Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Lino Ventura, #Patrick Dewaere, #Claude Rich, #Victor Lanoux, #Julien Guiomar, #Valérie Mairesse, #Pierre Tornade

Film de 1975, de Pierre Granier-Deferre, d'après un livre de Raf Vallet, inspiré par un fait divers survenu en 1971 à Puteaux. En pleine campagne électorale, à Rouen, le commissaire Verjeat et les inspecteurs Lefèvre et Mortrier enquêtent dans une maison close où un client est mort en pleine séance tarifée. La tenancière des lieux fait valoir ses relations. Verjeat pense que l'affaire sera enterrée. Au même moment des colleurs d'affiche politique sont agressés.  Mortrier, accouru, prend une balle. Il a reconnu Antoine Portor, homme de main du politicien Lardatte. Mortrier meurt. Le contrôleur général, supérieur de Verjeat, lui recommande de s'occuper de Portor, lui se réservant    Lardatte.  D'imbroglios en imbroglios, de coups fourrés en coups fourrés, Verjeat et Lefèvre s'activeront à faire éclater des vérités bien protégées. Au final, écœuré, Verjeat, muté à Montpellier, enverra tout promener et adressera à son ami : "Adieu Poulet!". Un duo d'acteurs formidable, des seconds rôles qui n'ont de seconds que le nom, la fine fleur des comédiens de l'époque, l'authenticité des décors et paysages. Que dire de plus? 

Adieu pouletAdieu poulet
Adieu pouletAdieu poulet

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog