Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Westerns Américains, #Gary Cooper
L'homme de l'Ouest

Fim Américain d'Anthony Mann, de 1958, avec Gary Cooper, Julie London, Lee J Cobb, Arthur O connel. Link Jones vient dans la petite ville de Cross Cut, au Texas, dans l'espoir d'y trouver une institutrice pour son village. Ses habitants l'ont mandaté pour la chercher et lui ont confié une somme d'argent en conséquence. Un filou pense pouvoir le flouer et lui présente une chanteuse de cabaret comme étant maitresse d'école. Link est moins idiot qu'il ne le montre et déjouera le piège. Cependant, à la faveur d'un arrêt de leur train, le trio est attaqué par des bandits et dévalisé. Ils en réchappent, marchent, et tentent de se réfugier dans une ferme abandonnée. Link la connait bien. A l'intérieur, la bande du chemin de fer, le capture. Et il retrouve un homme qu'il a quitté depuis bien longtemps lorsqu'il a décidé de devenir honnête: Dock Tobin. Celui-ci pense que Link est de retour pour continuer les aventures avec lui, son père adoptif qui lui a tout appris. Pour sauver la jeune femme et le joueur Link devra agir prudemment, les hommes de mains de Dock ne croyant pas une seconde à sa  nouvelle posture. Très bon film. Lee J Cobb trouve ici un de ses meilleurs rôles et Gary Cooper et Julie London sont parfaits.

L'homme de l'Ouest
L'homme de l'OuestL'homme de l'Ouest

Commenter cet article

Val 19/09/2017 11:11

Un très bon western effectivement, qui pour moi préfigure le "western spaghetti" par sa violence et son héros pas si "lisse" que cela.
Mais c'est justement Gary Cooper qui "gâche" un peu le film : il est beaucoup trop âgé pour le rôle et son passé cinématographique le dessert : il n'est pas vraiment crédible en ancien bandit. Mais ce n'est que mon avis.

valcogne.over-blog.com 20/09/2017 10:13

Ce n'est pas par hasard que j'ai insisté sur la prestation, plus crédible Lee J Cobb, ça ne m'avait pas échappé non plus, mais comme j'aime bien Gary Cooper j'ai été indulgent.

Articles récents

Hébergé par Overblog