Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Guerre, #Frank Sinatra, #Steve Mc Queen, #Charles Bronson
La proie des vautours

Film américain de John Sturges de 1959 avec Frank Sinatra, Gina Lollobrigida, Steve Mc Queen, Charles Bronson, Peter Lawford, Brian Donlevy. Philip Anh, Richard Johnson. Tiré du livre de Tom M Chamales. Les capitaines Reynolds et De Mortimer se battent dans la jungle birmane contre les forces impériales Japonaises. En se rendant à Calcutta pour trouver des médicaments pour ses hommes Reynolds fait connaissance avec une jeune femme dont il tombe amoureux. Elle n'est pas libre mais l'aime aussi. Il repart au combat et, à la suite de nombreuses attaques, passe la frontière chinoise et fait des prisonniers, qu'on exécute. Il risque de passer en cours martiale pour avoir désobéi aux ordres et manquer déclencher un grave incident diplomatique. Un rôle en or pour Steve Mc Queen, qui crève l'écran, pour Charles Bronson qu'on voudrait voir plus longtemps, et un Frank Sinatra à la hauteur du sujet. La copie est superbe. Excellent.

La proie des vautours
La proie des vautours La proie des vautours
La proie des vautours

Commenter cet article

Daniel 25/09/2017 21:42

Un film moyen plombé par l' amourette entre Lollobrigida et Sinatra ; les scènes avec Bronson et McQueen( qui a remplacé Sammy Davis Jr) sont quasiment le seul intérét du film ! Un petit Sturges !

valcogne.over-blog.com 26/09/2017 07:48

Malgré les défauts que tu cites ce film m'a agréablement surpris, l'image, notamment, était excellente et j'étais content de voir Steve Mc Queen dans son premier rôle important et Charles Bronson, bien sûr.

photodilettante 21/09/2017 07:15

tu crois encore à l'amour ? aimer n'a de valeur que dans l'instant où on prononce ce verbe
bah faut juste ne pas l'oublier

valcogne.over-blog.com 21/09/2017 09:22

Je répondrai par une vanne de Desproges: " En amour il y en a un qui souffre et l'autre qui s'emmerde."

Articles récents

Hébergé par Overblog