Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Chefs d'oeuvre divers, #Westerns Américains, #John Wayne, #James Stewart, #Lee Marvin, #Lee van Cleef, #Vera Miles
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )

Film américain de John Ford, de 1962, avec John Wayne, James Stewart, Lee Marvin, Lee Van Cleef, Wooddy Strode, Vera Miles , Edmond O'Brien, L'avocat idéaliste Stoddard vient dans l'Ouest pour y apporter la légalité. A peine arrivé sa diligence est attaquée et le chef de la bande le laisse pour mort. Il apprend par le cow-boy Tom Doniphon le nom de son agresseur: le redoutable Liberty Valance. Stoddard tient à ses principes, à la non violence. Il sera mis devant celle-ci, obligé de répliquer. J'ai réalisé n'avoir pas chroniqué ce film magnifique, à l'histoire détaillée, aux héros attachants, singuliers, aux sentiments bien expliqués. Comme toujours John Ford s'attache aussi aux seconds rôles, les rend marquants: Woody Strode, Lee Van Cleef, Edmond O'Brien, ne font pas de la figuration.  " L'homme qui tua Liberty Valance", passé très souvent à la télévision,  continuera longtemps de fasciner les amoureux du western et ceux qui aiment le cinéma tout court. 

L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )
L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )L'homme qui tua Liberty Valance ( The man who shot Liberty Valance )

Commenter cet article

Val 06/09/2019 10:18

Mythique !
Je crois l'avoir dit sur "Ana'Blog", mais c'est en regardant ce film que j'ai compris que le western n'était pas qu'une histoire de cowboys, qu'il pouvait parler de l'évolution d'un pays et de sa "civilisation".
Et puis bien sûr, il y a cette phrase : "Quand la légende est plus belle que la réalité, on imprime la légende", qui résume la façon dont l'homme écrit l'Histoire.
Bises.

valcogne.over-blog.com 06/09/2019 14:02

On peut observer avec intérêt que ce film , de John Ford, pape du western, est de 1962. Tout est là, à l'ancienne, avec grand talent. Lee Marvin est un méchant emblématique, appuyé, comme par hasard par Lee Van Cleef. Vois où je veux en venir: trois ans plus tard Sergio Leone apporte des vilains extrêmement vilains, des bons pas clairs. Certains pensent qu'il a dynamité le western, non, il l'a continué, au même titre que Peckinpah, et " L'homme qui tua Liberty Valance " avec son cynisme et sa violence ouvre la voie. " Lee Van Cleef" devient "La brute", Eastwood, le bon, est un peu John Wayne désabusé au delà de toute expression. ET j'en passe

Articles récents

Hébergé par Overblog