Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Polars Anglo-Saxons, #Josh Hartnett, #Aaron Eckhart, #Scarlett Johannsson, #Hilary Swank
Le dahlia noir
Le dahlia noir
Le dahlia noir

Film américain de 2006 de Brian de Palma avec Josh Hartnett, Aaron Eckhart, Scarlett Johansonn, Hilary Swank, Mia Kirschner, Mike Star, Fiona Shaw. Au commencement, un crime atroce dans les années 40 à Los Angeles. Ensuite un second crime, celui de la propre mère de James Ellroy, qui inspira son livre. Ces deux affaires n'ont jamais été élucidées. Leurs ressemblances sont telles que James Ellroy a enquêté toute sa vie, avec des policiers, des détectives, des personnes de toute sorte, afin de savoir la vérité. Le film a déçu beaucoup de monde à sa sortie et propose une fin où l'on possède une explication. Il ne rend pas assez compte de la profondeur des personnages, n'a pas la puissance de l'écrit. Pourtant l'auteur suivait sa réalisation sans renier le metteur en scène. Voyons à présent les points forts de ce policier: des acteurs excellents, une reconstitution soignée de Los Angeles dans la  veine de Chinatown, images et  ambiances nocturnes superbes, déroulement bien calibré. L'idéal est de lire " Le Dahlia noir ", ensuite de ne pas exiger du film qu'il soit sa copie exacte. Le livre est si puissant que ce serait sans doute une gageure de la réaliser, et de le prendre comme tel, avec ses qualités et ses défauts pour ni le sous-estimer ni le surestimer. On a le droit de penser que David Lynch ou Fincher auraient mieux traité ce sujet que Brian De Palma, sans en avoir la certitude.

Le dahlia noir
Le dahlia noir
Le dahlia noir
Le dahlia noir
Le dahlia noir

Commenter cet article

Tietie007 26/03/2015 08:17

Très déçu par l'adaptation du livre d'Ellroy. Autant Curtis Hanson, dans LA Confidential, avait su retrouver l'atmosphère du livre, autant de Palma, avec son cinéma de papier glacé était à l'opposé de son sujet. Une erreur de casting.

valcogne.over-blog.com 26/03/2015 08:49

Nous sommes d'accord, d'ailleurs j'ai placé " LA confidential" dans ma rubrique " Chef d’œuvres ".

DANIEL 25/03/2015 22:12

Je confirme que c est un film plutôt décevant par rapport au sujet explosif et dont on parle encore...j ai suivi les travaux de Ellroy et je ne suis pas vraiment convaincu par ses conclusions mais respect pour son travail très détaillé et passionnant.

valcogne.over-blog.com 25/03/2015 23:46

Entre une enquête mal démarrée ou polluée au départ par négligence ou calcul, voire position partiale du style " on va pas se défoncer pour ça ", et manœuvres diverses, comment espérer la vérité ? On se perd encore en conjectures sur le cas de Jack l'éventreur et le décès de Napoléon alors celui d'une pauvre fille victime d'un sadique n'est pas prêt d'être élucidé. Hélas.

michele 25/03/2015 20:47

Bon je vois qu il y a de la production .... et qu une vérité profonde ( bien que connue est dite ) est dite : un film ne peut complètement restituer toute la richesse du contenu d un livre sans parler du style . Il a en tout cas le mérite de donner envie de lire l œuvre originale

valcogne.over-blog.com 25/03/2015 23:28

Absolument, chère attentive lectrice...Zoubis.

Articles récents

Hébergé par Overblog