Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Français, #Tommy Lee Jones, #John Goodman, #Mary Steenburgen
Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )

Film de 2009, de Bertrand Tavernier, avec Tommy Lee Jones, Mary Steenburgen, John Goodman, Peter Saasgard, Buddy Guy. Ayant lu le livre dans les années 90 j'avais été déçu en voyant le film la première fois. Le général,  fantôme visible dans la vie courante, me gênait. J'aurai préféré plus d'onirisme. En le revoyant, mon point de vue a évolué, non seulement cet aspect ne me dérangeait plus mais me semblait couler naturellement. Tommy Lee Jones, dans le rôle de Dave Robicheaux, est un bon choix. Comme souvent il est à la recherche d'un tueur en série de jeunes filles. Mais se mêle à son enquête le meurtre d'un prisonnier noir, abattu dans le dos dans les années soixante, dont les éléments ont fait resurgir les ossements. Au creux de tout cela, Robicheaux, alcoolique luttant contre ses démons, a le privilège d'être conseillé par ce général mort dans les environs pendant la guerre de sécession. Bien que ce film se déroule à la Nouvelle Orléans, je le classe dans les polars Français sans hésiter.

Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )
Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )Dans la brume électrique avec les morts confédérés ( In the electric mist )

Commenter cet article

Gérard 18/10/2016 22:28

dans la brume électrique ? j'ai du mal à m'imaginer

photodilettante 17/10/2016 07:50

dans la brume électrique c'est très poétique, je le reprendrais bien pour l'une de mes photos... bonne semaine Monsieur..

valcogne.over-blog.com 17/10/2016 10:22

Et à vous aussi, Madame ! James Lee Burke a un style, il fait des polars bon teint emplis de paragraphes très beaux: sur la Nouvelle Orléans, les paysages, les sentiments du ou des protagonistes sur fond de tueurs en série et autres joyeusetés.

Articles récents

Hébergé par Overblog