Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Françaises Comédies, #Franck Dubosc, #Alexandra Lamy

Film de 2018 de Franck Dubosc avec lui-même, Alexandra Lamy, Elza Zylberstein, Gérard Darmon, François-Xavier Demeson, Caroline Anglade, Claude Brasseur. Menteur invétéré, un homme d'affaire égoïste et séducteur fait connaissance de sa voisine de palier. A la suite d'un malentendu il se fait passer pour handicapé pour mieux l'approcher. La jeune femme le croit, l'invite chez sa famille. Elle lui présente sa sœur, violoniste talentueuse, qui, à la suite d'un accident, est en chaise roulante. Après moult quiproquos vaudevillesques ces deux êtres parviendront à vivre l'amour véritable. Sur un sujet scabreux Franck Dubosc tire son épingle du jeu, se révèle plus fin que ne le laissait supposer certains de ses sketchs. On pourrait objecter comme certains critiques d'une forme de vulga

rité, franchement ça ne m'apparait pas justifié. Une bonne surprise de plus en ce moment où, enfin, la comédie Française semble revenue sur de bons rails. J'ai ri plusieurs fois de bon cœur, de plus, esthétiquement, l'image est soignée, l'ensemble est vraiment agréable.

Tout le monde deboutTout le monde debout
Tout le monde deboutTout le monde debout

Commenter cet article

Daniel 12/04/2018 21:23

Avec Dubosc , je me méfie souvent ...Instinctivement , j' ai du mal à croire à sa sincérité ! Il sait parfaitement ce qu' attend le public , c' est bien entendu , une preuve d' intelligence ....quand à être sincère dans son propos ...On voit beaucoup de films sur le handicap en ce moment ...étrange ! Sur le sujet , j' ai bien aimé " De rouille et d' os" : pas une comédie mais le handicap traité sans fard , plutôt cru...une autre vision moins populaire, on va dire !

valcogne.over-blog.com 14/04/2018 09:53

Justement, ce qui fait la force du film c'est que le handicap n'est qu'un prétexte et pas un alibi si bien qu'on s'intéresse surtout aux personnages et aux situations sans s'occuper de cette donnée. On ne peut pas comparer avec " De rouille et d'os" au registre grave et ne jouant pas dans la même cour.

Articles récents

Hébergé par Overblog