Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Mickey Rourke, #Ciné Drames
L'Irlandais
L'Irlandais
L'Irlandais

Film de Mike Hodges. Le vrai titre est "Jack Higgins" "A prayer for the dying" et date de 1987. Avec Mickey Rourke, Liam Neeson, Bob Hoskins, Alan Bates, Sammi Davis et de bons seconds rôles, un casting d'excellence. L'histoire est prenante, cohérente. La copie du DVD est bonne, on le trouve pour des clopinettes. Film à connaitre, je me demande encore pourquoi je ne l'ai vu à sa sortie et ne regrette pas de l'avoir passé aujourd'hui.

L'IrlandaisL'Irlandais
L'Irlandais
L'IrlandaisL'Irlandais

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Dessins animés, #Ciné Comédies, #Alain Chabat, #Fred Testot
Sur les traces du Marsupilami

Le chef d'oeuvre de Franquin, m'a émerveillé quand j'étais môme. Le Marsupilami, sa petite famille, la construction de leur nid et la naisssance des trois petits marsus, dont l'ineffable Mars le noir, m'ont toujours plu. J'allais voir le film avec prudence, craignant l'adaptation approximative ou pire. Mais Alain Chabat a réussi son coup et ses comparses: Djamel, Fred Testot, Timsit, Lambert Wilson s'en donnent à coeur joie, ce qui, justement, amène un plus tant on sent qu'ils se sont vraiment éclatés! Mention spéciale à Lambert Wilson! Cela dit, ce film est bien destiné aux petits et ces derniers, notamment ceux qui se marraient comme des baleines le rang devant le mien, ne s'y trompent pas, ni leurs parents, d'ailleurs. A recommandersur-la-piste-du-marsupilami.jpg donc aussi aux adultes qui ont conservé une âme d'enfant.

Sur les traces du MarsupilamiSur les traces du Marsupilami
Sur les traces du MarsupilamiSur les traces du Marsupilami

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Aventures
Contrebande

Film de 2012 de Baltasar Kormakur avec Mak Wahlberg, Kate Beckinsale, Ben Foster, Giovanni Ribisi .Je suis allé voir ce néo polar entre deux averses surtout pour la présence de Mark Wahlberg. Certaines choses se passant dans le domaine maritime, on apprend quelques magouilles utilisées par les petits malins de la contrebande. Pour le reste, c'est comme dans le sketch de Bigard, les gens se foutent où ils ne devraient surtout pas se rendre, on devine à l'avance tout ce qui serait angoissant et on se demande avec inquiétude comment le scénariste a pu être aussi négligent, jusqu'au happy end improbable qu'il nous propose...Pas de génie dans l'image, rien qui incite à retourner voir cette oeuvre.

Contrebande
Contrebande

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Italiens, #Burt Reynolds
Navajo joe

Je me faisais une joie de regarder ce western de Sergio - "Le grand silence"-Corbucci tourné en 1966  que je n'étais pas allé voir à l'époque. Et j'avais raison. Burt Reynolds est le seul à bien jouer. Fernando Rey est décevant.. Les autres  acteurs sont tous des figurants qui meurent en général au bout d'une minute dans les meilleurs Leone, le méchant, peu connu, pas inquiétant pour un centime.. Le sujet, profond, est mal traité. On se fout totalement des états d'âme du bandit quand il explique pourquoi "il est si sauvage ".  Les ingrédients du western sont là, un indien vengeur, un train, des millions de dollars, une belle métisse, un chef de bande et ses sous-fifres, une population de lâches...et malgré cela on s'ennuie.

Pour couronner le tout on a vu les décors sous tous les angles dans d'autres oeuvres, notamment la banque, et les voix françaises des acteurs sont celles de Bud Spencer et autres cow- boys célèbres, plutôt génant.

Pour une fois, l'image et le son étaient bons, j'aurais préféré que ce soit le cas pour "O cangaceiro". Il est de bon ton d'apprécier Sergio Corbucci sous prétexte qu'il a fait de bons films.  Celui là n'est pas sur ma liste.

Navajo joe
Navajo joeNavajo joe

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Italiens, #Tomas Milian
O'cangaceiro
O'cangaceiro
O'cangaceiro

Film de 1971, de Giovanni Fago. Dans la série des "westerns Zapata," avec Tomàs Milian, acteur emblématique des "bourguignons-spaghettos-tortillas-kartoffen-westerns" souvent de productions " franco-hispano-italo-allemande" qui pouvaient donner des mélanges assez savoureux dans les thêmes et les choix d'acteurs improbables et savoureux. Honnête boulot avec des idées simples mais précises, des coups de feu nourris, des desperados brésiliens décoratifs, des protagonistes convenus, une certaine santé dans le jeu, de la malice et un final ouvert pour changer un peu.... L'image est propre. Mais, une fois de plus, le son, mono, pourri, est à peu près écoutable à condition de monter l'ampli 7.1 à moitié du potentiomètre lors que pour d'autres films on ne le pousse qu'au quart de sa puissance.

O'cangaceiroO'cangaceiro
O'cangaceiro

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Audie Murphy
Les cavaliers de l'enferLes cavaliers de l'enfer
Les cavaliers de l'enfer
Les cavaliers de l'enfer
Les cavaliers de l'enfer
Les cavaliers de l'enfer

 

Très honnête western de 1961 avec Audie Murphy, John Saxon et plein d'habitués du genre. Une fois de plus, Lee Van Cleef y a un rôle de salaud et, pour compenser, meurt dans d'atroces souffrances. L'histoire est bonne, le déroulement assez mouvementé pour qu'on passe sur les quelques moments philosophiques distillés de ci de là et les paysages sont...dépaysants. L'image est bonne mais le son un peu faiblard, même quand on est bien équipé. Je ne comprend pas pourquoi, à l'heure actuelle, on est pas foutu de sortir des produits irréprochables alors qu'on les fait payer aussi chers que les meilleurs. Malgré cette restriction, un film à voir.

Voir les commentaires

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains
Retour à Legend City

Western improbable de 2008, joué par d'illustres inconnus, ce qui pourrait être une qualité, mais pas ici. Le réalisateur nous inflige une violence gratuite et inutile sur fond de mièvrerie religieuse et amoureuse, le tout empaqueté dans des images d'Epinal soignées. Le méchant est trop caricatural pour emporter l'adhésion et le bon trop quelconque pour nous passionner. Ajoutez à cela une paire d'Indiens Navajos sympas et vous obtenez une tentative de western mais pas de ceux qu'aiment les puristes, à juste raison. Etrangement, la plupart des seconds rôles sont meilleurs que les "vedettes" censées porter l'action.

Il est noté sur la jaquette: " Le meilleur Western depuis Tombstone". Les cow boys enterrés sur la colline des bottes en rigolent encore!

Retour à Legend City
Retour à Legend City

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog