Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
valcogne.com Espace Libre

valcogne.com Espace Libre

Cinéma. Opinions d'un spectateur lambda, totalement subjectives mais sincères.

Publié le par valcogne.over-blog.com
Publié dans : #Ciné Science-.Fiction, #Planète des singes, #Andy Serkis, #Gary Oldman
La planète des singes: l'affrontement  ( Dawn of the planet of the apes )

Film américain de 2014, de Matt Reeves, avec Andy Serkis, Gary Oldman, Jason Clarke, Keri Russel. Après "La planète des singes: les origines", le propos. La grippe simienne a décimé une grande partie de l'humanité dont un groupe s'est réfugié en plein cœur de San- Francisco. On se demande par quel miracle il y survit car on ne voit, par exemple, ni fermes ni terrains viables susceptibles de le nourrir. . Les singes, dirigés par César, se sont établis dans la forêt et chassent. Ils commencent à accéder à l'écriture et parler distinctement. Ils développent des préceptes, se voient comme une grande famille unie. Evidemment, les humains sont si débiles qu'ils viennent sur leur territoire, font des erreurs, déclenchent la fureur de ceux qui ont jadis souffert à cause d'eux et s'en souviennent. Pour communiquer avec d'autres hommes ceux de San-Francisco décident de remettre en route un barrage pour accéder à l'électricité, rétablir des réseaux. Tout se goupille tellement mal que la guerre entre singes et rescapés est inévitable. Chapeau à Andy Serkis pour son rôle de César et la crédibilité des personnages de son ethnie. Par contre on a le sentiment, encore, de se retrouver dans un immense jeu vidéo style "shoot them up", entrecoupé entre deux mouvements violents, d'épisodes gnangnan qui, pour ce qui me concerne, ne convainquent pas. Au vu de toutes les critiques dithyrambiques que j'ai lu sur ce film je suis assez déçu. Pas mal, mais pas assez fin à mon goût. De plus, le titre est trompeur, l'affrontement commence seulement car on peut parier que le "reste" supposé de l'humanité dispersé sur la planète, ce qui est suggéré, se fera un plaisir de continuer la lutte dans le prochain volet et que celle-ci sera totale pour rester fidèle à l'histoire du départ.

La planète des singes: l'affrontement  ( Dawn of the planet of the apes )La planète des singes: l'affrontement  ( Dawn of the planet of the apes )
La planète des singes: l'affrontement  ( Dawn of the planet of the apes )La planète des singes: l'affrontement  ( Dawn of the planet of the apes )

Commenter cet article

Val 03/09/2014 13:56

Je ne pense pas que l'on puisse comparer "La planète des singes" et "Les gardiens de la galaxie", et ce pour plusieurs raisons :

1 - le présent film est le deuxième opus d'une saga de longue haleine, qui a connu un précèdent - et quel précèdent ! - dans les années 60/70. "Les gardiens" est l'adaptation d'un comics qui est peu connu (en France tout au moins), On attend peut-être plus de "La planète..." que des "Gardiens".

2 - "La planète..." est, à mon avis, plus "politisé" que "Les gardiens..." : on y trouve dès le premier film une interrogation sur la place que l'homme s'est arrogé sur Terre, et des références aux problèmes actuels. "Les gardiens" constitue une bande hétéroclite qui se retrouvent à combattre un grand méchant. L'idée est basique, sans finesse

3 - J'avoue que je n'avais pas pensé à la logistique du groupe humain dans "La planète..." : c'est vrai qu'on peux s'interroger sur la façon dont ils se nourrissent. Mais, peut-être cette idée deviendra la problématique du prochain film. Ou bien y-a-t-il des scènes qui furent coupées au montage.

En bref : "La planète des singes, l'affrontement" est pour moi une quasi réussite, alors que "Les Gardiens de la galaxie" n'est qu'un petit film de SF pour ados plutôt bien fichu mais assez banal. Mais il ne s'agit là que de mon opinion. Les goûts et les couleurs...

Valcogne 09/09/2014 18:12

La lecture d'abord, les films ensuite, c'est ma ligne depuis toujours. Je ne visais pas vraiment le discours des singes en parlant de "gnan gnan", je pensais à la scène où les humains s'attendrissent sur le nouveau né et quelques détails du genre. Oui, ce que dit César est bien, mais une dénonciation plus costaud de ce que les hommes ont fait subir aux animaux ne m'aurait pas déplu, quelques cicatrices explicatives ne m'ont pas suffit.

DANIEL 09/09/2014 16:50

Gnan..Gnan...c est qui qu a dit gnan...gnan...Les discours de César sont hautement philosophiques et pétris de bon sens...et s il se présente a une quelconque élection je voterais pour lui et obligerait mes amis a voter pour lui...oui..oui...car César est grand et plus intelligent que toute notre caste politique...bon, je dis tout ça au cas ou un jour les singes prennent le pouvoir ( comme ils prennent les rues des centre villes actuellement en Inde) et je vous conseille de faire de meme....on ne sait jamais...Je te laisse car il est l heure de me prosterner devant le roi singe avec toujours a la main l œuvre de Pierre Boule qui ne me quitte jamais et dont je ne comprends pas qu elle ne soit pas dans les chambres d hôtels ou je me rends lors de déplacements...Pauvres humains...

Valcogne 03/09/2014 23:15

On en fait jamais trop en matière de communication ! Bonne soirée, Val.

Val 03/09/2014 21:19

C'est vrai que je n'aurai pas dû comparer ces deux films qui ne sont pas comparables (d'un côté l'adaptation d'un comics, de l'autre une nouvelle version d'un classique de la SF).
En fait, j'avais juste voulu démontrer que "Les gardiens de la galaxie" m'avait un chouïa déçue et qu'au contraire j'avais bien aimé "La Planète des singes, l'affrontement"...
J'en ai fait un peu trop, sur ce coup là ! ;-)

Valcogne 03/09/2014 17:02

Je comprend tes arguments mais n'ai jamais comparé ce film avec l'autre, juste dit que le second est pour moi globalement meilleur même si son thème est léger. Pour ce qui me concerne la vraie réussite c'était le premier film et le livre lui-même, tout le jus qu'on essaie de tirer de cette base est assez inégal et, si discours politique il y a, il est bien banal et peu percutant, on reste dans la distraction: batailles, discours, gnan-gnan, et aucun réalisateur ne parle de ce qu'on fait subir aux animaux dans la réalité ici et maintenant, et pour cause!

Daniel 02/09/2014 21:18

J avais le pressentiment que la suite serait moins bonne que l original...Malgré tout un bon film et toujours le meme plaisir de "voir" le formidable Serkis dans la peau de César...il faudra etre plus imaginatif dans le troisième volet..

Valcogne 02/09/2014 23:29

Il faut toujours s'écouter.

les cafards 02/09/2014 17:01

vu au ciné fin juillet. Chapeau pour la réalisation mais l'histoire est cousue de fil blanc. on attend la suite puisque suite il y aura

Valcogne 02/09/2014 17:41

Pour une fois que je fais un survol un peu plus détaillé que d'habitude vous dites en deux mots ce que j'aurai pu dire comme je le fais souvent, amis cafards! Pour les "gardiens de la galaxie" je me contentais d'un, légèrement provoquant, "Courez y", je n'en dirai pas autant de celui-ci malgré la qualité de ses décors, des personnages, de sa 3 d impeccable...

Articles récents

Hébergé par Overblog