Une proposition intéressante sur un mythe déjà maitrisé par Disney qui n'hésite pas à évoluer.

Maléfique  ( Maleficent )Maléfique  ( Maleficent )
Maléfique  ( Maleficent )Maléfique  ( Maleficent )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Comédies, #Robert de Niro, #Charles Grodin
Midnight run

Film américain de Martin Brest, de 1988, avec Robert de Niro, Charles Grodin, Joe Pantoliano, Dennis Farina, Yaphett Kotto. Jack Walsh, ancien policier, après des problèmes avec un parrain, a quitté la police pour devenir chasseur de prime. Son employeur verse 450000 dollars pour la caution d'un comptable de la mafia et compte bien récupérer sa mise. Il demande à Jack Walsh d'amener l'homme, Jonathan Mardukas, en temps et en heure devant le tribunal. Une mission facile qui se révèle pleine de surprises et de rebondissements. Globalement sympathique et bien joué.

Midnight runMidnight run
Midnight runMidnight run

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Julianne Moore
Mémoire effacée  ( The forgotten )

Film américain de Joseph Ruben, de 2004, avec Julianne Moore, Gary Sinise, Dominic West, Anthony Edwards, Linus Roache. Telly a perdu son fils Sam après un accident d'avion. Pourtant, tout le monde autour d'elle s'obstine à lui faire croire qu'elle est folle, n'a jamais eu d'enfant. Elle trouve un allié en la personne d'un homme qui connait le même problème. Il s'avère que l'humanité est l'objet d'expériences de la part d'êtres surnaturels. Confrontée à ceux-ci Telly ne cédera jamais, retrouvera Sam et une vie normale. Un film trop long pour un sujet trop mince.

Mémoire effacée  ( The forgotten )Mémoire effacée  ( The forgotten )
Mémoire effacée  ( The forgotten )Mémoire effacée  ( The forgotten )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Fantastique, #Tim Burton, #Eva Green, #Samuel L Jackson, #Judi Dench
Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )

Film américain de Tim Burton, de 2016, avec Eva Green, Samuel L Jackson, Judi Dench, Asa  Butterfield, Ella Purnell, Terence Stamp, Rupert Everett, Allison Janney. Tiré du livre de Ransom Riggs. Miss Peregrine protège des enfants d'ennemis terrifiants grâce à un abri temporel figé dans une journée de 1943 pour l’éternité. Jake vit en Floride. Lorsque son grand père meurt mystérieusement il réalise que ses contes  possédaient une part de vérité. Il part à la recherche de celle-ci et rencontre un monde incroyable auquel, sans qu'il s'en doute, il  appartient. Des idées à foison, un charme certain, des clins d'yeux prononcés: on retrouve dans le parc du château les arbres sculptés d'Edward aux mains d'argent, Tim Burton apparaît dans un caméo de fête foraine, autant de raisons d'apprécier cette oeuvre.

Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )
Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )
Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )Miss Peregrine et les enfants particuliers ( Miss Pergrine's home for peculiar children )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Tommy Lee Jones, #John Goodman, #Mary Steenburgen
Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )

Film de 2009, de Bertrand Tavernier, avec Tommy Lee Jones, Mary Steenburgen, John Goodman, Peter Saasgard, Buddy Guy. Ayant lu le livre dans les années 90 j'avais été déçu en voyant le film la première fois. Le général,  fantôme visible dans la vie courante, me gênait. J'aurai préféré plus d'onirisme. En le revoyant, mon point de vue a évolué, non seulement cet aspect ne me dérangeait plus mais me semblait couler naturellement. Tommy Lee Jones, dans le rôle de Dave Robicheaux, est un bon choix. Comme souvent il est à la recherche d'un tueur en série de jeunes filles. Mais se mêle à son enquête le meurtre d'un prisonnier noir, abattu dans le dos dans les années soixante, dont les éléments ont fait resurgir les ossements. Au creux de tout cela, Robicheaux, alcoolique luttant contre ses démons, a le privilège d'être conseillé par ce général mort dans les environs pendant la guerre de sécession. Bien que ce film se déroule à la Nouvelle Orléans, je le classe dans les polars Français sans hésiter.

Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )
Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Almodovar, #Penelope Cruz, #Carmen Maura
Volver

Film Espagnol de 2006 de Pedro Almodovar, avec Penelope Cruz, Carmen Maura, Lola Duenas, Blanca Portillo, Yohana Cobo, Chus Lampeavre, Antonio de la Torre. S'inspirant de son enfance le réalisateur montre des femmes fortes, obligées de se débrouiller seules dans l'existence, liées, toutes générations confondues, par l'affection ou un secret, comme l'assassinat, l'inceste. La mort est omniprésente. Les couleurs magnifiques accentuent le contraste entre elles, les apparences, et le réel. Les actrices sont toutes formidables.

VolverVolver
VolverVolver

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Denzel Washington, #Ethan Hawke
Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )

Film américain de 2016, d'Antoine Fuqua, avec Denzel Washington, Ethan Hawke, Vincent d'Onofrio, Chris Pratt, Lee Byung-Hun, Manuel Garcia Rulfo, Martin Sesmeier, Peter Sarsgaard, Haley Bennet. Le prédateur Bogue fait régner la terreur sur une petite ville qu'il veut dominer. Une veuve déterminée fait appel à un chasseur de primes et ses associés pour en finir. Beaucoup y perdront la vie de chaque côté, jusqu'au sacrifice. Le réalisateur a évité le remake sur le remake, composé un film qui a le mérite de participer du genre qu'on aime. Denzel Washington, contrairement à certains avis que je lis ici où là, est crédible, bien plus à mon avis que Jamie Foxx dans le"Django" de Tarentino. Vincent d'Onofrio joue un trappeur savoureux, Ethan Hawke reste à la hauteur ainsi que Chris Pratt. L'ensemble est soigné, distrayant et, (comme Valcogne ose toujours des vannes faciles sans vergogne): Fuqua balance des dragées à tout va.

Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )
Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )
Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )Les sept mercenaires ( The magnificent seven 2016 )

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog